Poêle à bois ou à granulés ? Pourquoi le choisir, et comment ?

Poêle à bois ou à granulés ? Pourquoi le choisir, et comment ?

le 17 janvier 2018
0
0
0
0

En partenariat avec Vulceo, réseau de spécialistes chauffage, Homap vous propose la chronique du Bien Chauffer. Nous abordons ici le poêle, qu'il soit à bois ou à granulés. Pour tous ceux qui veulent un mode de chauffage naturel et tendance...

Poêle à bois ou à granulés ? Entre tradition et modernité

 

Il faut tout d'abord prendre en compte la principale différence : le combustible. Cette différence majeure influe sur l'utilisation et le fonctionnement des appareils.
Le poêle à granulés, permet de remplir à l'avance le réservoir et peut ainsi fonctionner automatiquement, ce qui évite la corvée du chargement de bûche qu’impose le premier. La possibilité de programmer le lancement et l'arrêt est un atout indéniable qui en fait sa spécificité. A noter cependant qu’à la différence d'un poêle à bois, le poêle à granulés nécessite de l'électricité pour fonctionner. A noter que des produits comme le modèle "nature" chez écoforest fonctionne avec une batterie rechargeable ou mieux ; en option, une alimentation par panneaux solaire sera possible.
Utilisés comme chauffage d’appoint et indépendant d’un chauffage central (excepté pour les versions hydro qui pourront alimenter des radiateurs dans chaque pièce ), ils ont une utilité quelque peu différente. En effet, un poêle à bûches positionné dans une pièce centrale au rez de chausse permet de bien diffuser la chaleur vers plusieurs pièces. Il correspond mieux à des besoins ponctuels par rapport au poêle à granulés de bois. Le poêle à granulés lui, va diffuser une chaleur constante sur une plus longue période.. En revanche, ils ont comme avantage commun d’abaisser le coût de fonctionnement du chauffage central en abaissant le thermostat.
La bûche et le granulé restent des choix économiques, le bois conserve néanmoins un léger avantage en termes de coût en combustible par rapport au poêle à granulés……mais... le faible taux d' humidité du granulé ( inférieur à 10% ) garantie un rendement supérieur à toute les essences de bois.
Au niveau esthétique, les poêles à bois proposent des possibilités élargies allant du traditionnel aux design les plus modernes. Les inconditionnels du poêle à bois vous diront que le crépitement et les odeurs de flammes apportent un charme irremplaçable !! Les poêles à granulés eux, sont souvent dotés d'un design moderne et élégant qui s'intégrera parfaitement dans tous les intérieurs. 

 

Quelle puissance pour votre poêle à bois ?

 

Tout dépend évidemment de la surface à chauffer, mais aussi du type d’isolation et de la qualité de celle-ci, de la façon dont l’air circule dans votre logement et enfin des températures extérieures (et donc de la région habitée). une maison normalement isolée ou RT 2005, 1 Kilowatt de puissance chauffe 10 m². Ainsi, pour une maison de 100 m², une puissance de 10 kW conviendra parfaitement. Pour un logement plus performant, type RT 2012, on considère que 10 m² peuvent être chauffés par seulement 0,6 kW. soit 6kw pour 100m2.
En général, le bois n’est pas le seul apport d’énergie dans la maison et votre poêle est plutôt une solution d'appoint destinée à réchauffer la pièce principale et à créer une ambiance dans votre intérieur. Le besoin réel sera donc à pondérer des autres sources de chauffage qui l'entourent. Dans votre calcul de la puissance nécessaire, ne prenez en compte que les pièces que le poêle pourra logiquement chauffer ! L’air n’ira pas dans les pièces froides (au fond des couloirs, au rez-de chaussée ou dans les salles de bains par exemple). Une règle de base : Il vaut mieux sous-dimensionner son poêle à bois que de surdimensionner sa puissance.
Qui peut le plus ne peut pas forcément le moins...

 

Ci-dessous, modèle Mercure 55 de Deville

Pour en savoir plus, contactez un expert Vulceo

 

 

Poêle à bois ou à granulés ? Pourquoi le choisir, et comment ?

Conseils, astuces, savoir-faire …..Quel bois pour votre feu ?


Les essences de bois sont classées en deux grandes familles selon leur densité :
Les feuillus durs : chêne, hêtre, bouleau, frêne, châtaignier, charme, noyer, fruitiers... Les feuillus durs sont les plus appréciés pour le chauffage domestique. Leur combustion dure longtemps.

Les feuillus tendres et les résineux : épicéa, sapin, pin, mélèze, peuplier, saule. Ils prennent feu plus facilement et brûlent plus vite. Ils sont appréciés pour leur montée rapide en température. Ils
conviennent bien pour allumer un feu dans un poêle ou une cheminée froide. Les résineux émettent plus de goudrons et accentuent le bistrage (encrassement du conduit et de l’appareil).


Pour bien sécher, sachez stocker !

 

Le mieux, c’est à l’extérieur à un emplacement ensoleillé et battu par le vent dominant. Le stockage doit se faire idéalement sur palette, sous un abri bien ventilé ou sous une bâche respirante. Il faut toujours maintenir une aération. Fendre le bois avant de le stocker améliore son séchage, et, plus tard, sa combustion.

La taille des bûches
Elle peut être de 25, 33 ou 50 cm suivant l’appareil.
• De petites bûches permettent de réduire facilement la puissance dégagée, mais aussi de monter facilement en puissance.
• De grandes bûches permettent de charger moins souvent et de monter en puissance rapidement.
Certains appareils permettent de charger des bûches de 50 cm tout en lissant le dégagement en puissance dans le temps pour allier la facilité d’utilisation (moins de recharge) au confort (pas de surchauffe).

 

Ci-dessous, poêle à pellet Sfera 3 de Cadel

Pour en savoir plus, contactez un expert Vulceo

Poêle à bois ou à granulés ? Pourquoi le choisir, et comment ?
Vous pourriez être intéressé par
RECEVOIR LA NEWSLETTER
OK