Faire son yaourt maison : pourquoi ne pas acheter une yaourtière ?

Préparation culinaire

Faire son yaourt maison : pourquoi ne pas acheter une yaourtière ?

le 25 avril 2020
0
Partager sur

Préparer ses yaourts maison présente de nombreux avantages. Non seulement c’est économique, mais cela permet également de maîtriser les ingrédients que l’on y met. Pour préparer facilement ses yaourts maison, on peut s’équiper d’une yaourtière. Voici nos conseils pour choisir la meilleure yaourtière...

Pourquoi s’équiper d’une yaourtière ?


Faire ses propres yaourts, comme confectionner son pain maison, c’est d’abord un plaisir, qui procure une certaine fierté. C’est également l’occasion de faire varier les goûts et les couleurs de ses yaourts en y ajoutant les ingrédients de son choix : du cacao, de la vanille, des fruits cuits, de la confiture, de la compote, des fruits secs, des graines, du miel ou pour les gourmands des miettes de gâteaux comme des spéculoos...

C’est aussi une manière de maîtriser les ingrédients qu’on y met – par exemple d’éliminer les conservateurs, le sucre ou les édulcorants, d’ajouter des arômes naturels plutôt que chimiques, éventuellement d’éliminer le lactose si on y est intolérant.
Préparer ses propres yaourts est également plus économique ; cela nécessite seulement du lait et des ferments lactiques (il existe des ferments aromatisés et des ferments bio). Enfin, en réutilisant les pots, on réduit la quantité d’emballages et de suremballages, en faisant ainsi un geste écologique pour réduire ses déchets.

 

 

La sélection Homap
Simeo
YVA640
De 50 à 99 euros

8 pots de 125 ml

4 programmes

Minuterie

Moulinex
Yogurteo
De 50 à 99 euros

7 pots 160 ml

Compacte 

13 watts

Lagrange
459 003
De 50 à 99 euros

9 pots de 180 ml

Programmable

Made in France

Ce qu’il faut savoir avant d’acheter une yaourtière


- Le processus de fermentation prend du temps ; il faut compter entre 8 heures et 12 heures environ - cela dépend du lait utilisé et du résultat souhaité. Plus la fermentation dure longtemps, plus le yaourt devient ferme et acide (sachant qu’il gagne encore en fermeté lors de la réfrigération). Si la fermentation n’est pas assez longue, au contraire, le yaourt reste liquide. Pendant toute la durée du processus, la yaourtière doit rester branchée, dans un lieu éloigné des courants d’air.
- La yaourtière ne doit pas être déplacée pendant son fonctionnement. Il faut également éviter de la placer à un endroit où elle pourrait subir des vibrations, par exemple au-dessus d’un réfrigérateur.
- Après leur confection, les yaourts ne peuvent pas être consommés immédiatement. Idéalement, il faut les laisser au réfrigérateur pendant au moins 6 heures, idéalement 24 heures, durée au bout de laquelle ils acquièrent leur texture finale, plus ferme.
- La durée de conservation d’un yaourt maison (sans conservateur) est moins longue que celle d’un yaourt industriel. On peut le conserver au frais pendant environ 7 jours.

