Dyson Airwrap, un styler "aérien" pour boucler, lisser, onduler sa chevelure

Soin du corps

Dyson Airwrap, un styler "aérien" pour boucler, lisser, onduler sa chevelure

le 14 octobre 2018
0
0
1
0

Dyson lance l’Airwrap, un « styler » qui permet de réaliser différents types de coiffures et de sécher, aussi, les cheveux. Un objet conforme aux exigences de James Dyson, et qui se vend dans un coffret doté de multiples accessoires. Beau, stylé, et surtout différent technologiquement dans sa maîtrise du flux d'air. Découvrez en quoi...

Notre avis sur le styler Dyson Airwrap

 

Après le lancement de son sèche-cheveux Supersonic en 2016, le fabricant britannique touche-à-touche développe sa gamme de produits dédiés à la beauté en lançant l’Airwrap. Ce styler se veut polyvalent : il ne permet pas seulement d’onduler les cheveux ou de les boucler, mais également de les lisser et aussi de les sécher. Quelle que soit la coiffure que l’on souhaite réaliser, il s’utilise d’ailleurs aussi bien sur cheveux humides que sur cheveux secs. Comme à son habitude, Dyson a bourré son appareil de technologies, livrant un produit aussi atypique par sa forme que par son fonctionnement, et confirmant bel et bien son statut de marque technologique innovante. En l’occurrence, les technologies exploitées permettent une utilisation simplifiée, notamment pour réaliser des boucles, mais aussi des résultats assez spectaculaires sur l’apparence des cheveux. Dyson n’est pas réputé pour pratiquer des tarifs accessibles, et l’Airwrap ne fait pas exception à la règle, puisqu’il est vendu entre 449 € et 499 € selon le pack choisi. Pour ce prix, il est livré dans un coffret luxueux comportant une panoplie complète d’accessoires.

 

Notre vidéo tournée lors du lancement à Paris

 

Dyson Airwrap, un styler "aérien" pour boucler, lisser, onduler sa chevelure
Prix de vente indicatif
De 449 à 499 euros
en vente

Pourquoi on craque

 


Pour sa polyvalence (séchage, bouclage, lissage)

 

 


Pour sa facilité d’utilisation, même s’il faut prendre le coup de main

 

 


Pour l’effet immédiat qu’il a sur les cheveux (douceur et brillance)

Ne surchauffe pas pour ne pas abîmer les cheveux


Quand Dyson a lancé son sèche-cheveux Supersonic, sa promesse était de ne pas abîmer les cheveux en évitant de trop les chauffer. L’Airwrap hérite de ce principe. Il ne dépasse jamais une certaine température (environ 150°C). De plus, pour s’assurer de ne pas maltraiter les cheveux, le styler de Dyson surveille constamment la température (quarante fois par seconde) pour la réguler.


L’utilisation de l’air, inhabituelle pour un styler


Les traditionnels boucleurs ou lisseurs chauffent les cheveux pour leur donner une forme et la faire tenir. Dyson devait donc trouver une solution pour que l’Airwrap parvienne à lisser ou boucler les cheveux, en évitant de trop les chauffer. Il utilise donc de l’air, c’est justement là que réside sa spécificité. L’Airwrap utilise un principe physique (l’effet Coanda) : lorsque de l’air est propulsé à grande vitesse sur une surface courbée, le flux se courbe pour suivre cette surface et s’y « attache » du fait de variations de pression. C’est exactement se qui se passe sur le rouleau boucleur de l’Airwrap : l’air suit sa courbe et tourbillonne autour, plaquant les cheveux dessus au passage. Dans le cas des embouts lisseurs, le même phénomène est observé.
Mais alors pourquoi d’autres fabricants n’utilisent-ils pas ce procédé ? Pour réussir à produire ce phénomène physique, il faut projeter un flux d’air puissant, ce qui n’est déjà pas évident sur un petit appareil de ce type. Dyson exploite les technologies qu’il maîtrise sur ses ventilateurs (démultiplication des flux d’air). De plus, il faut également un moteur puissant, qui soit assez petit pour entrer dans le manche d’un styler et assez léger pour ne pas rendre son utilisation pénible. Encore une technologie que Dyson maîtrise, notamment dans la conception de ses aspirateurs-balais. En l’occurrence, l’Airwrap embarque un petit moteur numérique (le V9) qui ne pèse pas plus de 49 g et tourne à grande vitesse (110 000 tours/min), ce qui permet d’envoyer un flux d’air puissant.

