Circuit court ou comment consommer autrement, et localement

Chronique du bon goût

Circuit court ou comment consommer autrement, et localement

le 2 janvier 2021
0
0
2
6

Nos modes de consommation sont en perpétuelle évolution : il y a quelques années, au moment de remplir le réfrigérateur, nous voulions que les courses soient rapides et pratiques. Aujourd’hui, il faut toujours qu’elles soient rapides, pratiques, mais aussi qu’elles aient du sens : nous voulons savoir exactement ce que nous mangeons et qui en est à l’origine. Le circuit court est un excellent moyen de consommer autrement.

Cette chronique vous est présentée par notre partenaire

C’est quoi exactement le circuit court ?

 

Le ministère de l’agriculture le définit ainsi : « Un circuit court est un mode de commercialisation des produits agricoles qui s’exerce soit par la vente directe du producteur au consommateur, soit par la vente indirecte à condition qu’il n’y ait qu’un seul intermédiaire. »
Quelques chiffres pour commencer. En 2019, une étude de l’INRA (L’Institut national de la recherche agronomique) estimait que près de 20% des exploitations agricoles françaises s’inscrivent dans un circuit court. Cela représente 100.000 agriculteurs et 10 % de la consommation alimentaire globale.

Un mode de consommation en plein essor qui répond principalement au grand besoin de transparence des Français : quoi de plus rassurant que d’acheter directement ses légumes à la ferme ou son miel chez l’apiculteur ?

Les Français plébiscitent d’ailleurs l’argument du « fabriqué local » plus que du bio. On scrute les étiquettes pour être sur que la viande provient d’un élevage voisin ou que les poires du dessert sont bien de la région.

Electrolux : For better living. Designed in Sweden.
Circuit court ou comment consommer autrement, et localement
Pour Electrolux, créer un futur plus durable, c’est trouver de nouvelles techniques pour cuisiner plus simplement grâce à la gamme Intuitive, pour mieux manger en respectant davantage les aliments et leur provenance.
Four SteamPro   Une cuisson au four vapeur permet de conserver au maximum les nutriments et autres bénéfices des aliments, vis à vis d'un four "classique. La fonction Steamify permet d’ajuster la bonne quantité de vapeur selon le plat que vous cuisinez.
Plaque induction SensePro   La sonde de cuisson sans fil mesure la température à cœur de vos aliments pour une cuisson à cœur parfaite.
Lave-vaisselle ComfortLift   Le premier lave-vaisselle qui vous donne un accès à votre vaisselle de manière pratique et confortable. Le panier inférieur se soulève pour un chargement et déchargement facilités !

Quels sont les avantages du circuit court ?


Le circuit court, en supprimant au maximum les intermédiaires, permet de sourcer au mieux ce que l’on consomme : nous avons accès à une nourriture saine, de saison, souvent locale et achetée en toute transparence. Une traçabilité des produits réclamée par de plus en plus de consommateurs.
Le circuit court a un impact écologique non négligeable : y recourir permet de limiter les transports (et donc les émissions de CO2) ainsi que les emballages inutiles.
Moins il y a d’intermédiaires, moins il y a de marges sur les produits et plus le producteur est rémunéré justement : l’argent lui revient en intégralité. Une baisse des couts « parasites » qui peut également se répercuter sur le prix que vous allez payer. Tout le monde est gagnant.
Enfin, et même si l’on y pense moins : le circuit court permet de rétablir le lien producteur-consommateur. Les agriculteurs ont longtemps vécus isolés, coupés de ceux qui mettent leurs produits sur la table. Aller à leur rencontre permet de renouer une communication précieuse, riche d’enseignements réciproques.

Circuit court ou comment consommer autrement, et localement

Où et comment consommer en circuit court ?


