Ecologique et souvent économique, le vrac emballe les Français

Chronique du bon goût

Ecologique et souvent économique, le vrac emballe les Français

le 14 octobre 2020
0
1
0
0

Jour après jour, des magasins dédiés au vrac ouvrent un peu partout en France. Leur offre, basée sur le zéro emballage, séduit une clientèle sensibilisée à l’écologie, mais pas que… En moyenne 15 à 20% moins chers que les produits emballés de supermarchés, le vrac permet également de réaliser, mais pas toujours, des économies substantielles.

Béa Johnson, pionnière du vrac

 

C’est à une américaine, née en France, que nous devons l’explosion mondiale du zéro déchet, déclencheur de la mode du vrac. Béa Johnson, arrivée aux Etats-Unis comme jeune fille au pair s’est mariée à un américain, a eu deux enfants et la vie typique d’une américaine de la classe moyenne : grande maison, belle voiture, frigo plein… Jusqu’à ce que la crise économique de 2008 frappe sa famille de plein fouet. Contrainte de quitter sa grande maison pour un petit appartement, Béa Johnson découvre qu’elle n’a pas besoin de tous les objets qu’elle possède. Elle se débarrasse du superflu et engage sa famille dans un mode de vie ultra minimaliste.

En 2013, forte de son expérience, elle publie "Zéro déchet" ou "comment j'ai réalisé 40 % d'économie en réduisant mes déchets à moins de 1 litre par an !" L’ouvrage fait un carton qui dépasse les frontières, Béa Johnson convertit de nombreux foyers au minimalisme et au zéro déchet. Parmi les cinq règles d’or de son livre : l’achat en vrac…

Jospeh Joseph
boites de conservation
De 20 à 25 euros

5 boites multicolores empilables de 230 ml à 3 litres

Brabantia
Récipient avec fenêtre
De 25 à 35 euros

Lots de 3 récipients de 1,4 l disponibles en acier mat, brillant ou amande. 

Vegetalize
Sacs réutilisables
De 15 à 20 euros

6 sacs en coton bio pour transports et stockage du vrac

L’achat en vrac, qu’est-ce que c’est ?


C’est tout simple : l’achat en vrac consiste à acheter des produits débarrassés de tout emballage. Les produits en vrac se trouvent dans des épiceries spécialisées mais on trouve de plus en plus de corners « vrac » installés dans les enseignes de la grande distribution. Si le vrac concernait autrefois juste les produits secs de consommation courante : céréales, riz, pâtes, légumineuses sèches… L’offre s’est aujourd’hui étendue pour toucher une clientèle exigeante : épicerie fine, biscuits apéritifs, condiments, fruits secs. Auchan a ainsi lancé « Saveurs d’ici et d’ailleurs », sa gamme de produits en vrac hauts de gamme qui compte plus de 400 références.
Bien souvent, la grande distribution signe un contrat avec une marque de vrac, qui lui fournit les meubles, puis les produits.
Il suffit ensuite au consommateur de venir avec son propre contenant (bocal, Tupperware, sacs en coton…) et de se servir directement. Si vous avez des contenants légers, vous pesez directement sur la balance, si vous avez des contenants plus lourds, comme des bocaux, vous devrez auparavant faire la tare sur la balance : poser votre contenant vide, remettre la balance à zéro et le remplir.

Mambocat
12 pots en verre
De 20 à 25 euros

Pots en verre de 300 ml, bouchons en liège. Pour conserver herbes, thé, épices

Homelody
Boite hermétique
De 25 à 30 euros

Lot de 5 boîtes, fermetures à vide

Bodum
Classique
De 20 à 25 euros

Bocal en verre de 0,5 l, compatible micro ondes

Acheter en vrac, c'est moins cher ?


Oui…De 15 à 30% moins cher et c’est bien normal puisque vous ne payez ni l’emballage, ni la pub ! De plus, lorsque vous achetez en vrac, vous ne prenez souvent que ce dont vous avez vraiment besoin. Fini les paquets entamés qu’on ne termine jamais. A la maison, les achats en vrac sont souvent stockés dans des bocaux en verre, ce qui permet de mieux gérer le budget des courses. On n’entasse plus les paquets « au cas où »
Et non…en 2019, le magazine d’information Les Jours a publié une vaste enquête intitulée « l’arnaque au vrac ». Elle y pointait du doigts certaines enseignes de la grande distribution où les produits en vrac étaient vendus plus cher au poids que leurs équivalents emballés. Un comble ! Une des enseignes mises en cause avait expliqué que le circuit pour acheter en vrac demandait plus d’intermédiaires pour des volumes beaucoup plus faibles : « Mécaniquement, nous achetons notre riz en vrac plus cher » avait-elle conclu.
Il est donc important de prendre le temps de bien lire les étiquettes et de voir si l’on considère le vrac comme une source d’économie ou comme une démarche éco-responsable.
Dans les épiceries en vrac spécialisées, de nombreux produits sont traditionnellement issus de la filière bio, toujours un peu plus chère que la filière classique. L’offre y est toutefois très variée et vous aurez la garantie d’y être toujours bien accompagné et guidé, que vous soyez adepte du vrac depuis longtemps ou novice !

Et pour les produits liquides ?


Huile, vinaigre, bière, vin….bonne nouvelle, c’est le grand retour de la consigne. Là aussi, le principe est simple : vous achetez une bouteille en verre pour quelques centimes et vous la remplissez directement grâce à une fontaine. L’argent vous est rendu le jour où vous rendez la bouteille.
La société Jean Bouteille, une des pionnières du secteur, propose ses fontaines dans diverses enseignes de la grande distribution et en épiceries spécialisées. On y trouve du vin, de la bière, différents jus de fruits, du liquide vaisselle, du savon noir, de la lessive liquide etc…
Franprix innove de son coté en lançant dans trois magasins tests la vente d’alcools forts en vrac (Gin, vodka, whisky, rhum…)

Ecologique et souvent économique, le vrac emballe les Français

Démarrer le vrac, modes d'emploi


Ce n’est pas très compliqué de se lancer mais il faut un peu s’équiper.
Pour faire vos courses, procurez-vous d’abord des sacs fins en coton de plusieurs tailles afin d’y glisser vos achats.
A la maison, ré-organisez vos étagères et vos armoires : récupérez des bocaux et étiquetez-les : riz, pâtes, céréales etc…Choisissez des bocaux avec fermetures hermétiques, en plastiques ou en verre. Une fois vos courses faites, il vous suffira de transvaser vos achat dans le bocal correspondant.
Tupperware propose par exemple des boites modulaires, compact, avec couvercle, qui s’emboitent. Idéal pour gagner de la place dans les placards.
Il existe plusieurs ouvrages, bien faits, pour guider vos premiers pas dans le vrac :
- Vrac, Mode d’emploi (Editions La Plage)
- La méthode VRAC : Vite réagissons pour l'avenir climatique (Editions Marie-Claire)
- Famille zéro déchet, Ze guide (Thierry Souccar)
Day by Day, le premier réseau d’épicerie 100% Vrac a lancé sa chaine Youtube dédiée : Vous y trouverez plusieurs vidéos, très explicatives.
Alors ? Prêts pour le vrac ?

Cuisine estivale
B_
Vous pourriez être intéressé par
RECEVOIR LA NEWSLETTER
OK