Hizero Bionic, balai sans fil qui lave et sèche les sols durs

Entretien

Hizero Bionic, balai sans fil qui lave et sèche les sols durs

le 30 avril 2018
0
5
0
0

Présenté à la Foire de Paris 2018, le Bionic de Hizero n’a pas manqué d’attiser la curiosité des visiteurs, attirés par le discours passionné du démonstrateur. Ressemblant à un aspirateur-balai, l’Hizero est capable d’aspirer, laver, sécher et «s’autonettoyer», en utilisant un rouleau «imitant la texture de la langue du chien» - d’où le nom de la technologie, dite «bionic». L’intérêt ? tout ramasser en un seul passage pour gagner du temps.

Notre avis sur le laveur 4-en-1 Bionic par Hizero

 

Le distributeur Euroflex participe au Grand Prix de l’Innovation de la Foire de Paris depuis plusieurs années (coup de coeur du jury 2017 avec Vapo Lux), mais nous n’avions jamais entendu parler de la marque chinoise Hizero. On pourrait avoir quelques réserves à l’idée d’acheter un appareil d’une marque inconnue vendu à 599 €, surtout s’il a besoin de consommables spécifiques pour fonctionner. On est un peu rassuré d’apprendre que l’Hizero sera vendu par Darty et Boulanger et qu’on pourra acheter des consommables sur leur site. D’autre part, il faut admettre que les démonstrations nous ont fait forte impression. Car l’Hizero ne laisse rien sur son passage, séparant les déchets solides du liquide, laissant les sols secs après son passage et le tout sans faire beaucoup de bruit.

Grand Prix de l'Innovation de la Foire de Paris 2018

Le balai Bionic fait partie des produits sélectionnés pour le Grand Prix de l'Innovation 2018 de la Foire de Paris, qui récompense chaque année les innovations les plus remarquables de l'électroménager.

Hizero Bionic, balai sans fil qui lave et sèche les sols durs
Hizero Bionic, balai sans fil qui lave et sèche les sols durs
Prix de vente indicatif
599 euros
en vente

Pourquoi on craque


Une démonstration convaincante


Peu de consommables à acheter


Laisse les sols quasiment secs

Que fait cet appareil 4-en-1 ?


L’Hizero «balaie, lave, sèche et s’auto-nettoie ; réaliser toutes ces opérations en même temps assure évidemment un gain de temps non négligeable. Pour balayer et aspirer, il utilise une brosse rotative, puis récupère les déchets solides dans un petit bac, les séparant du liquide, récolté dans un collecteur séparé. Il lave grâce à un rouleau spongieux qui s’humidifie automatiquement. Il sèche aussi ; en plus de récupérer l’eau sale, il dispose d’une soufflerie au niveau de la brosse, laissant les sols quasiment secs – c’est rarement le cas après le passage d’un laveur de sol. Enfin, il est dit «auto-nettoyant», dans la mesure où son rouleau de lavage n’a pas besoin d’être lavé, contrairement aux lingettes en microfibres des appareils concurrents.

 

Hizero Bionic, balai sans fil qui lave et sèche les sols durs

Un rouleau en polymère un peu spécial


En plus de sa brosse rotative, l’Hizero utilise un rouleau que son distributeur nous dit être en polymère. C’est cet élément qui «imite la langue du chien» et permet à l’appareil de tout ramasser sur son passage. Lorsqu’on y passe la main, il est souple, humide et un peu spongieux. Avant de l’humidifier, il est rêche et dur. La seule manipulation nécessaire consiste à le passer sous l’eau lorsqu’il est neuf, pour l’assouplir. Le directeur général d’Euroflex concède également qu’il est préférable de se livrer à cette manipulation lorsqu’il fait chaud et que l’on n’a pas utilisé l’Hizero depuis longtemps.
Durant le nettoyage, ce rouleau s’humidifie automatiquement, sachant que l’on peut régler le degré d’humidification selon deux niveaux. Entre ce réglage et la soufflerie qui sèche les sols, ce balai-laveur ne risque pas d’endommager les sols, même les plus fragiles.
La démonstration est surprenante : céréales, pâtes, ketchup, café… tout y passe. Précisons que l’Hizero fonctionne sans fil, grâce à une batterie (lithium-ion) que l’on recharge en posant le balai sur un socle. Une charge complète offrirait jusqu’à 80 minutes d’autonomie.

Hizero Bionic, balai sans fil qui lave et sèche les sols durs

Utilisation et entretien faciles


Il faut bien entendu veiller à maintenir la batterie chargée. Le manche arbore quelques boutons : l’un démarrant le nettoyage, les autres assurant le réglage du degré d’humidification. Précisons que le balai est «auto-tracté» : son rouleau tourne et le fait avancer sans même qu’on ait besoin de le pousser.
Avant utilisation, il faut aussi remplir le réservoir d’eau (500 ml, qui permettent de nettoyer environ 50 m2). Euroflex assure qu’on peut utiliser de l’eau chaude pure, voire de l’eau froide et que cela suffit. Mais l’Hizero ne chauffant pas l’eau et ne produisant pas de vapeur, pour un effet anti-bactérien, nous recommanderions d’ajouter à l’eau un produit d’entretien.
Renseignement pris, le rouleau en polymère est le seul consommable nécessitant d’être changé régulièrement : une fois par an environ (à raison de 2 h d’utilisation par semaine) ; il coûte 29 €.
L’Hizero est décrit comme auto-nettoyant, mais il faut tout de même vider le collecteur de déchets et le collecteur d’eau sale régulièrement. De temps en temps, il faut aussi enlever les cheveux ou poils d’animaux qui se seraient enroulés dans la brosse rotative. Lorsqu’une telle manipulation est nécessaire (nettoyage, recharge du réservoir d’eau, recharge de la batterie…), l’Hizero le signale à son utilisateur via des icônes lumineuses et une diode allongée le long de son manche, qui virent du bleu au rouge.

Vous pourriez être intéressé par
RECEVOIR LA NEWSLETTER
OK