En vente directe à la ferme ou sur les marchés


De plus en plus d’exploitations agricoles ouvrent leurs portes et permettent aux particuliers de venir s’approvisionner directement sur place. Certaines organisent même un système de cueillette : armés de quelques outils, vous récoltez vous-même les fruits et légumes de saison disponibles sur l’exploitation. Le tout est pesé puis payé en fin de parcours. D'autres optent pour la gestion de casiers de vente avec des produits renouvelés quotidiennement par le fermier et achetés par le consommateur 24 h sur 24. (photo ci-dessus)
Pour trouver les fermes qui pratiquent le circuit court, consultez les sites qui les répertorient dans votre région. Le site où acheter local possède par exemple un moteur de recherche qui permet de trouver toutes les producteurs qui proposent de la vente directe ou en circuit court dans les Hauts de France. Un simple clic nous a listé les 500 points de vente (marchés, fermes, Amap…) les plus proches de notre domicile.

N’hésitez pas non plus à vous rendre sur les marchés les plus proches de chez vous pour vous renseigner sur les producteurs régionaux.


En achetant à un collectif d’exploitants et de consommateurs


Il existe forcément une Amap à coté de chez vous. Ces Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne naissent d’une démarche entre un groupe de consommateurs, et un ou plusieurs producteurs. Le principe est simple : en tant que consommateur, vous vous engagez à acheter un panier composé de plusieurs produits de saison adapté à votre foyer selon un calendrier établi (une fois par semaine, deux fois par mois etc.) Le producteur s’engage de son coté à alimenter ces paniers avec ses propres produits, respectueux de l’homme et de la biodiversité. Le prix des paniers est fixé conjointement entre exploitants et consommateurs, au plus juste.
Ce sont des comités de consommateurs bénévoles qui se chargent de gérer la communication, la trésorerie et la distribution des paniers des Amap. On estime qu’il existe plus de 2500 Amap en France.
Pour trouver la plus proche de chez vous 

 

En passant par un collectif de producteurs (magasins de producteurs)


Depuis quelques années, les producteurs s’organisent et s’allient pour créer des points de vente qu’ils gèrent de A à Z. On y trouve par exemple les légumes d’un producteur, le miel d’un apiculteur, la bière d’un brasseur etc. Ces points de vente collectifs ou magasins de producteurs se multiplient. On les estimait à 400 en France en 2018.
Ils demandent un investissement maximum aux producteurs puisque ces derniers doivent produire, transporter, assurer la gestion du point de vente, les stocks, vendre…les magasins de producteurs doivent répondre un cahier des charges très précis : les producteurs ne peuvent y proposer que des produits de leur propre production. Ces produits doivent représenter en valeur au moins 70 % du chiffre d'affaires total du point de vente. Pour les autres produits, les producteurs peuvent uniquement s'approvisionner directement auprès d'autres agriculteurs et doivent afficher clairement l'identité de ceux-ci ainsi que l'origine du produit.

 

En commandant directement sur Internet


Les réseaux sociaux sont devenus une super vitrine pour les agriculteurs 2.0. Twitter, Youtube, Facebook…ont permis au plus grand nombre de mieux connaitre le monde agricole.
Internet offre également aujourd’hui la possibilité aux producteurs de vendre directement aux consommateurs. Certains créent des e-shop puis livrent ensuite dans toute la France. D’autres prennent des pré-commandes, à retirer ensuite à la ferme ou dans une boutique partenaire.
Certains enfin proposent leurs produits sur des sites marchands spécialisés en circuit court. Ces sites restent le seul intermédiaire entre producteur et consommateur.


Quelques  sites internet marchands valorisant le circuit court :
Le Drive fermier 
Le court-circuit 
La ruche qui dit oui 
Poiscaille ou Pêché Maison (pour le poisson) : 
Le colis du boucher ou Eric Pineau (pour la viande) : 

Il existe donc de nombreuses façons de se fournir sans trop de difficultés en circuit court. C’est la garantie de manger d’excellents aliments, produits en toute transparence dans le respect des saisons, de la nature et des hommes. Un changement d’habitudes de consommation qui séduit chaque jour de nouveaux adeptes…

LES CHRONIQUES HOMAP ET LE PARTENARIAT

Les chroniques sont ouvertes au partenariat avec des marques qui souhaitent s'associer au sujet mis en avant par Homap. Le choix des sujets ainsi que le texte des articles sont réalisés de manière indépendante par la rédaction.

Vous pourriez être intéressé par
RECEVOIR LA NEWSLETTER
OK