Machine à pâtes : faire facilement,  et maison,  tagliatelles, raviolis, spaghetti

Préparation culinaire

Machine à pâtes : faire facilement, et maison, tagliatelles, raviolis, spaghetti

le 19 novembre 2020
0
0
0
0

Vous aimeriez préparer vous-mêmes vos pâtes fraîches mais vous manquez de temps ? Ou bien peut-être que la manipulation du laminoir vous laisse perplexe ? Sachez qu’il existe des machines à pâtes « automatiques » (électriques), qui pétrissent la pâte et façonnent vos pâtes fraîches, presque sans effort. Gain de temps et réussite assurée. Homap vous livre quelques conseils essentiels pour bien choisir votre machine à pâtes : capacité, types de pâtes, programmes et options pratiques… Ainsi qu’une sélection de machines.

Le plaisir des pâtes maison avant tout


Pourquoi faire ses pâtes soi-même ? Pour le goût et la texture, pardi ! Des pâtes fraîches n’ont rien à voir avec des pâtes « sèches » achetées dans le commerce. Faire ses pâtes soi-même c’est aussi un plaisir, qui apporte la satisfaction du fait maison. De plus, cela permet aussi d’y mettre ce que l’on veut. On peut par exemple éliminer les éventuels colorants, les conservateurs et pourquoi pas le gluten.
C’est également l’occasion de varier les goûts, les plaisirs et les couleurs en utilisant différentes farines, en ajoutant à la pâte des herbes, des épices ou encore des légumes (épinards, tomates) voire des jus (betterave, carotte…). Enfin, comme bien souvent, on y passe certes un peu de temps, mais c’est plutôt économique (comparé à des pâtes fraîches achetées dans le commerce du moins).

 

Pourquoi acheter une machine à pâtes automatique ?


Un argument prêche en faveur de la machine à pâtes : sa facilité d’utilisation. Car on peut toujours confectionner sa pâte soi-même et utiliser une machine manuelle. Mais on ne va pas vous le cacher : l’utilisation du laminoir prend un peu de temps et demande un certain coup de main. D’ailleurs, la machine à pâtes, dès lors qu’on respecte les dosages, c’est l’assurance de réussir ses pâtes – ce qui n’est pas garanti quand on débute avec une machine manuelle.
Autre argument de taille : le gain de temps. En effet, faire ses pâtes soi-même « manuellement » demande un certain temps – surtout quand on manque de pratique. D’abord, il faut préparer la pâte, ensuite la laisser reposer puis façonner les pâtes et enfin les laisser sécher. Or, la machine à pâtes se charge du pétrissage, d’un temps de repos généralement réduit et c’est en particulier sur le façonnage (géré par la machine donc) que l’on gagne beaucoup de temps. En moyenne, comptez une vingtaine de minutes du début du pétrissage à l’extrusion – sachant que le temps d’extrusion, lui, dépend naturellement de la quantité de pâte.
En revanche, même si certaines machines « pré-sèchent » les pâtes, mieux vaut ne pas sauter l’étape du séchage pour éviter que les pâtes se collent au moment de la cuisson.

Riviera & Bar
PMP500
De 250 à 299 euros

Pour 750 gr et 9 formes de pâtes

4 programmes auto 

Dont 1 sans gluten

Philips
Pastamaker
De 150 à 199 euros

Pour 450 gr de pâtes

4 disques fournis

Coffret accessoires

Marcato
Pasta Fresca
De 350 à 399 euros

Pour 750 gr de pâtes

Acier chromé

3 types de pâtes

 Comment choisir sa machine à pâtes ?


Pour s’offrir une machine automatique de marque, il faut prévoir un budget à partir d’environ 150 euros, qui peut grimper jusqu’à près de 300 euros pour un modèle haut de gamme. Voici quelques critères à prendre en compte pour choisir la machine qui vous convient.

La capacité
Ne confondez pas la quantité de farine que la machine peut accueillir avec la quantité de pâtes qu’elle est en mesure de préparer (qui est plus importante puisqu’on y ajoute de l’eau et des œufs). Les plus petites machines peuvent préparer un peu plus de 200 g de pâtes en une seule fois. Mais certains modèles permettent de confectionner jusqu’à 800 g de pâtes d’un coup. Tout dépend de vos habitudes : combien de membres compte la famille ? Recevez-vous souvent ? Et comptez-vous servir des pâtes à vos invités ? Car il est toujours possible d’enchaîner plusieurs cycles mais cela peut devenir fastidieux si la capacité de votre machine n’est pas adaptée à vos besoins.
Inversement, notez aussi qu’il faut un minimum d’ingrédients et donc de pâte pour faire fonctionner une telle machine – à vérifier aussi si vous comptez seulement préparer des pâtes pour deux par exemple.

Quel type de pâtes ?
L’appareil façonne les pâtes pendant la phase appelée l’extrusion. Pour cela, il faut installer un embout sur la machine ; c’est cet accessoire qui donne leur forme aux pâtes – spaghettis, fettuccine, penne, lasagnes…
Toutes les machines ne sont pas vendues avec le même nombre ni le même type d’embouts. Certaines permettent de préparer seulement trois ou quatre formes de pâtes ; d’autres près d’une dizaine.
Lorsque vous choisissez votre machine, assurez-vous qu’elle soit en mesure de confectionner vos pâtes préférées. À titre d’exemple, toutes ne sont pas capables de préparer les tagliatelles.

