Xiaomi Mi Air Purifier 3H, un purificateur d’air compact, connecté et abordable

Confort

Xiaomi Mi Air Purifier 3H, un purificateur d’air compact, connecté et abordable

le 18 mai 2020
0
0
0
0

En matière de purificateurs d’air, Xiaomi n’en est pas à son coup d’essai. Aussi le Mi Air Purifier 3H est-il une évolution des générations précédentes. Comme à son habitude, le fabricant livre un appareil au tarif accessible, sans rogner sur les fonctions essentielles.

Notre avis sur Xiaomi Mi Air Purifier 3H

 

Le fabricant chinois Xiaomi s’est fait connaître en France avec ses smartphones vendus à des prix compétitifs. Mais il commercialise de nombreux autres appareils ; il est notamment très actif sur le secteur de la maison connectée. Son nouveau purificateur d’air Mi Air Purifier 3H ne renie pas les valeurs de la marque. Il est abordable, connecté et embarque les principales fonctions qu’on peut attendre d’un tel appareil, sans en faire des tonnes. Nous avons eu l’occasion de le prendre en main pour appréhender ses performances. Il dispose d’un mode automatique, d’un mode nuit et fournit des informations de base concernant la qualité de l’air, en les restituant de manière lisible. Quant à l’application, elle permet de le programmer ou de le piloter depuis un smartphone, que l’on soit à la maison ou à l’extérieur. Voilà un appareil particulièrement intéressant pour les petits espaces, tout à fait adapté aux appartements urbains ou idéal pour purifier l’air d’une chambre sans se ruiner.

Pourquoi on craque
Xiaomi Mi Air Purifier 3H, un purificateur d’air compact, connecté et abordable
Compact et léger, il est facile à loger et à déplacer
La connectivité assure les commandes principales à distance
La présence d’un mode automatique
Prix de lancement : 220 euros

Compact et facile à loger

 

Comme le promet Xiaomi, son Mi Air Purifier 3H n’occupe pas plus de place au sol qu’une feuille A4. Cela facilite son installation dans de petits espaces : une chambre, un bureau ou un petit appartement. Or, la possibilité d’installer un purificateur d’air dans un espace de vie restreint, par un exemple un studio qui regroupe le lieu de vie et la cuisine, nous semble particulièrement intéressante. Et même s’il faut prévoir un peu d’espace autour de l’appareil – environ 20 cm sur les côtés et 10 cm à l’arrière – il est beaucoup plus facile à loger que de nombreux modèles du marché. Son esthétique sobre contribue d’ailleurs aussi à une installation discrète.

En revanche, n’espérez pas purifier l’air de votre loft avec ce petit purificateur, qui convient à des pièces mesurant jusqu’à 45 m2 environ. Ou alors il faudra en installer plusieurs qui pourront d’ailleurs tous être connectés à la même application.

L’autre atout de ce purificateur réside dans son poids plume (environ 5 kg). On peut certes un peu renâcler en découvrant son châssis en plastique léger – même s’il n’est pas seulement l’apanage des purificateurs d’entrée de gamme… Mais au quotidien, on est bien content de pouvoir le déplacer facilement de pièce en pièce : dans la chambre le soir, dans le bureau en journée et pourquoi pas à proximité de la cuisine pendant la préparation des repas...

Xiaomi Mi Air Purifier 3H, un purificateur d’air compact, connecté et abordable

Un unique filtre multifonction

 

Les purificateurs se composent le plus souvent de plusieurs filtres successifs : un pré-filtre qui capture les cheveux, poils d’animaux ou poussières les plus épaisses ; un filtre à charbon actif qui retient les gaz nocifs et les odeurs et enfin un filtre HEPA qui filtre les particules les plus fines invisibles à l’œil nu.

À l’instar de certains fabricants, Xiaomi a choisi d’équiper son purificateur d’un filtre unique, composé de plusieurs couches. À lui seul, il remplit donc toutes ces missions. Ce choix facilite la maintenance puisqu’il y a un seul filtre à changer. En l’occurrence, celui du Mi Air Purifier 3H doit être remplacé tous les 6 à 12 mois en fonction de l’utilisation.

