Atelier Tuffery, le jean fait en France qui se porte bien

Chronique du beau linge

Atelier Tuffery, le jean fait en France qui se porte bien

le 16 janvier 2020
0
0
0
1

De beaux basiques, coupés dans des tissus de haute qualité provenant de France, d’Italie ou d’Espagne et réalisés par des tailleurs-confectionneurs rompus aux gestes traditionnels, voici la promesse de l‘atelier Tuffery, le plus ancien et le dernier fabricant de jeans français. Nous avons voulu vérifier si le pantalon en denim made in Cévennes tenait ses engagements. Voici notre test du jean Atelier Tuffery

Atelier Tuffery : le test

 

Tous les tests de nos chroniques sont réalisés en condition normale de consommation. Nous achetons les produits au prix réel, dans les conditions normales, sans prévenir la marque ni passer par le service presse. Une fois le produit reçu, essayé et validé, nous nous mettons en contact avec le représentant de la société, ici Julien Tuffery...

Atelier Tuffery, le jean fait en France qui se porte bien

La Commande sur ateliertuffery.com


La navigation sur le site est très fluide : l’e-shop est bien indiqué et les produits parfaitement mis en valeur par une photo et un court texte explicatif.
Chaque vêtement possède son petit nom. Je jette mon dévolu sur Augusta, un des grands classiques de la marque : c’est un jean droit bleu indigo, à la coupe ajustée, semi-haute. Bref, l’indémodable, qui va avec tout et surtout qui s’adapte à quasiment toutes les morphologies. Sa toile est un sergé de coton, composé à 98% de coton et 2% d’élasthanne.
Son prix ? 99 euros, auquel il faut ajouter 6,20 euros de livraison.

Le site explique de façon très claire la méthodologie pour choisir sa taille. Problème, il faut un ancien pantalon, un mètre ruban et du temps. Un peu pressée, je décide de le commander dans ma taille « habituelle » de jean : 38. Grossière erreur…
Quatre jours plus tard, je reçois un mail m’informant que ma commande est en cours de préparation. Le lendemain, second mail pour m’informer de l’expédition de cette dernière.
Selon le site, les produits sont livrés entre 5 et 15 jours, voire quatre semaines s’ils nécessitent d’être fabriqués sur commande.
Personnellement, j’ai reçu mon jean huit jours après sa commande.

Parfait !

Atelier Tuffery, le jean fait en France qui se porte bien

La livraison et le premier essayage


Mon Augusta arrive dans une jolie boite en carton, emballé dans un papier de soie « Atelier Tuffery France 1892 » et accompagné d’une petite carte d’identité qui m’indique le nom du tailleur-confectionneur de mon jean : Norbert. (merci Norbert !) Le jean est également accompagné de quelques mètres du fil ayant servi à réaliser les surpiqures, au cas ou…
Egalement présente dans le paquet : une longue notice de lavage rédigée en français et en anglais.
Premières impressions : la toile est de très belle qualité, robuste sans être trop épaisse, agréable au toucher. La coupe semble parfaite, les détails sont soignés. J’aime particulièrement la petite bande tricolore prise dans la couture d’un des passants, qui annonce la couleur : le made in France s’affiche fièrement.
A l’essayage…c’est la douche froide ! Impossible de passer le cap fatidique des cuisses, le jean est trop petit (ok, j’avoue, j’ai peu forcé sur la raclette ces derniers temps) Soyons clairs, j’aurais du suivre à la lettre les consignes du site pour choisir la bonne taille. J’en suis quitte pour effectuer un retour à mes frais (6 euros) et demander qu’on me renvoie le même modèle, dans la taille supérieure. Mon nouveau jean arrive quatre petits jours plus tard : il me va parfaitement, même s’il me faut un peu rentrer le ventre…
Deux mois plus tard, le bilan est plus que positif : la toile n’a pas bougé, elle semble juste s’être adaptée en douceur à ma morphologie : plus besoin de rentrer le ventre, ni de tenter des records d’apnée, le jean s’est « fait » à mes formes et c’est à cela qu’on reconnait une coupe de qualité. La plupart des jeans bas de gamme contiennent en effet un pourcentage relativement élevé d’élasthanne. Résultat, ils semblent aller à tout le monde mais vieillissent terriblement mal.
Mon jean n’a absolument pas bougé au lavage (il faut dire que ce coup-ci j’ai scrupuleusement suivi les consignes de la marque).
Bref, je sens qu’entre mon Augusta et moi, c’est parti pour durer !

 

Atelier Tuffery, le jean fait en France qui se porte bien

Atelier Tuffery, l’excellence depuis 1892


Atelier Tuffery, c’est une histoire de tradition, de savoir-faire à la Française… et de famille. Son fondateur, célestin Tuffery, né en 1875, a commencé à confectionner ses premiers vêtements de travail teints à l’indigo à l’âge de 17 ans. Robustes, fonctionnels, ils rencontrent tout de suite un franc succès. Atelier Tuffery devient la plus ancienne fabrication de jean en France. Dans la famille Tuffery, on grandit au milieu des tissus, une paire de ciseaux à la main et la petite entreprise s’agrandit au fur et à mesure que se succèdent les générations. Dans les années 60, la marque devient « Tuff’s » pour séduire d’autres marchés et rivaliser avec les géants américains avant un retour progressif à une production intimiste et haut de gamme, recentrée sur le savoir-faire et la transmission.
Aujourd’hui, la marque est dirigée par la quatrième génération de Tuffery : Julien (photo ci-dessous) et sa femme Myriam. Leur moteur : produire des vêtements de haute qualité, made in France, dans le cadre d’une consommation responsable, durable et avec le soin de la traçabilité de chaque produit.
Signes des temps, Tuff’s est redevenue Atelier Tuffery en 2014.

