Le Safran, quand l'or rouge vient des Ardennes

Chronique du bon goût

Le Safran, quand l'or rouge vient des Ardennes

le 22 mai 2019
0
1
1
0

C’est l’épice la plus chère au monde et pour cause, sa qualité exige une récolte manuelle et des soins tout au long de sa production. Cet or rouge est de nouveau cultivé en France de façon artisanale. Nous avons goûté la production et testé la vente en ligne de safran d’une petite exploitation familiale en Champagne-Ardennes. Résultat : des saveurs dignes d’un grand chef pour du fait maison !

Saviez-vous que la France était le premier producteur mondial de safran jusqu’au XXe siècle ? En raison des coûts du travail de cette culture artisanale, elle a laissé sa place à l’Iran et n’est plus qu’à la septième position avec une production totale de quelque 100 kilos… sachant qu’il faut 150 000 fleurs pour un seul kilo de safran en filaments! Des safranières artisanales françaises refont surface aujourd’hui en privilégiant la qualité face à la poudre de safran de mauvaise qualité et souvent frelatée que l’on peut trouver en supermarché. Parmi ces nouveaux producteurs, Delphine Liégeois exploite près de 1 hectare de culture de safran en Champagne Ardennes et vend directement sa production artisanale sur son site web, Le Safran, L’or rouge des Ardennes...

Le Safran, quand l'or rouge vient des Ardennes

Acheté et livré en quelques clics


Notre amour de produits artisanaux de qualité au service du fait maison nous a incités à tester le produit et les services associés de L’Or Rouge des Ardennes. Et comme à notre habitude, nous avons commandé de façon « anonyme » sur le site. Outre son ergonomie, la boutique de Delphine Liégeois propose le safran en filament et en poudre mais également les déclinaisons de produits safranés, réalisés avec les artisans, partenaires de Delphine. En quelques clics, nous avons acheté sur le site sécurisé, différents produits : un pot de safran en filament de 0.05 grammes, du safran en poudre de 4 grammes sous forme de 4 dosettes et un petit pot de perles de safran, composé de gélifiant à partir d’algues et de safran bien sûr qui suscitait notre curiosité, le tout pour un montant total de 43 euros, frais de livraison compris .
La commande et le paiement ont été immédiatement confirmés par mail suivi le lendemain d’un mail annonçant l’envoi de la commande par colissimo. L’efficacité et la rapidité se confirmait par la réception du colis, 4 jours après notre achat en ligne, les différents produits étant soigneusement emballés. Le tout était assorti d’un petit mot de remerciement, de deux fiches de recette et surprise, un paquet de bonbons au miel de safran offert.

Le Safran, quand l'or rouge vient des Ardennes

Des plats fait maison avec un safran d’exception


Le safran mérite des plats à sa mesure et nous avons choisi non seulement de tester le safran acheté mais également les recettes proposées sur le site web en complément des fiches transmises dans notre colis.
La première préparation concernait un plat de tagliatelles fraiches aux crevettes assorti d’une sauce au safran réalisée avec un flacon de poudre de safran. Le résultat était exquis, le safran épiçant avec bonheur les crevettes et pâtes colorées de rouge. Le deuxième plat préparé, à savoir un dos de cabillaud recouvert de tranches de chorizo avec une crème réalisée au bain marie en utilisant les filaments relevait du gastronomique quatre étoiles, après avoir ajouté en décoration les perles de safran sur le plat de service. Les saveurs du safran sous toutes ses formes produit par Delphine Liégeois et exaltés par les recettes proposées nous ont enthousiasmés tant par leur puissance en bouche que par leur délicatesse.
La qualité des produits à l’instar des services en ligne nous a convaincu tout au long de notre test, suivi d’un entretien avec Delphine Liégeois. Certes, le safran artisanal reste onéreux et sa dénomination d’or rouge prend tout son sens côté facture… mais aussi dans nos palais. L’épice précieuse proposée par Le Safran, l’Or rouge des Ardennes, transforme en effet le moindre apprenti cuisinier en chef qui plus est, s’il s’appuie sur les recettes proposée d’une simplicité aussi exemplaire que la qualité du produit !

Le Safran, quand l'or rouge vient des Ardennes

Une production certifiée bio et primée


Les trois filaments du pistil de la fleur de safran, le crocus sativus, constituent la base de l’or rouge. Etape essentielle, la récolte s’effectue de façon manuelle lors de la floraison en octobre. Il s’agit chaque jour de cueillir les nouvelles fleurs dès l’aube avant que leurs précieux pistils ne puissent être abimés. Un travail de titan qui exige patience et main d’œuvre... C’est ainsi toute la famille de Delphine Liégeois qui apporte son aide pour procéder à la cueillette. Les précieux filaments seront émondés et ensuite séchés pour devenir cette épice précieuse pour les gourmets. L’existence de deux parcelles de la safranerie de Delphine Liégeois n’est pas un hasard puisque la culture des bulbes des crocus exige au printemps de déterrer pour démultiplier les bulbes et ne pas appauvrir le sol. Une partie est ainsi replantée dans la pépinière de la safranerie afin de garantir des bulbes sains dont une partie est vendue en ligne comme au sein des jardineries de la région. La culture naturelle sans aucun traitement chimique est certifiée AB par Ecocert. Cette production artisanale et écoresponsable d’un safran de qualité a d’ailleurs été récompensée par la médaille d’argent du Concours Général Agricole, remise cette année à l’occasion du Salon de l’Agriculture.

Le Safran, quand l'or rouge vient des Ardennes

Delphine Liégeois,de l’enseignement au safran !

 

Tout a débuté en 2009 par la découverte d’un reportage sur la culture de safran alors que la jeune femme, professeur d’histoire-géo était en congé parental afin de s’occuper de son dernier né. D’une famille d’agriculteurs de même que son époux, Delphine Liégeois dispose de deux petites parcelles et décide par curiosité d’y planter une centaine de bulbes de fleurs de safran… Dix ans plus tard, ce sont plus de 80 0000 bulbes qui sont plantés dans ce qui devient l’une des plus grande safranières des Ardennes alors que Delphine a quitté entretemps son emploi d’enseignante pour se consacrer à part entière à l’or rouge. La qualité de son safran avait en effet très vite séduit les consommateurs et restaurateurs locaux. Face à ce premier succès, l’exploitante lance en 2015 son propre site de vente en ligne afin que les amoureux de la précieuse épice puissent profiter de sa production où qu’ils soient basés. Outre le safran disponible sous forme de filament ou de poudre, Delphine Liégeois imagine aussi des déclinaisons de produits safranés en collaboration avec d’autres artisans comme un riz safrané avec une producteur de riz bio en Camargue, du miel safrané avec un apiculteur des Ardennes ou encore de la gelée de champagne safranée avec un viticulteur champenois. A la clé, des produits locaux et naturels, résultat d’une culture artisanale, effectuée dans les règles de l’art à l’instar de la production de safran réalisée avec patience et attention par Delphine Liégeois.

Le Safran, quand l'or rouge vient des Ardennes
Vous pourriez être intéressé par
RECEVOIR LA NEWSLETTER
OK