Selon les caractéristiques annoncées, ce composant filtrerait les fameuses particules fines PM2.5 et même jusqu’à 0,1 micron avec une efficacité supérieure à 99%. Une chose est certaine : en pleine période où les pollens sont de sortie, il a su rendre plus paisibles nos nuits de sujet allergique.

Xiaomi Mi Air Purifier 3H, un purificateur d’air compact, connecté et abordable

Un mode automatique qui fait la différence

 

Le mode automatique fait une réelle différence sur un purificateur d’air : cela lui permet d’adapter sa vitesse de fonctionnement à la qualité de l’air intérieur. Or, il est loin d’être systématique, un certain nombre de références d’entrée de gamme faisant l’impasse sur cette fonction. Le Mi Air Purifier 3H dispose bien d’un capteur de particules et d’un mode automatique, dont notre prise en main a confirmé la réactivité.

Bien entendu, libre à l’utilisateur de régler lui-même la vitesse de fonctionnement (3 niveaux sont proposés) ou d’enclencher le mode manuel qui propose d’adapter la vitesse aux dimensions de la pièce.

La plupart du temps, le Mi Air Purifier 3H est plutôt discret. Il devient un peu plus bruyant (passage de l’air et bruit de rotation du ventilateur) lorsqu’on augmente sa vitesse de fonctionnement ou en mode automatique lorsqu’il détecte que l’air est pollué. Dans ce dernier cas, cela n’est que passager, l’air étant filtré assez rapidement.

Enfin, son mode nuit n’est pas inédit mais bien utile : l’écran s’éteint et le purificateur tourne au ralenti pour rester parfaitement silencieux.

Xiaomi Mi Air Purifier 3H, un purificateur d’air compact, connecté et abordable

Ecran tactile ou application, au choix

 

Le Mi Air Purifier 3H peut être connecté au réseau Wi-Fi de la maison, ce qui permet alors de le contrôler depuis l’application Mi Home. La connexion s’effectue rapidement et simplement, en créant un compte puis en suivant les indications.

Il demeure possible d’utiliser le purificateur Xiaomi sans le connecter. Les réglages sont accessibles directement sur l’écran tactile en façade. Celui-ci affiche les mesures de qualité de l’air : mesure des PM2.5 en microgrammes par m3 (particules d’un diamètre inférieur ou égal à 2,5 microns), température intérieure et taux d’humidité. Un cercle de couleur indique si l’air est de bonne qualité (vert), pollué (orange) ou très pollué (rouge).

Les commandes tactiles permettent de régler le mode (automatique, nuit ou manuel) et la vitesse. Enfin, à l’arrière, un bouton offre la possibilité de gérer la luminosité de l’écran.

Xiaomi Mi Air Purifier 3H, un purificateur d’air compact, connecté et abordable

Une application simple

 

L’application Mi Home fournit juste l’essentiel pour piloter le Mi Air Purifier 3H et le programmer. Il ne faut pas s’attendre à collecter pléthore de mesures ou des historiques de qualité de l’air comme le proposent certains purificateurs connectés.

En revanche, la page d’accueil de l’appli affiche toutes les mesures de qualité de l’air intérieur et reprend les mêmes codes de couleur que l'écran. Il est appréciable de pouvoir consulter ces mesures dès lors que l’appareil est branché, même s’il n'est pas en fonction. Si la qualité de l’air n’est pas satisfaisante, on peut ainsi démarrer l’appareil à distance avant de rentrer à la maison.

L’application s’avère simple à utiliser. Elle donne la possibilité de démarrer le purificateur, en réglant les modes ou vitesses. On y trouve également une fonction de programmation pour planifier les jours et horaires de fonctionnement, ainsi qu'un minuteur. Enfin, elle évalue l’état d’usure du filtre, afin d’anticiper son remplacement. Pour finir, le Mi Air Purifier 3H peut être piloté vocalement ; il est compatible avec Google Assistant et Amazon Alexa.

Vous pourriez être intéressé par
RECEVOIR LA NEWSLETTER
OK