Quels sont les bons gestes pour repasser sans s'épuiser

Chronique du beau linge

Quels sont les bons gestes pour repasser sans s'épuiser

le 3 novembre 2019
0
0
0
0

Corvée pour certains (et trop souvent certaines…), moment de détente pour d’autres, le repassage demande un peu de technique et de maîtrise. Car cela peut devenir un véritable cauchemar lorsqu’on ne sait pas s’y prendre. Comment repasser une chemise en un clin d’œil ? Comment gagner du temps et éliminer les plis les plus récalcitrants ? Voici quelques trucs et astuces pour avoir du linge toujours impeccable.

Cette chronique vous est présentée par notre partenaire

Une bonne table et de bons réglages


D’abord, utilisez une table à repasser. Bien entendu, il est possible de repasser à plat sur une table, en la protégeant à l’aide d’une serviette éponge. Mais la table à repasser demeure idéale.

Sa forme en ogive offre bien des possibilités, notamment d’y passer les t-shirts et chemises pour repasser une seule face à la fois – on évite ainsi les faux plis et pour les t-shirts, le problème des coutures qui ne tombent pas toujours face à face. Cela permet également de repasser correctement la ceinture et le haut des pantalons.
Pour préserver son dos, la première chose à faire est de régler correctement la hauteur de la table, pour se pencher le moins possible et garder le dos droit pendant la séance.

Découvrez la gamme La Vaporella de Polti
Quels sont les bons gestes pour repasser sans s'épuiser
Technologie anticalcaire garantie (10 ans sur le groupe chaudière) : aucun entretien requis.
Semelle arrondie « 360° Fluid Curve» : fluidité maximale, anti-plis, pointe précision.
Fonction « Steam Pulse » jusqu’à 500 gr de vapeur intermittente : repasse en un passage sans effort
Programmes adaptés à chaque tissu et chaque besoin
Contrôle facilité par les indicateurs LED

A l'envers et en pattemouille

 

Repassez les vêtements avec des motifs, comme les t-shirts, à l’envers.
Certains tissus se repassent systématiquement à l’envers, pour éviter de les lustrer et engendrer un effet de brillance : c’est le cas du nylon, du polyester, ainsi que du velours. On prend également cette précaution pour les couleurs foncées : noir, gris foncé, bleu marine...

Quand  utiliser la technique de la pattemouille ?

D’une manière générale sur tous les tissus qui ont tendance à se lustrer (laine, soie, tissus sombres, dentelles, cachemire, nylon…). Cette technique consiste à appliquer un morceau de coton (non teint et sans couture) humide sur le vêtement avant de le repasser. Il est ainsi protégé de la semelle du fer et de sa chaleur.

On ne passe pas le fer sur les paillettes, perles, fermetures éclair et autres boutons.

On passe le long de ces motifs, en utilisant la pointe du fer ou on repasse sur l’envers sans appuyer.

Quels sont les bons gestes pour repasser sans s'épuiser

Vapeur et humidité pour plus de facilité

 

Pour éliminer les plis les plus marqués, notamment sur les tissus épais (jean, toile, coton épais…) on joue de la gâchette pour envoyer de la vapeur.

Si vous utilisez une centrale vapeur, c’est le moment de jouer la carte de la fonction pressing (qui libère instantanément un maximum de vapeur). Pour ceux qui utilisent plutôt un fer à repasser dont le débit de vapeur ne suffit pas, il est possible d’humidifier le textile en y vaporisant un peu d’eau avant de passer la semelle du fer. Certains utilisent l’astuce de grand-mère consistant à vaporiser les plis les plus marqués à l’aide d’un mélange d’eau et de vinaigre blanc. Mais avec une centrale vapeur efficace et en prenant soin de son linge dès le lavage, cela ne devrait pas être nécessaire.

Les textiles légèrement humides sont plus faciles à repasser car ils sont plus souples et la semelle du fer y glisse mieux.

Si les vêtements sont secs depuis plusieurs jours, avant la séance de repassage, on peut installer la panière ou suspendre les vêtements dans la salle de bain où la famille prend sa douche, pour réhumidifier les fibres naturellement. Pour assouplir les textiles et faciliter le repassage, on peut également passer les vêtements quelques minutes au sèche-linge juste avant le repassage.