Les programmes automatiques
La plupart de ces machines disposent de programmes automatiques, qui varient d’un modèle à l’autre. Jetez un œil à ces programmes pour vous assurer que ceux qui vous seront nécessaires sont bien présents. Par exemple, certaines machines embarquent un programme dédié à la préparation de pâtes sans gluten. Ce qui peut être bien utile si vous êtes intolérant à cette substance. D’autant que les pâtes sans gluten ne sont pas faciles à préparer car elles ont tendance à s’effriter.
L’option pratique de pré-séchage
Cette option est présente sur certaines machines plutôt haut de gamme. Elle consiste en un système de ventilation à l’extrusion, qui évite que les pâtes collent entre elles au moment où elles se façonnent. Cela facilite leur manipulation.

La facilité de nettoyage
Les amateurs de cuisine et de pâtisserie ne le savent que trop bien : toutes les pâtes ont tendance à coller. Aussi faut-il nettoyer avec soin ses ustensiles et accessoires rapidement après avoir cuisiné. La machine à pâtes n’échappe pas à cette règle. Vérifiez que le modèle choisi se démonte entièrement et facilement. Si tous les accessoires passent au lave-vaisselle, c’est encore mieux.

La qualité des matériaux
Depuis les machines d’entrée de gamme tout en plastique aux modèles haut de gamme faisant la part belle à l’inox, les matériaux utilisés ne sont pas les mêmes. Or, plus les matériaux sont costauds et durables, plus votre machine a des chances de connaître une longue vie. Ce critère de choix est d’autant plus important si vous utilisez souvent votre machine, puisque les éléments seront plus fréquemment sollicités.

Essentiel B
Machine a pâtes
De 20 à 49 euros

Manuelle

7 épaisseurs 

3 types de pâtes

 

Marcato
Atlas Motor
De 150 à 199 euros

Laminoir électrique

Corps inox 100 watts

Spaghetti et tagliatelles

Lacor
60390
De 20 à 49 euros

Laminoir

Acier inoxydable

Les petits plus utiles des machines à pâtes


Certains petits plus peuvent être appréciables à l’utilisation. Par exemple, pour préparer la pâte, la plupart des machines nécessitent d’ajouter l’eau progressivement, ce qui se fait manuellement. Quelques modèles disposent au contraire d’un réservoir et se chargent d’ajouter petit à petit la juste quantité d’eau. Non seulement c’est la garantie d’un résultat parfait, mais cela vous permet également de vaquer à vos occupations pendant toute la phase de mélange et pétrissage.
Certaines machines permettent le stockage des accessoires (notamment des embouts d’extrusion) dans la cuve. Cela prend moins de place. Et c’est surtout bien pratique pour les ranger sans risquer de les égarer.
Enfin, n’hésitez pas à vérifier quels accessoires sont fournis. Certaines machines à pâtes sont livrées avec un outil de nettoyage, un verre doseur et surtout, un livret de recettes. Ce qui est plus sympathique que de consulter le mode d’emploi pour prendre connaissance des dosages d’ingrédients. De plus, c’est également une source d’inspiration et d’idées.



KitchenAid
5KSMPSA
De 50 à 99 euros

Pour robot pâtissier KitchenAid

Acier inoxydable

8 épaisseurs

Kenwood
KAX996ME
De 50 à 99 euros

Pour robots Kenwood

Filière à spaghetti

Acier inoxydable

Smeg
SMFC01
De 50 à 99 euros

Pour robot Smeg

Laminoir

Acier inoxydable

Et le laminoir alors ?

 

Bien entendu, certains « puristes » et gourmands nourris aux « pasta de la mamma » crieront au scandale à l’idée d’utiliser une machine automatique pour préparer des pâtes. Alors il est toujours possible d’opter pour la traditionnelle machine manuelle (le laminoir), que l’on peut apprendre à maîtriser avec un peu de pratique. Il existe d’ailleurs de très jolis modèles.
Les amoureux de pâtes en manque de temps ont toujours la possibilité d’opter pour une machine automatique pour la semaine, ou les jours où le planning est plus serré sans abandonner la machine traditionnelle, qui peut être réservée aux jours où on a plus de temps.

 

Une alternative : les accessoires de certains robots culinaires


Si vous possédez déjà un robot culinaire, il est possible qu’il existe des accessoires compatibles pour confectionner les pâtes ; certains robots multifonctions ou robots pâtissiers disposent de telles options. Dans ce cas, vous pouvez peut-être envisager d’investir dans ce type d’accessoire pour élargir les possibilités de votre appareil. Et cela occupera sans doute moins de place dans la cuisine qu’une nouvelle machine.

Machines et accessoires sur
B_
B_
Vous pourriez être intéressé par
RECEVOIR LA NEWSLETTER
OK