La sélection Homap
Seb
Multidelices
De 100 à 149 euros

12 pots 140 ml

Programme express

Made in France

Severin
JG3518
De 20 à 49 euros

7 pots 150 ML

Graduation mémo

Arrêt auto

Cuisinart
YM400E
De 50 à 99 euros

6 pots 125 ml

2 pots faisselle 250 ml

Yaourt/fromage frais

Pour ne pas rater ses yaourts maison


- Le processus de fermentation produit de la condensation sur le couvercle de la yaourtière : en l’ouvrant, il faut veiller à ne pas l’égoutter dans les yaourts.
- Il est possible d’ajouter toute sorte d’ingrédients sains et gourmands dans les yaourts maison. Toutefois, mieux vaut éviter les fruits crus, qui libèrent de l’acidité et empêchent le yaourt de se former correctement. On préfère les fruits cuits ou des fruits crus ajoutés au moment de la dégustation.
- Quant au lait choisi, il a son importance. On privilégie du lait entier, à température ambiante ou légèrement tiédi, que l’on mélange au ferment lactique ou à un yaourt du commerce (ou un ancien yaourt maison) pour réaliser la préparation de base. Si l’on utilise du lait demi-écrémé, il faut l’épaissir en y ajoutant du lait en poudre.
Quant aux laits frais et pasteurisés, on peut les utiliser pour réaliser des yaourts, sachant qu’ils contiennent plus de vitamines et d’oligo-éléments. Mais ils doivent absolument être portés à ébullition puis refroidis et passés pour éliminer la peau qui s’y est formée.
Pour changer du lait de vache, on peut réaliser ses yaourts avec du lait de chèvre ou du lait de brebis.
- Et pour les vegans ou les personnes intolérantes au lactose, il est possible de confectionner des yaourts en utilisant des boissons végétales, comme celles à base de soja, ou encore le lait d’amande, d’avoine ou de riz. Mais dans la plupart des cas, il est nécessaire de les épaissir en ajoutant un gélifiant comme de l’agar-agar.

La sélection Homap
Kuvings
Power fermenter
De 150 à 199 euros

Fermenteur 2 l

4 programmes

Fromages, légumes, yaourts...

Severin
JG3519
De 20 à 49 euros

14 pots 150 ml

Température constante

13 watts

Leogreen
12 pots
De 20 à 49 euros

12 pots 210 ml

Sans BPA

21 watts

La capacité d’une yaourtière : jusqu’à 12 pots


La quantité de yaourts que l’on peut préparer varie d’une yaourtière à l’autre. Généralement, elle va de 7 à 12 pots. Plus rarement, certains modèles proposent de réaliser un grand pot d’environ 1 litre à partager.
Si votre préférence se porte sur un modèle permettant de préparer plusieurs petits pots, sachez que leur contenance n’est pas toujours la même : elle s’étend de 125 ml à 200 ml (parfois 160 ml, 170 ml…). À choisir en fonction de vos besoins et de vos habitudes : préparation de yaourts pour des adolescents qui mangent comme des ogres ou plutôt destinés à des enfants en bas âge, par exemple.

La sélection Homap
Gourmeo
Sans électricité

Récipient à yaourt

1 litre

Multiusage

Essentiel B
EYM4
De 25 à 49 euros

12 pots 200 ml

Fromages blancs

21 watts

Lagrange
439 101
De 30 à 59 euros

7 pots 165 ml

Timer 15 h

Arrêt automatique

Les pots et les couvercles indispensables au yaourt 


Les pots sont généralement en verre ou en céramique. Sur ce point, c’est surtout une préférence esthétique, d’autant que quelle que soit la matière, ils peuvent passer au lave-vaisselle, de même que les couvercles.
Quant aux couvercles, ils ne servent qu’à refermer les pots une fois les yaourts préparés, puisqu’ils restent ouverts pendant le processus de fermentation. D’ailleurs, certaines yaourtières sont pourvues d’un double couvercle pour stocker les couvercles pendant la préparation – cela évite de les égarer.
À noter également que certains couvercles se vissent, ce qui peut être pratique si vous êtes amenés à transporter vos yaourts, par exemple pour déjeuner au bureau. Il existe aussi des couvercles « compartimentés » prévoyant un espace pour transporter des céréales, du muesli ou des graines que l’on peut ajouter au moment de la dégustation. Pratique pour une consommation à l’extérieur de la maison.
Certains pots sont encore pourvus d’un dateur manuel pour afficher la date de préparation ou la date limite de consommation, au choix. Une option qui peut s’avérer utile.

