Pour garder la forme, il faut se fier aux battements de son coeur

Chronique du Mieux Vivre

Pour garder la forme, il faut se fier aux battements de son coeur

le 5 mars 2019
0
0
1
0

Muscle essentiel qui propulse le sang vers tous les organes, le coeur est aussi le métronome de notre corps . Connaître son rythme cardiaque est donc indispensable lorsque l'on veut progresser dans des activités sportives, perdre du poids ou encore préserver sa bonne santé. Ecouter son cœur, c'est aussi définir ses propres limites, pour de meilleurs résultats !

Dis mon cœur, à quoi tu penses ?

 

Organe fascinant, le coeur se contracte plusieurs fois par minute, c'est ce que l'on appelle les battements. Chez un homme adulte en bonne santé, les battements oscillent entre 50 bpm (battements par minute) si l'on est un grand sportif, et 80 bpm. Ces rythmes s'observent au repos. Lors de la pratique d'une activité physique, la fréquence cardiaque ne doit normalement pas dépasser 220 bpm. Et, entre ces deux valeurs, plusieurs facteurs peuvent faire augmenter le rythme cardiaque : l'effort, la fièvre (au-dessus de 37°), la déshydratation, l'émotion ou le stress.
Il est important de connaître son rythme cardiaque au repos. En effet, un rythme lent est le signe d'un coeur en bonne santé et d'une bonne condition physique, car l'organe, entrainé, est plus fort et plus puissant. A l'inverse, un rythme élevé au repos peut être le signe d'alerte d'une potentielle pathologie cardiaque. Mais pas de panique, il existe de nombreuses solutions pour faire baisser la fréquence cardiaque.

Pour garder la forme, il faut se fier aux battements de son coeur

Mon cœur, ralentis !


Pour se sentir mieux et préserver son cœur, il est intéressant de pouvoir faire baisser son rythme cardiaque. Et il existe des solutions assez simples. Pratiquer une activité physique est sans aucun doute le meilleur moyen, car même si durant l'exercice, le rythme va augmenter, il a pour but de renforcer et de muscler le cœur. Au bout de plusieurs jours d'activité physique, on constate un rythme au repos plus lent. De la marche rapide et régulière peut être suffisante pour les réfractaires au sport ! Le surpoids est un facteur de rythme cardiaque élevé. Outre l'exercice physique, il est donc fortement conseillé de revoir son alimentation et d'équilibrer celle-ci en nutriments essentiels. Enfin, les gros consommateurs de sodas, à base de caféine, et de café sont incités à réduire leur consommation pour retrouver un rythme cardiaque normal.

Pour garder la forme, il faut se fier aux battements de son coeur

Quand le cœur fait du bien au corps...


Il est également essentiel de connaître sa fréquence cardiaque maximale lorsque l'on veut atteindre des objectifs spécifiques. Il existe une formule toute simple pour la trouver : FCM = 220 - votre âge. La fréquence cardiaque maximale d'un homme de 35 ans est donc de 220-35 soit 185 bpm.
Dans le domaine sportif, pour gagner en endurance, il est recommandé de courir à 75% de sa fréquence cardiaque maximale. En effet, le taux d’acide lactique présent dans le corps doit rester faible. Or il augmente avec l’intensité de l’effort. Pour être efficace et progresser, il faut donc courir lentement mais longtemps. Si l'objectif est de perdre du poids, il faut courir à 65% de sa fréquence cardiaque maximale. Au-delà, on ne brûle plus de graisses ! En effet, si l'effort est trop intense, le corps va chercher de l'énergie rapide et la trouver dans les glucides présents dans les muscles. Les réserves de "gras" seront donc intactes. 

Pour garder la forme, il faut se fier aux battements de son coeur

Connectez votre cœur !


Montres connectées, applications sportives, le rythme cardiaque est plus que jamais au cœur de ces nouvelles technologies dédiées à la forme et au bien-être. Alors qu'il n'y a pas si longtemps, il fallait se coller une ceinture pectorale sur le torse, ou s'arrêter pour se palper la carotide afin de connaître sa fréquence cardiaque, désormais, tout se passe au niveau du poignet... Design élégant et poids plume, les montres connectées permettent de consulter en direct son rythme cardiaque afin d'adapter son entrainement en temps réel... et en toute sécurité ! Aux Etats-Unis, la montre d'un fabriquant peut même afficher une alerte lorsqu’elle détecte que le rythme cardiaque de son utilisateur est trop faible après une durée de dix minutes. Une fonction qui pourrait sauver des vies ! Forme, santé et bien-être sont désormais bel et bien liés...

 

Et après ?


A ces montres connectées sont liées des applications qui vont permettre à l'utilisateur d'analyser différentes données. On retrouve notamment le détail du temps passé dans chaque zone de fréquence cardiaque (légère, modérée, intense et pics). Outre la variabilité de la fréquence cardiaque, la plupart de ces accessoires proposent la reconnaissance automatique de l'activité pratiquée (vélo, natation, course à pied...), le GPS, le nombre de calories brûlées, le comptage du nombre de pas ou encore un coaching personnalisé du sommeil. Ces applications analysent avec de plus en plus de précision la progression et l'évolution de l'endurance de l'utilisateur, et l'amélioration de son bien-être . Avec un but essentiel, augmenter la motivation du sportif qui sommeille en nous...

Vous pourriez être intéressé par
RECEVOIR LA NEWSLETTER
OK