Atelier Tuffery, le jean fait en France qui se porte bien

Un patrimoine et un savoir-faire unique


Les collections de vêtements classiques ou plus contemporains (jean, chemises, vestes, salopettes, manteaux…) sont dessinées par la marque depuis 125 ans et fabriqués dans le respect de la tradition : les jeans sont découpés selon une technique ancestrale, celle des patrons en cartons, et taillés à l’aide de ciseaux impressionnants transmis de génération en génération. Les différentes pièces sont ensuite cousues à la main, en France, là aussi selon des gestes traditionnels.
Fait rare, les tailleurs-confectionneurs sont formés de A à Z par l’entreprise. Nul besoin de diplôme pour intégrer Atelier Tuffery, il faut juste avoir l’envie de travailler dans une équipe ultra impliquée, humaine, où la passion du beau geste est un acte de foi et de transmission. Comme nous l’a confié Julien Tuffery, que nous avons contacté une fois le test effectué, le carnet de commande est plein mais l’entreprise n’a aucune vocation à entrer dans une logique du « produire toujours plus » et « d’industrialiser » les gestes. Priorité est accordé à l’humain et à la formation.
Atelier Tuffery a reçu le prestigieux label Entreprise du Patrimoine Vivant.


Une démarche slow et écolo-responsable


Les jeans sont produits en fonction des demandes pour éviter la surproduction. Dans un souci de limiter au maximum l’empreinte carbone, les matières premières sont choisies au plus près de l’atelier.
Tous les délavages sont effectués en France de manière écologique.
La marque travaille également au développement de nouvelles fibres écologiques et de modèles économiques vertueux.
Un des vêtements de la marque, la veste Aigoual, a été sélectionné pour intégrer l’exposition du « Fabriqué en France » organisée au Palais de l’Elysée les 18 et 19 janvier 2020. Cette veste est une petite révolution puisque elle est la première réalisée dans une toile unique alternant un fil de laine et un fil de coton. Cerise sur le gâteau : la laine provient directement et exclusivement d’élevages agro-pastoraux responsables des Cévennes, limitant ainsi au maximum le bilan carbone. 

Atelier Tuffery, le jean fait en France qui se porte bien

Entretenir les jeans selon Atelier Tuffery


Ces recommandations sont celles délivrées par la marque et honnêtement, ça vaut le coup de les suivre à la lettre, histoire de garder son jean le plus longtemps possible.


Pour les toiles de jeans normaux, sans indigo naturel
– Les laver le moins possible.
– Les laver / sécher / repasser retournés. Le lavage doit se faire à 30°C maximum.
– Éviter les gros essorages, il est idéal de ne pas dépasser les 600 tours/min.
– Ne pas laisser le jean mouillé, en boule, au fond de la machine, à la fin du cycle.
– Ne pas utiliser de sèche linge.


Pour les toiles de jeans de la gamme tailleur, avec de l’indigo naturel

– Les laver le moins possible
– Pour les 2 premiers lavages, les mettre seul dans la machine. En effet, il sera brassé plus intensément, ce qui magnifiera la patine de l’indigo.
– Les laver / sécher / repasser retournés. Le lavage doit se faire à 30°C maximum.
– Éviter les gros essorages, il est idéal de ne pas dépasser les 600 tours/min.
– Ne pas laisser le jean mouillé, en boule, au fond de la machine, à la fin du cycle.
– Ne pas utiliser de sèche-linge.


Pour les toiles de jeans intégrant de la laine française

– Le lavage en machine est possible.
– Avant de mettre votre jean en machine, placez le sur l’envers.
– Ne chargez pas trop le tambour de votre machine.
– Lavez toujours votre jean avec un programme délicat à froid.
– Choisissez un essorage inférieur à 600 tr/min.
– Utilisez une lessive douce en petite quantité.
– N’utilisez pas le sèche-linge, suspendez-le à l’envers pour le faire sécher à l’air libre.
– Repassez votre jean sur l’envers avant de le retourner et le ranger.


Pour les toiles de jeans en chanvre

– Avant de mettre votre jean en machine, placez le sur l’envers.
– Ne chargez pas trop le tambour de votre machine.
– Lavez toujours votre jean à l’envers et à une température de 30°C maximum.
– Choisissez un programme délicat avec un essorage inférieur à 600 tr/min.
– Utilisez une lessive douce en petite quantité.
– N’utilisez pas le sèche-linge, suspendez-le à l’envers pour le faire sécher à l’air libre.
– Repassez votre jean sur l’envers avant de le retourner et le ranger

Vous pourriez être intéressé par
RECEVOIR LA NEWSLETTER
OK