Les caméras connectées, ou comment surveiller son domicile avec son smartphone

Smart Home

Les caméras connectées, ou comment surveiller son domicile avec son smartphone

le 20 juillet 2018
0
0
2
0

Les caméras de surveillance connectées ont le vent en poupe. Leur prix est abordable, elles s’installent facilement et permettent à l’utilisateur de surveiller sa maison à distance depuis son smartphone ou sa tablette. Les usages sont multiples : surveiller sa maison ou son jardin, s’assurer que le petit dernier est bien rentré de l’école et même pour certains, garder un œil sur leur animal domestique pendant la journée… Mais attention, elles ne proposent pas toutes les mêmes fonctionnalités. Homap vous aide à y voir clair et à bien choisir votre caméra connectée

Une caméra ou plusieurs

 

Moins onéreuses qu’une installation professionnelle, faciles à installer et à utiliser, les caméras connectées promettent d’être accessibles même aux moins technophiles. Pour s’offrir une caméra connectée grand public de marque, il faut débourser entre une petite centaine d’euros et plus de 300 € (l’unité). Si vous souhaitez surveiller plusieurs pièces de votre maison ou plusieurs zones de votre jardin, préférez des caméras de la même marque, qui peuvent fonctionner avec la même application. Certains fabricants les vendent d’ailleurs en packs.
Une fois votre caméra choisie, il suffit de l’installer puis de la connecter à votre réseau domestique (Wi-Fi ou Ethernet). Vous pourrez ensuite recevoir des alertes et voir ce qui se passe chez vous directement sur votre smartphone, votre tablette, éventuellement votre ordinateur.

 

Pour filmer dans la maison ou dehors ?


La première question à vous poser consiste à savoir si vous souhaitez filmer l’intérieur de votre habitation ou l’extérieur. Dans le second cas, choisissez un modèle qui résiste aux intempéries, à la poussière, aux hautes et basses températures. Les questions de la connexion et de l’alimentation doivent aussi être posées. Une connexion en Wi-Fi évite d’avoir des câbles qui traînent partout, notamment si la caméra est installée dehors. Pour l’alimentation, idem. Si vous installez la caméra dehors, sans accès à une alimentation électrique, préférez un modèle fonctionnant sur batterie. Si au contraire vous disposez d’une prise électrique dans le jardin, l’alimentation filaire peut vous éviter d’avoir à changer/recharger la batterie.
Pour finir, certains fabricants proposent des options pratiques pour les caméras d’extérieur, qui peuvent par exemple faire office d’éclairage.

 

Netatmo
Welcome
190 euros

Reconnaît les visages

 

Pas d'abonnement

 

Historique par profils autorisés

 

Esthétique

IP
Robot cosmonaute
139,99 euros

Trompe l'oeil

 

Caméra pivotante

 

Microphone

 

Carte SD

kiwatch
Caméra int. et Ext
De 29 à 59 euros

Avec abonnement

 

Pour intérieur et extérieur

 

Jour et nuit

 

Microphone et haut parleur

Un petit coup d’œil à la résolution


Si vous voulez surveiller votre maison en espérant pouvoir identifier un intrus, choisissez une caméra qui filme et restitue l’image en haute définition (Full HD 1080p). En revanche, si le but est simplement de vérifier que vos enfants sont rentrés de l’école ou encore de faire un petit coucou à Félix ou Médor pendant la journée, une telle définition n’est pas indispensable. Attention, certaines caméras sont capables de filmer en Full HD (1080p) ou HD (720p) seulement en live, mais les enregistrements sont parfois bridés à une définition inférieure.
Il faut savoir que lorsque la luminosité baisse, la qualité de la vidéo décroit également, jusqu’à devenir quasiment inutilisable dans le noir. Selon vos besoins, il peut être pertinent de choisir un modèle avec vision nocturne (infra rouge), capable de filmer correctement la nuit.
L’astuce : si vous voulez pouvoir affoler des intrus et alerter le voisinage en cas de pépin, certains modèles disposent d’une alarme. Si l’utilisation est plutôt « familiale », préférez une caméra pourvue d’un microphone et d’un haut-parleur. Celle-ci fait office d’interphone ; elle permet non seulement de visionner les images avec le son, mais aussi d’échanger en direct avec les personnes présentes à la maison.

 

Installation, portée et angle de vision


Demandez-vous aussi quelle zone vous souhaitez surveiller (une partie du jardin, le pas de la porte, votre séjour, votre entrée…) et où vous allez installer la caméra. Certaines se posent simplement et ne peuvent donc pas être orientées. Pour filmer correctement, il faut alors prévoir de les installer sur un meuble à hauteur adéquate. D’autres se fixent sur un support mural, qui offre la possibilité de les orienter avec plus de liberté – parfois sur une rotule ou un support en demi-sphère, sur lequel la caméra s’aimante. Enfin, quelques modèles promettent de filmer à 360°, suivant les mouvements d’une personne passant dans leur champ.
L’angle de vision varie d’un modèle à l’autre. Ce critère aussi doit être pris en compte en fonction des besoins : si la caméra est installée dans votre entrée, braquée sur votre porte d’entrée, vous n’avez pas besoin d’un angle de vision gigantesque. En revanche, si vous espérez filmer votre grand séjour, un modèle grand angle, voire qui tourne à 360° peut être bienvenu. La même remarque est valable en ce qui concerne la portée de détection de votre caméra. Si elle est braquée directement sur la porte d’entrée, une faible portée de détection suffit ; en revanche, pour surveiller un grand jardin, plus loin un intrus est détecté, mieux c’est.