Dyson Airwrap, un styler "aérien" pour boucler, lisser, onduler sa chevelure

Une gestuelle particulière


Si l’Airwrap dispose de plusieurs embouts, c’est lorsqu’on souhaite boucler les cheveux ou les onduler qu’il est le plus surprenant. Il nécessite d’ailleurs une gestuelle un peu particulière qu’il faut apprendre à maîtriser. Grâce à l’air tourbillonnant autour des rouleaux, les cheveux s’y enroulent tout seuls, il n’y a donc plus besoin de tourner le styler pour y enrouler les mèches de cheveux. Il faut tenir dans le vide la mèche que l’on souhaite boucler puis approcher l’Airwrap de l’extrémité. Les cheveux s’enroulent seuls autour du cylindre. Il suffit ensuite de rapprocher l’Airwrap du cuir chevelu pour que toute la mèche s’y enroule.
On peut à tout moment éloigner l’Airwrap de la racine des cheveux puis le rapprocher, les cheveux ne s’emmêlent pas, cela ne tire pas et ils se remettent immédiatement en place autour du boucleur. C’est vraiment très surprenant et il faut l’avouer assez bluffant.
Pour donner forme à la boucle, on laisse les cheveux enroulés autour de l’embout durant une dizaine de secondes, puis on pousse le bouton de démarrage en position air froid durant quelques secondes, ce qui fixe la forme. Là encore, inutile de faire tourner l’appareil pour détacher les cheveux de l’embout, il suffit de le faire glisser vers le bas.
Une fois qu’on a « compris le truc », c’est un vrai bonheur de ne pas avoir à tourner le styler dans tous les sens, que ça ne tiraille pas les cheveux et qu’ils ne s’emmêlent pas.
Pour le séchage ou le lissage, les gestes sont plus classiques.

Dyson Airwrap, un styler "aérien" pour boucler, lisser, onduler sa chevelure

Un « effet wahou » sur la texture et la brillance


Des cheveux surchauffés perdent de leur couleur et deviennent ternes. Outre la promesse de ne pas abîmer les cheveux, l’utilisation de l’Airwrap promet des effets visibles immédiats : regain de brillance et couleur qui ressort, grâce au flux d’air qui pénètre dans les fibres capillaires. Nous avons bien entendu fait l’essai, nos cheveux très abîmés par les colorations, le soleil et des vacances au bord de la mer faisant de parfaits cobayes. Nous avons donc essayé les boucles, le lissage, sur cheveux secs et sur quelques mèches humides, le tout sans utiliser aucun produit. Nous avons été tout bonnement bluffé par le résultat. Après l’utilisation de l’Airwrap nos cheveux étaient doux, brillants et ne paraissaient presque plus abîmés ; nous avons même retrouvé quelques reflets d’une ancienne coloration, pourtant presque plus visibles.
Mais ne vous méprenez pas : si le coiffage avec l’Aiwrap produit cet effet sur les cheveux, il ne promet pas de les « rénover ». Ils retrouvent leur apparence initiale après un shampooing ou une bonne averse - comme celle que nous avons reçue après avoir testé ce styler. Nous ne sommes donc pas en mesure d’émettre un jugement quant à la tenue des boucles ou brushing réalisés avec l’Airwrap.

Dyson Airwrap, un styler "aérien" pour boucler, lisser, onduler sa chevelure
Trois packs comptant de nombreux accessoires

- Le coffret pour cheveux fins à 449 euros contient 2 rouleaux de 30 mm, une brosse ronde, une brosse douce et l’embout de séchage ;

- Le coffret pour les cheveux souples ou bouclés à 449 euros comporte 2 rouleaux de 30 mm, 2 rouleaux de 40 mm, une brosse dure et l’embout de séchage ;
- Le coffret le plus complet est vendu à 499 euros. Il est livré avec tous les accessoires : 2 rouleaux de 30 mm, 2 rouleaux de 40 mm, une brosse dure, une brosse douce, une brosse ronde et l’embout de séchage.

Les rouleaux pour les boucles sont fournis par paire (ils arborent de petites flèches indiquant le sens dans lequel l’air tourne, pour réaliser des boucles symétriques).

 

Dyson Airwrap, un styler "aérien" pour boucler, lisser, onduler sa chevelure
Vous pourriez être intéressé par
RECEVOIR LA NEWSLETTER
OK