Test de l’oreillette anti-ronflement Beurer  SL 70

Hygiène/Santé

Test de l’oreillette anti-ronflement Beurer SL 70

le 23 juin 2017
0
0
0
0

Pour ne plus passer ses nuits à siffler ou à secouer son conjoint, Beurer a imaginé une oreillette connectée et capable de stopper les ronflements. Quand nous avons découvert cet objet high tech sur le MedPi de Monaco, nous avons voulu le tester pour effacer tous les doutes, dont le principal : est-ce que ça marche ?

Beurer est une marque allemande, qui fêtera bientôt ses cent ans, et qui est aujourd’hui reconnue pour ses produits liés à la santé et au bien-être. Elle a récemment développé une gamme de produits liés au sommeil, Sleepline, et dont l’oreillette SL 70 présentée  sur le salon Medpi  de Monaco. Nous l’avons découverte et filmée sur le stand de la marque (vidéo ci-dessous), avec un intérêt aussi vif que nos doutes.

 

Ce que nous promet l’oreillette Beurer SL 70

Disponible au prix de 149 euros

 

De stopper nos ronflements et de nous faire passer de meilleures nuits. Pour y parvenir, Beurer a conçu cette oreillette qui est destinée au ronfleur. Une fois allumée et positionnée sur l’oreille, la SL 70 va détecter les ronflements et déclencher une double alarme, par vibrations et sonore, dès que ceux-ci apparaissent. Ces alarmes vont donc faire réagir le ronfleur en le faisant changer de position, et ainsi stopper le ronflement.

La marque précise qu’il s’agit d’une thérapie douce, non intrusive, et en ce sens qui doit être utilisée régulièrement pour ressentir une amélioration. Et pour bien analyser les nuits que l’on passe, surtout nos ronflements, Beurer a développé une application dédiée. Etant connectée par bluetooth, l’oreille SL 70 va donc tenir un véritable journal de ronflements. Ce qui permettra de suivre ses progrès au fil de ses nuits.

 

 

Test de l’oreillette anti-ronflement Beurer  SL 70

Ce que nous a appris le test de l’oreillette SL 70

 

Si nous connaissons le sérieux de la marque, l’oreillette anti-ronflement est un concept nouveau qu’il nous fallait valider par une série de tests, ou plutôt de nuits. La première difficulté a été de trouver des testeurs, ou testeuses, le ronflement n’est pas sexiste. « Une oreillette anti quoi ? Ah non moi je ne ronfle pas voyons » . Après avoir garanti l’anonymat, nous avons donc lancé l’oreillette dans son milieu naturel, à savoir le lit.

 

Facile à comprendre et à utiliser

 

Si il faut un peu d’entraînement avant de bien fixer l’oreillette, sa légéreté a surpris par le peu de gêne occasionnée. 3 tailles d'embouts sont livrées par s'adapter au lobe de chacun. On l’oublie assez vite en fait. Il suffit ensuite d’appuyer sur le bouton et de dormir.

Evidemment, la difficulté de ce type d’appareils est que le testeur est supposé dormir. Donc pas facile pour lui de vérifier si les ronflements s’arrêtent ou pas. Pour le savoir, nous avons eu deux moyens. Le premier est le constat rendu par l’application. Le second est plus humain, à savoir solliciter le conjoint.

 

Test de l’oreillette anti-ronflement Beurer  SL 70

Le verdict humain …

 

Précisons qu’à part une lumière qui s’allume, les alarmes sont indétectables pour celui qui dort à côté. Et lorsqu’elles se déclenchent, les ronflements stoppent assez vite. On peut donc considérer que la promesse de les stopper est tenue. Mais attention, les ronflements reviennent, selon des laps de temps qui sont propres à chacun. Cette oreillette va donc agir sur les ronflements, réduire leur fréquence au fil des nuits sans doute, mais ne va pas garantir une nuit complète sans eux.

 

Le verdict de l’application…

 

L’oreillette SL 70 est autonome. Mais elle trouve un intérêt supplémentaire en se connectant à l’application SleepQuiet développée par Beurer. Elle va permettre de régler la sensibilité de l’oreillette, la puissance des alarmes, alerter sur la nécessité de recharger l’appareil…

Mais elle va aussi nous apprendre à l’utiliser, et tenir un carnet de bord du ronflement. Celui-ci va nous permettre de connaître le nombre de ronflements par heure, leur intensité sonore, leur fréquence, etc… Bref de quoi visualiser les progrès réalisés avec l’oreillette

 

 

Test de l’oreillette anti-ronflement Beurer  SL 70

Notre verdict final…
 

Cette oreillette a été testée sur des personnes ayant un ronflement « normal ». Ce n’est pas un dispositif de santé mais bien un appareil de bien-être. Et en ce sens il a plutôt bien rempli son rôle. Chaque testeur l’a eu pendant 7 jours et nous ne pouvons juger sur le long terme. Mais déjà, sans rhume ni autre facteur aggravant, l’application a relevé des améliorations sur une semaine.

Nous pensons donc que pour les personnes réellement affectées par les ronflements de leur conjoint, ou les ronfleurs soucieux des nuits de leur voisin de lit, cette oreillette peut aider à améliorer son sommeil. Et pour ceux qui vivent des nuits dantesques, n'hésitez pas à consulter votre médecin.

Vous pourriez être intéressé par
RECEVOIR LA NEWSLETTER
OK