Bosch
360 °
200 à 250 euros

filme à 360 °

 

Mode privé

 

Stockage SD

 

Connecté au Bosch Smart Home

Nest
Cam IQ
350 euros

Reconnaît les visages

 

Images 4 K

 

Enregistre en continu (sur abonnement)

 

Zoom x 12

 

 

Netgear
Arlo Baby
200 euros

Caméra bébé

 

Babyphone

 

Diffuse berceuses

 

Surveille température et humidité

 Attention au coût caché des abonnements

 

Tous les modèles du marché disposent d’applications compatibles avec les smartphones tournant sous iOS et Android. Ces applications permettent d’effectuer des réglages, de recevoir des alertes et de visionner des vidéos. Mais certains modèles nécessitent de souscrire un abonnement pour fonctionner correctement – pour stocker plus ou moins de vidéos sur le cloud du fabricant, pendant plus ou moins longtemps. Mieux vaut avoir « prévu son coût » pour éviter les mauvaises surprises.
- Lorsque la caméra détecte un son ou un mouvement, elle enregistre une courte vidéo dont la durée varie de quelques secondes à plusieurs minutes selon le modèle.
- Toutes les caméras du marché proposent de visionner le live sur le smartphone en cas d’alerte. En revanche, il est rarement possible d’enregistrer directement sur le téléphone les vidéos que l’on regarde.
- Ce qui varie également, c’est la durée de stockage des vidéos, pendant laquelle il est possible de les récupérer sur le cloud du fabricant. Chez certains, cela est possible gratuitement seulement durant quelques heures, voire pas du tout (dans quelques cas, hors abonnement, on ne récupère que des photos). Pour prolonger cette durée, il faut s’acquitter d’un abonnement mensuel, dont le prix peut aller de quelques euros à une trentaine d’euros. Dans certaines offres, c’est la quantité de vidéos qui est limitée.
- Au contraire, certaines caméras ne requièrent pas d’abonnement : les vidéos sont stockées et peuvent être récupérées gratuitement durant une journée, plusieurs jours, voire une quinzaine de jours.
- Enfin, certaines caméras proposent en plus un stockage local des vidéos, via une carte micro SD embarquée dans la caméra – toujours doublé d’un enregistrement dans le cloud (au cas où un cambrioleur partirait avec la caméra, par exemple). Pour finir, les plus technophiles peuvent choisir un modèle qui se raccorde à un serveur FTP ou un NAS pour y stocker leurs vidéos.
Donc, avant de finaliser votre choix, vérifiez bien quels types de séquences vidéo votre caméra enregistre, si cela correspond à vos besoins et combien cela vous coûtera.

Les caméras connectées, ou comment surveiller son domicile avec son smartphone

Les options possibles


Les caméras proposent plus ou moins d’options. Nous en avons déjà évoqué certaines comme la présence de microphones et haut-parleurs, d’une alarme, la fonction interphone (parfois même plus élaborée pour faire office de babyphone), le déclenchement puis l’enregistrement direct sur le smartphone, l’éclairage extérieur… Une fois encore, tout dépend de votre utilisation. Il faut savoir que certaines fonctions liées à l’application peuvent d’ailleurs évoluer via des mises à jour.
Notre conseil : à chaque détection de mouvement et de son, la caméra est susceptible de vous envoyer une notification, ce qui peut devenir très intrusif et ne plus vous laisser en paix. Ne sous-estimez pas l’utilité d’options qui permettent de faire le tri, limitant l’envoi de notifications intempestives.
- Par exemple, certaines caméras sont capables de distinguer les formes d’une voiture d’un être humain ou d’un animal, pour envoyer des notifications seulement quand nécessaire. D’autres vont plus loin en étant reconnaissant les visages, alertant l’utilisateur seulement lorsqu’un inconnu passe dans son champ.
- Dans la même veine, certaines applications proposent de renforcer la surveillance dans une zone précise de l’image filmée.
- Toujours dans le même esprit, la sensibilité du capteur peut parfois être réglé : cela évite de recevoir des notifications seulement si le vent fait bouger les feuilles des arbres ou s’il y a un petit bruit. Certaines proposent encore de trier les alertes par types (pleurs d’enfants, mouvements…).
- Certains fabricants promettent aux utilisateurs le respect de leur vie privée : la caméra peut alors être désactivée en rentrant à la maison, celles qui vont le plus loin arborent un cache qui recouvre l’objectif.
- Nous avons évoqué la possibilité de stocker des images localement sur une carte SD ; certains modèles offrent de réduire la qualité des vidéos pour optimiser la capacité de stockage.
- Pour finir, certaines caméras sont capables de fonctionner en « flottes » pour surveiller plusieurs zones. Chez certains fabricants, elles peuvent même fonctionner en écosystème avec d’autres capteurs de la maison connectée, comme des détecteurs d’ouverture de porte ou de fumée.

Les caméras connectées, ou comment surveiller son domicile avec son smartphone

N’oubliez pas la loi


Plus encore que d’autres appareils connectés, les caméras posent des questions de protection de la vie privée. Vous êtes certes chez vous, mais la loi régit l’utilisation des caméras de surveillance. Si la caméra est installée à l’extérieur, vous avez le droit de filmer votre jardin, mais pas les passants, ni vos voisins. Et si des employés interviennent chez vous (personnel médical, femme de ménage, garde d’enfants…), ils doivent être informés de la présence des caméras et ne doivent pas être filmés constamment. Plus d’infos sur le site de la CNIL.

Vous pourriez être intéressé par
RECEVOIR LA NEWSLETTER
OK