De l'évier au robinet, le plan d'eau donne du style à la cuisine

Chronique de la belle cuisine

De l'évier au robinet, le plan d'eau donne du style à la cuisine

le 21 décembre 2019
0
0
0
0

Outre le plan de cuisson et le plan de travail, le plan d’eau est le troisième espace essentiel d’une cuisine. Souvent délaissé lors d’une réflexion sur l’aménagement de sa cuisine, il mérite pourtant d’être aménagé avec attention au travers de critères fonctionnels, économiques en tant que consommation d’eau et d’énergie. A l’heure des cuisines ouvertes, il peut même être un point déco attrayant pour se fondre dans l’atmosphère d’une belle cuisine.

Ergonomie, hygiène, esthétique... Ne rien négliger

 

Le point d’eau en cuisine est le poste de lavage où l’on nettoie ses casseroles et ustensiles, où l’on rince ses légumes ou tout simplement où la famille lave ses mains. On utilise plus d’une trentaine de fois dans la journée cet espace au sein de la cuisine avec au final, pas moins de 24 000 heures dans une vie. Autant dire que l’espace de lavage est le plus utilisé dans une cuisine. Et pourtant, le choix d’aménagement d’un point d’eau, tant en matière d’évier que de robinetterie est sujet à une attention moindre que le plan de cuisson ou le plan de travail, lors de l’installation d’une nouvelle cuisine ou de travaux de rénovation de son espace culinaire. Or, le choix porté pour l’aménagement d’un point d’eau est essentiel en matière d’ergonomie, d’hygiène mais aussi d’esthétique à l’heure des cuisines ouvertes sur le salon.

L’évier est l’élément central d’un point d’eau mais la robinetterie qui y est associée exige aussi une réflexion approfondie. Les fabricants, spécialistes du poste de lavage, combinent pour la plupart des solutions globales pour une association axée sur les dimensions, l’ergonomie et les économies d’eau. Autant de propositions qui prennent également en compte les modes de vie du foyer, leurs usages de la cuisine, le tout assorti d’une accessoirisation du point d’eau qui facilite le quotidien.

 

De l'évier au robinet, le plan d'eau donne du style à la cuisine

L’évier, adapté à la superficie et à l'usage 


L’évier qui occupe le moins d’espace est constitué d’un seul bac, adapté pour des cuisines à la superficie réduite. Mieux vaut cependant opter pour un évier composé d’un bac et demi qui comprend ainsi un grand bac et un bac plus petit. De quoi laver sa vaisselle tout en utilisant la pièce annexe pour rincer ou égoutter ses légumes et faciliter les taches. Si vous disposez d’une grande cuisine, le must reste l’évier à deux bacs, adapté au multitâches comme faire tremper ses casseroles par exemple tout en essorant sa salade.
Côté pose, mieux vaut opter pour l’évier encastrable afin d’éviter toute incompatibilité avec le meuble sous évier qui doit accueillir le plan d’eau. En prime, il assure une continuité avec le plan de travail découpé en fonction des dimensions des cuves encastrées. Trois types de poses sont possibles, à commencer par la plus classique et abordable, la pose par recouvrement. Les rebords de l’évier recouvrent les bords de la découpe avec des joints sur le pourtour pour assurer l’étanchéité, le tout souvent complété par un meuble sous l’évier, à même de dissimuler les arrivées d’eau. La pose à fleur du plan de travail qui évite toute différence de niveau entre plan de travail et le point d’eau assure une facilité d’entretien et une continuité esthétique mais la pose est un peu plus complexe afin d’éviter d’endommager le matériau du plan de travail. Troisième moyen d’installer un évier, la pose par encastrement sous plan, la cuve est fixée non pas par dessus mais sous le plan de travail. Avantage ? L’aspect hygiénique, l’encastrement de la cuve par le bas assurant le plan à nu sans excroissance, nid potentiel de bactéries sans compter l’effet continu, très esthétique.