La sélection Homap
Ferments
pour yaourts
Dès 9 euros

Fements, arômes, tout pour fabriquer ses yaourts et fromages blancs maison

Pots
pour yaourts
Dès 5 euros

Pots pour yaourtières ou fait maison

Forme, minuterie et programmes


La yaourtière n’est pas vraiment le type d’appareil esthétique qu’on laisse apparent sur son plan de travail. Il faut donc prévoir un espace de rangement. En l’occurrence, il n’est pas le même selon la capacité et la forme de la yaourtière. Certaines sont arrondies, d’autres carrées voire rectangulaires ou même cylindriques (pour la préparation d’un grand pot).
La présence d’un cordon secteur détachable peut éventuellement faciliter le rangement. Cela évite aussi de l’abîmer (et permet au passage de le remplacer si nécessaire). À défaut, il peut être pratique que l’appareil arbore un range-cordon.


La minuterie avec arrêt automatique


La fonction de minuterie avec arrêt automatique nous paraît indispensable. En effet, en son absence, il est nécessaire de surveiller l’évolution de la fermentation et d’arrêter soi-même la yaourtière lorsque la texture souhaitée est atteinte – c’est pour cette raison que la quasi totalité des modèles arborent un couvercle transparent. Pas de risque d’oublier si l’arrêt est automatique, d’autant que si la fermentation est trop longue, les yaourts deviennent acides.
Attention, il faut savoir que certains modèles disposant d’une minuterie se contentent de sonner, sans pour autant stopper le processus de fermentation.


Les programmes


La durée de la fermentation ayant une incidence sur le goût et la texture, certaines yaourtières embarquent plusieurs programmes dédiés à différentes recettes comme les yaourts à boire, le fromage frais ou plus rarement la ricotta ou la mozzarella par exemple. L’utilisateur peut ainsi s’en remettre aux programmes pour réaliser la recette souhaitée et s’assurer d’obtenir la bonne texture.
À savoir que certaines yaourtières bénéficient d’un mode rapide qui promet de préparer des yaourts en seulement 4 heures.

Les accessoires pour yaourtière


En plus des pots, certaines yaourtières sont fournies avec des bacs supplémentaires (récipient et égouttoir) ou des pots individuels équipés d’égouttoirs qui permettent de varier les plaisirs en réalisant également du fromage blanc, de la faisselle ou du yaourt grec.
Dans certains cas, des pots supplémentaires sont livrés, ce qui laisse par exemple la possibilité de préparer une nouvelle « tournée » de yaourts avant d’avoir terminé la précédente.
Des pots spécifiques sont parfois inclus, par exemple certains avec des couvercles compartimentés ou encore des récipients dédiés à la préparation et à la consommation de yaourts à boire.
Il arrive même que certains fabricants fournissent un feutre effaçable pour noter la date de confection des yaourts ainsi que le parfum sur les pots. Enfin, un livre de recettes est parfois inclus.
Au moment de choisir une yaourtière, mieux vaut opter pour un modèle d’une marque qui propose des accessoires de rechange. Cela permet de remplacer des pots qu’on aurait cassés ou dont les couvercles auraient malencontreusement disparu dans la poubelle. Il peut aussi être pratique d’avoir des pots supplémentaires sous la main.

Faire des yaourts sans yaourtière


Il n’est pas indispensable de posséder une yaourtière pour préparer ses yaourts maison, puisque le processus de fermentation s’apparente à une cuisson à très basse température. D’autres appareils électroménagers offrent donc cette possibilité.
Si votre four électrique permet de cuire à basse température (environ 40°C), vous pouvez y confectionner des yaourts ; certains modèles disposent d’ailleurs d’un programme dédié.
De même, un programme « yaourt » existe sur certains multicuiseurs du marché.
Enfin, si vous possédez un robot cuiseur multifonction, vous pouvez réaliser vos yaourts maison dans le panier vapeur – certains modèles récents embarquent d’ailleurs eux aussi un programme dédié.

Trouver la meilleure yaourtière sur
Revendre sa yaourtière sur
Partager sur
Vous pourriez être intéressé par
RECEVOIR LA NEWSLETTER
OK