Dans quel sens ?


D’une manière générale, on repasse plutôt du haut vers le bas : les pantalons de la ceinture vers les pieds, les chemises et t-shirts du col vers le bas - ou bien en maintenant fermement le tissu pour éviter les plis si l’on remonte vers le haut.
Que l’on repasse de haut en bas ou de bas en haut, il faut surtout proscrire le repassage dans le sens de la largeur, ce qui étire les vêtements. Vous ne souhaitez sans doute pas vous retrouver avec des t-shirts aussi larges que hauts…

De même, les mouvements circulaires ne sont pas recommandés. Ils favorisent les faux plis et étirent les textiles.

Pour que ça ne fasse plus un pli

 

Pour éviter les faux plis, les vêtements doivent être bien étalés sur la table à repasser avant de passer le fer. On peut les lisser avec sa main libre puis les maintenir en place pendant que l’on repasse.
Pour un résultat impeccable, on passe une première fois sur le tissu en envoyant de la vapeur avec son fer à repasser ou sa centrale vapeur, puis une seconde fois sans.
Pour les manches de chemises ou pattes de pantalon : on les repasse en calant les coutures l’une sur l’autre et une par une. Surtout pas les deux à la fois : on risquerait de faire de faux plis et de perdre du temps en ayant espéré en gagner.
Pour les grandes pièces comme les draps, rideaux ou nappes, éviter de les refroisser avant de les plier peut relever du défi. Pour éviter que la partie déjà repassée traîne par terre et se froisse à nouveau, on peut la caler à cheval sur des dossiers de chaises.

Quels sont les bons gestes pour repasser sans s'épuiser

Ciel ma chemise


Le repassage des chemises est le cauchemar de bien des « repasseurs » et « repasseuses » débutants ou aguerris. D’autant que ce type de vêtement ne souffre pas les faux plis. Pour repasser une chemise, la table à repasser est indispensable : son bout arrondi est d’un grand secours.
Pour repasser une chemise, on part des parties extérieures pour revenir vers l’intérieur. On commence ainsi par le col, repassé à l’envers, puis à l’endroit pour marquer le pli. On installe ensuite l’épaule dans le bout arrondi de la table à repasser pour repasser les épaules (l’empiècement), puis on tourne la chemise pour traiter aussi la partie haute du dos et la face avant autour du col.

On poursuit par les poignets, boutons ouverts en passant la pointe du fer à l’intérieur pour remonter sur l’extrémité de la manche.

On poursuit par les manches, en calant les coutures l’une contre l’autre ; on repasse la manche d’un côté puis l’autre. Attention : lors du repassage des manches, on repasse deux côtés à la fois. Il ne faut pas oublier de bien lisser le tissu avec sa main, pour s’assurer qu’il n’y a pas de plis ni d’un côté ni de l’autre.

Enfin, on termine par les pans et le dos, en calant les épaules sur le bout arrondi de la table à repasser. On fait tourner la chemise sur la table : un pan avant, une partie du dos, l’autre partie puis le second pan avant.
Notez que l’on ne passe pas le fer sur les boutons mais la pointe du fer entre les boutons.

Pour le repassage des manches, on peut éventuellement utiliser une jeannette, qui ressemble à une mini table à repasser.

On peut ainsi glisser les manches dessus (comme on le fait avec les épaules de la chemise sur une grande table à repasser) afin de repasser séparément un côté puis l’autre. Ce petit accessoire peut s’avérer bien utile.

Une fois la chemise repassée, on l’installe sur un cintre, en fermant les premiers boutons ainsi que le dernier. Cela évite que la chemise s’ouvre et se froisse dans l’armoire.

LES CHRONIQUES HOMAP ET LE PARTENARIAT

Les chroniques sont ouvertes au partenariat avec des marques qui souhaitent s'associer au sujet mis en avant par Homap. Le choix des sujets ainsi que le texte des articles sont réalisés de manière indépendante par la rédaction.

Vous pourriez être intéressé par
RECEVOIR LA NEWSLETTER
OK