De l'évier au robinet, le plan d'eau donne du style à la cuisine

La palette très riche de matériaux


Le point d’eau doit être tout à la fois pratique, ergonomique mais aussi esthétique. A ce titre, le choix du matériau personnalise à sa façon l’espace cuisine d’où une large palette de matériaux disponibles au-delà du traditionnel inox en version lisse, satiné ou brossé. Le succès de ce dernier est en partie du à sa légèreté mais aussi et surtout à ses qualités hygiéniques, appréciées au sein des cuisines professionnelles, sa facilité d’entretien et sa robustesse tant aux chocs y compris thermiques, qu’aux rayures et à la corrosion. Un nettoyage régulier est en revanche nécessaire pour lutter contre le calcaire.
Les amateurs d’effet naturel et traditionnel craqueront pour des points d’eau en pierre naturelle, que ce soit de la pierre de Bourgogne ou même le luxueux marbre, sous réserve que les cuves aient été soumises à un traitement adéquat et un entretien régulier sans usage de produit trop agressifs.

Le plus robuste reste le granit non poreux et donc hygiénique, facile d’entretien et qui ne craint ni les chocs thermiques ni les rayures. Dans la famille traditionnelle, la céramique dénommée aussi grès émaillé, très résistante fait son petit effet Madeleine de Proust et peut être même colorée.

Outre le poids de cuves en céramique, son installation et son utilisation quotidienne exigera de l’attention afin d’éviter tout choc susceptible d’ébrécher son évier. Il existe en revanche d’autres éviers aux teintes différenciées qui sont plus résistantes aux chocs et faciles d’entretien, à savoir les cuves en résine de synthèse. Ces matériaux composites permettent le moulage de formes de cuves ergonomiques mais aussi une large palette de couleurs. Plusieurs types de résines de synthèse sont proposées à commencer par des résines acryliques associés à la poudre de quartz teintée dans la masse pour un effet lisse ou associés à du granit pour une texture plus rugueuse.

Parmi les autres matériaux composites, les matériaux type Corian composés de quartz, de résine et pigments ont bien des avantages en cuisine avec des éviers robustes, au rendu lisse, faciles d’entretien et disponibles dans un large éventail de teintes. Seul bémol, le coût de tels bassins. Egalement très design, le béton ciré adapté à de nombreuses configurations mais qui exige une attention particulière en matière d’entretien en évitant tout produit abrasif.

De l'évier au robinet, le plan d'eau donne du style à la cuisine

Une robinetterie ergonomique et déco


Qui dit point d’eau, dit robinetterie. Loin du traditionnel mélangeur avec ses deux poignées dédiées respectivement à l’eau froide et l’eau chaude, un vent d’innovation a permis le développement incontournable du mitigeur mais aussi une ergonomie accrue, des nouvelles fonctionnalités au service de l’économie d’eau, le tout avec des modèles décoratifs. Le mitigeur avec son unique poignée pour réguler température et débit de l’eau d’un mouvement horizontal et vertical s’assortit pour certains de becs extractibles voire de douchettes extractibles, bien pratiques pour passer un coup de jet sur tout le pourtour de la cuve.

Le vaste panel de mitigeurs disponibles réunit des modèles aux finitions variées, en inox, en acier brossé, en chrome mais aussi en laiton devenu si tendance dans les intérieurs. La robinetterie devient même un objet déco assorti à la couleur de l’évier ou du plan de travail avec des revêtements couleur ! Les lignes de la robinetterie sont ainsi travaillées côté esthétique mais le souci d’économie d’eau a également été pris en compte par les fabricants.

Les mitigeurs intègrent des filtres à eau, un mousseur afin de réduire la consommation d’eau tandis que certains se déclenchent en faisant juste un geste de la main par-dessous grâce à leur système infrarouge. A la clé, une véritable ergonomie en cuisine lorsqu’on vient de poser son récipient graisseux et qu’il suffit de tendre la main sans salir sa poignée. De même, les mitigeurs thermostatiques assurent un réglage très précis de la température de l’eau via une graduation au degré près.

De l'évier au robinet, le plan d'eau donne du style à la cuisine

Des plans d’eau ingénieux


Au delà de la partie égouttoir intégrée dans les éviers, les constructeurs proposent des solutions axées sur la modularité en accessoirisant le point d’eau. A la clé, du gain de place et mais aussi du temps en cuisine en ayant tout à portée de main. Les égouttoirs peuvent une fois retournés, se transformer en plateau tandis que certains coulissent sur les éviers pour transformer le point d’eau en zone de préparation temporaire de découpe. Certaines marques ont même intégré des planches et des blocs couteaux dissimulés dans des racks aux côtés d’un petit bac.
Le plan d’eau décidément n’est pas uniquement réservé au lavage mais devient un espace de travail supplémentaire sans compter son côté déco.

Vous pourriez être intéressé par
RECEVOIR LA NEWSLETTER
OK