Test du Dyson Supersonic, un sèche-cheveux vraiment pas comme les autres

Beauté/Santé

Test du Dyson Supersonic, un sèche-cheveux vraiment pas comme les autres

le 11 décembre 2020
0
Partager sur

À bien des égards, le Dyson Supersonic n’est pas un sèche-cheveux comme les autres. Il se distingue par son prix élevé, sa forme totalement atypique et par les nombreuses technologies qu'il embarque. Il promet un séchage des cheveux rapide, adapté à toutes les natures de cheveux, sans les abîmer et même en les gardant brillants. Nous avons testé ce sèche-cheveux durant un mois, et sur plusieurs chevelures, pour vérifier s'il tenait ses promesses.

Nos essais : des séchages et des brushings

 

Avant de vous livrer les conclusions de notre test, il est important de préciser que si nous avons une bonne connaissance des technologies utilisées pour les sèche-cheveux,  nous ne sommes pas amatrice de coiffure sous toutes ses formes, et encore moins blogueuse beauté. Nous utilisons régulièrement un sèche-cheveux (un modèle de milieu de gamme) principalement pour un séchage naturel sans brushing. Nous avons donc utilisé le Supersonic dans les mêmes conditions qu’habituellement. Pour avoir une idée de sa capacité à s’adapter à différentes natures de cheveux, nous l’avons également confié à des amies, notamment à des adeptes de brushings pour avoir plusieurs sons de cloche.

Pourquoi on craque
Test du Dyson Supersonic, un sèche-cheveux vraiment pas comme les autres
Pour son ergonomie et le confort d’utilisation
Pour les résultats, notamment des cheveux qui restent brillants après séchage
Pas de chaleur excessive, ce qui est perceptible à l’utilisation
Prix de lancement : 399 euros

Le plein de technologies

 

Impossible d’évoquer les performances du Dyson Supersonic sans aborder les nombreuses technologies qu’il renferme. Elles ont toutes été développées par les ingénieurs de Dyson, qui s'est doté d'un laboratoire dédié à la science des cheveux. Leur but est d’obtenir les meilleurs résultats sans abîmer les cheveux. Et surtout, elles justifient le prix élevé de cet appareil (presque 400 euros) par rapport à ceux de la concurrence, y compris par rapport à de nombreux sèche-cheveux professionnels.

Comme les aspirateurs balai du constructeur, il renferme un moteur numérique miniaturisé (baptisé V9) placé dans le manche, qui tourne à très grande vitesse (110 000 tours/min) afin de propulser une importante quantité d’air (13 litres par seconde). Il utilise également une technologie pour amplifier le flux d’air (Air Multiplier, inspirée des ventilateurs de la marque), dont le but est de projeter un jet d’air maîtrisé et puissant afin d’assurer un séchage rapide. Enfin, la température du flux d’air est mesurée et régulée constamment par un microprocesseur (40 fois par seconde) pour protéger les cheveux, qui peuvent être abîmés s’ils sont exposés à une chaleur trop importante. Si Dyson dévoile toutes ces technologies et les explique, une fois qu’on a le Supersonic en mains, c’est tout à fait imperceptible, la priorité étant donnée au confort d’utilisation.

 

Test du Dyson Supersonic, un sèche-cheveux vraiment pas comme les autres

Une ergonomie surprenante mais réussie

 

Comme on s’y attend sur les photos, quand on déballe le Supersonic, sa forme est totalement atypique. Mais on remarque immédiatement qu’il s’agit d’un très bel objet, plutôt compact, aux finitions impeccables. Il est en outre pourvu d’un solide et épais câble d’alimentation, particulièrement long (3,3 m), ce qui offre une liberté de mouvement que nous avons appréciée.

À la prise en main, il s’avère un peu plus lourd que notre sèche-cheveux habituel – il pèse un peu plus de 600 g. Quelques comparaisons de fiches techniques confirment qu’il est à peine plus lourd que la moyenne. Mais si cela surprend à la première prise en main, ça n’est pas gênant à l’utilisation. Son poids est bien équilibré, il ne pèse pas sur le bras. Quant au manche, il est doux au toucher sans se montrer glissant, ce qui rend la prise en main particulièrement confortable.

Quant aux accessoires fournis, ils sont magnétiques, ce qui est bien pratique. On les positionne ainsi facilement sur le Supersonic et on les change avec la même simplicité. Par ailleurs, l’absence de petites pattes ou crans de fixation est aussi un gage de solidité.

Test du Dyson Supersonic, un sèche-cheveux vraiment pas comme les autres

Le modèle gris et fuchsia que nous avons testé est livré avec un embout lissant, un embout concentrateur pour les brushings et un embout diffuseur – sachant que la version actuellement vendue bénéficie d’un accessoire supplémentaire (un embout de séchage doux). Un tapis antidérapant et un crochet de rangement sous la forme d’une dragonne complètent la dotation.

Test du Dyson Supersonic, un sèche-cheveux vraiment pas comme les autres

 Une utilisation simple et intuitive


On trouve deux boutons sur le manche et deux autres sur l’anneau arrière du Supersonic. Même sans ouvrir le mode d’emploi, on comprend très rapidement le fonctionnement des commandes. Le bouton à glisser sur le manche sert à démarrer et arrêter le sèche-cheveux. Sous ce dernier, on trouve un bouton délivrant de l’air froid pour fixer la coiffure. Nous avons adoré l’utiliser. L’air froid est délivré de manière quasi instantanée et demeure à cette température (28°C) tant qu’on appuie sur ce bouton. Il apporte une réelle sensation de fraîcheur après la coiffure ou le séchage. Notre propre sèche-cheveux dispose d’une fonction identique mais la différence de température est bien moins perceptible. De plus, il nous a en effet semblé qu’il évitait par exemple à nos cheveux de retomber après le séchage et notamment de redevenir tout plats au niveau du crâne.

Enfin, sur l’anneau, un bouton (celui de gauche) permet de régler la vitesse du flux d’air selon trois niveaux – ils s’affichent sous la forme de Leds blanches qui s’illuminent discrètement. Quant au bouton de droite, il permet de régler la température selon trois niveaux : 100°C (recommandé pour les séchages rapides et brushings), 80°C (séchage normal) et 60°C (séchage doux et air diffus). Cette fois, ce sont des Leds rouges qui indiquent la température choisie.

Ce système d’affichage par Leds devient totalement invisible lorsque l’appareil est éteint – il contribue à son aspect épuré et à l’allure « technologique » du Supersonic.

Test du Dyson Supersonic, un sèche-cheveux vraiment pas comme les autres

 Moins de bruit, plus de confort


C’est la première chose qui frappe, dès le démarrage du Supersonic et avant même d’avoir commencé le séchage. Il n’est pas très bruyant – pas non plus silencieux, mais au vu du flux d’air qu’il brasse, nous nous attendions à ce qu’il soit plus bruyant que cela. Et surtout, Dyson dit souvent travailler sur la perception du bruit. Si celui du Supersonic est un peu aigu, il n’est pas pour autant dérangeant.

Mine de rien, cela compte pour un appareil de soin des cheveux. Ne pas avoir l’impression d’avoir une turbine d’avion dans les oreilles est préférable, autant quand on se coiffe de bon matin que quand on s’accorde du temps pour prendre soin de soi.

Test du Dyson Supersonic, un sèche-cheveux vraiment pas comme les autres

Un sèche-cheveux qui laisse véritablement les cheveux brillants

 

Parmi les promesses de Dyson : le contrôle constant et précis de la température permettrait de « préserver la brillance naturelle des cheveux ». Pour être honnêtes, nous étions assez sceptiques sur cet argument concernant nos cheveux (très fins, secs et abîmés par des colorations successives). Aussi attendions-nous le Supersonic au tournant du premier séchage. C’est sans doute ce qui nous a le plus épaté.

Ne faisant quasiment jamais de brushing, nous avons utilisé le Supersonic tantôt avec l’embout lissant, tantôt avec le diffuseur pour un peu plus de volume. Après séchage, la différence de texture et d’allure de nos cheveux était saisissante. Habituellement, après les avoir séchés, même à « basse température », nos cheveux sont secs, comme crêpés et emmêlés, nous obligeant à y passer un coup de brosse. Ce qui a pour effet de les « crêper » encore davantage, phénomène bien peu esthétique dont nous ne venons à bout qu’à coups de crèmes hydratantes ou huiles sèches dédiées aux cheveux. Au contraire, le Supersonic ne les a pas emmêlés et encore moins asséchés ou crêpés. Après le séchage, ils étaient bien plus brillants et même plus doux qu’habituellement.

 

Nous avons testé les différentes températures de séchage et avons eu une préférence pour la température médiane, qui assure certes un séchage moins rapide mais qui nous a paru plus agréable. Avec nos cheveux fins, le séchage peut parfois nous donner la sensation d’avoir « le crâne en feu », ce que nous n’avons pas ressenti avec le Supersonic, surtout en terminant le séchage avec la fonction air froid. Nous avons eu l’impression de ressentir plus que d’habitude l’agréable sensation de propreté.

Plus qu’en rapidité, nous avons surtout eu l’impression de grandement gagner en confort et qualité du résultat (brillance des cheveux).

Test du Dyson Supersonic, un sèche-cheveux vraiment pas comme les autres

 Un brushing tout à fait concluant

Pour faire l’essai sur d’autres natures de cheveux, nous avons fait tester le Supersonic à des amies, notamment à une adepte de brushings aux cheveux épais, ondulés (photo ci-dessus). Avec son sèche-cheveux habituel, pour ses cheveux ondulés et ceux de sa fille, elle réalise deux passages pour obtenir un effet bien lisse, ce qui nécessite environ 45 minutes de travail. Avec le Supersonic, le temps de réalisation du brushing a été le même (elle a utilisé la vitesse et la température maximales), avec une différence toutefois : dès le premier passage, les cheveux étaient déjà bien plus lisses et « affinés » que d’habitude. Elle a également apprécié la précision de l’embout lisseur. Au final, à l’issue du brushing, visuellement, le résultat est identique à ce dont elle a l’habitude, mais avec l’impression que ses cheveux sont plus « fins ». Par rapport à son sèche-cheveux habituel (un modèle haut de gamme de type professionnel), elle a trouvé le Supersonic très agréable à utiliser, moins bruyant et plus léger.

Elle a cependant trouvé le tapis antidérapant un peu petit (un accessoire que nous n’avons pas l’habitude d’utiliser pour notre part), lui préférant une serviette éponge.

Test du Dyson Supersonic, un sèche-cheveux vraiment pas comme les autres

 Un peu d’entretien à prévoir


Une fois par mois, Dyson recommande de nettoyer le filtre du Supersonic, qui se trouve tout en bas du manche. Il suffit de tourner la base pour dévisser la grille puis de la nettoyer, de même que le filtre, à l’aide d’un chiffon sec non pelucheux, éventuellement d’une brossette sèche. La plupart des notices de sèche cheveux ne recommandent pas une telle opération. Cependant, quand on voit la quantité de poussière accumulée en un mois d’utilisation, on se réjouit que Dyson ait prévu un tel filtre, gage de protection pour l’appareil et son moteur – c’est finalement rassurant. De plus, le Supersonic est capable d’avertir l’utilisateur quand un nettoyage est nécessaire, les Leds se mettent à clignoter toutes en même temps.

Test du Dyson Supersonic, un sèche-cheveux vraiment pas comme les autres

La gamme Supersonic


Dyson décline le Supersonic en plusieurs versions, de couleurs différentes avec des accessoires différents – et parfois en éditions limitées comme la version cuivre à l’occasion des fêtes de fin d’année. Il existe également une édition livrée dans un beau coffret de présentation rigide qui ressemble à un vanity.

Enfin, Dyson commercialise une édition professionnelle pour les coiffeurs qui souhaiteraient utiliser le Supersonic dans leur salon – il est conçu pour s’adapter à une utilisation intensive, notamment son filtre qui est prévu pour résister à l’usage de nombreux produits tels que les laques.

Quant aux accessoires, on peut s’en procurer pour faire évoluer le Supersonic. Dyson en commercialise toute une gamme et ils sont tous compatibles – parfois même, un accessoire supplémentaire est offert. Il est également possible de s’offrir le coffret ou une housse de rangement, ainsi qu’un présentoir.

Test du Dyson Supersonic, un sèche-cheveux vraiment pas comme les autres
Partager sur
Vous pourriez être intéressé par
RECEVOIR LA NEWSLETTER
OK