Acheter un  four multifonction,  comment choisir selon vos goûts

Cuisine

Acheter un four multifonction, comment choisir selon vos goûts

le 7 décembre 2018
0
0
1
0

Parmi les fours électriques encastrables, on trouve de plus en plus de modèles multifonction, à savoir des fours qui exploitent plusieurs types de chaleur. Les plus élaborés disposent également d’options comme l’utilisation de vapeur pour la cuisson et même plus rarement d’une fonction micro-ondes. Mais comment choisir le four multifonction qui répond à vos besoins ? Et quels sont les modèles les plus performants du moment ? Homap vous dit tout...

Chaleur brassée, pulsée, de voûte, de sole… C’est quoi tout ça ?

 

Certains fours classiques, principalement d’entrée de gamme, se contentent de la chaleur traditionnelle (ou convection naturelle). Elle exploite deux éléments chauffants sur les parois supérieure et inférieure du four (voûte et sole).
Mais dès que l’on monte en gamme, on a affaire à des fours multifonction, qui combinent plusieurs types de chaleur. Ils utilisent la chaleur tournante : chaleur brassée (un ventilateur brasse la chaleur produite par les résistances de voûte et de sole) ou chaleur pulsée (une turbine ventile l’air chaud produit par une résistance circulaire). Quel intérêt ? Tout d’abord, la turbine répartit la chaleur de manière homogène au sein de la cavité. En pratique, cela évite d’avoir à tourner les plats pour qu’ils soient cuits partout de la même manière. De plus, ce type de chaleur promet de pouvoir cuire plusieurs plats en même temps, sur plusieurs étages du four, sans mélange d’odeur.
La chaleur tournante peut être associée tantôt à la chaleur de sole, tantôt à la chaleur de voûte, parfois les deux. Cela sert à cuire parfaitement des plats qui nécessitent un surplus de cuisson sur le dessus ou le dessous : chaleur de voûte pour gratiner, chaleur de sole pour bien cuire les fonds de quiches ou tartes, par exemple.

Whirlpool
W collection
1299 euros

Connecté

 

Commande vocale

 

Sonde multisens

Asko
Craft
1645 euros

16 modes de cuisson

 

Finition noir intense

 

Air ThermoCirculaire

Electrolux
Combisteam
1399 euros

Combiné vapeur

 

Sonde cuisson

 

Interface tactile

Fours combinés vapeur, pour des cuissons saines préservant vitamines et textures


Il existe des fours combinés vapeur. Le procédé consiste à injecter de la vapeur lors d’une cuisson traditionnelle à l’air chaud. Cela conserve les aliments juteux, évitant leur dessèchement, préservant texture, saveur et nutriments. La promesse : moelleux à l’intérieur, croustillant à l’extérieur. C’est idéal pour les viandes blanches, les poissons et les légumes. L’injection de vapeur favorise aussi la levée des pâtes (pain, viennoiserie, pizza…). Sur certains modèles, elle est utilisée par la même occasion pour le nettoyage du four.
À ne pas confondre avec les fours 100% vapeur, qui cuisent exclusivement à la vapeur (cuisson douce entre 40°C et 100°C), sans air chaud soufflé dans la cavité.
Contrairement aux fours 100% vapeur qui se raccordent à une arrivée d’eau, les combinés vapeur disposent d’un réservoir d’eau à remplir, souvent placé sous le bandeau de commande. Si vous choisissez un modèle de ce type, vérifiez que le réservoir d’eau est facile d’accès et aisé à remplir.

 

Miele
H 2561 BP
999 euros

Pyrolise

 

76 litres

 

Ecran 7 lignes

Smeg
Elite
700

Chaleur tournante

 

Grande cavité

 

15 modes de cuisson

Beko
BIR25400XPS
599 euros

Technologie ProChef

 

Rails télescopiques

 

72 l

 

 

La fonction micro-ondes


Certains fours multifonction disposent aussi d’une fonction micro-ondes. Cette dernière est parfois utilisée en soutien de la chaleur tournante, pour accélérer la cuisson, alors promise comme deux fois plus rapide. Sinon, elle est utilisée classiquement pour le réchauffage ou la décongélation.


Le nettoyage : catalyse, pyrolyse ou vapeur


En France, la plupart des modèles utilisent la pyrolyse : pendant un cycle dédié, le four chauffe à très haute température (jusqu’à 500°C) pour brûler les projections de graisse et sucre, réduites à l’état de cendres. Il n’y a plus qu’à les récolter d’un coup d’éponge une fois le four refroidi. Attention, si les accessoires ne sont pas « pyrolysables », il faut les enlever du four avant de lancer un cycle.
Bien plus rare en France, la catalyse élimine les graisses pendant la cuisson par oxydation.
Enfin, quelques modèles utilisent la vapeur pour imbiber les souillures d’humidité et faciliter leur retrait, par exemple à l’aide d’une éponge.
Attention, même si cela est généralement l’apanage des fours d’entrée de gamme, le nettoyage demeure parfois manuel et dans ce cas, il n’y a plus qu’à relever ses manches.

Samsung
Dual Cook Flex
999 euros

Double porte 

 

Double cavité

 

Connecté

 

 

Candy
Watch & touch
1499 euros

Connecté

 

Porte avec écran tactile

 

78 l

Neff
C1APG64N0
1050 euros

Vapeur

 

Micro-ondes

 

26 programmes

Les assistants de cuisson et guides de recettes de plus en plus répandus

L’apparition de larges écrans numériques, aux commandes parfois tactiles, offre de nouvelles possibilités : affichage clairement lisible et navigation au sein de menus qui peuvent être assez élaborés. Ainsi a-t-on vu apparaître les assistants de cuisson, aussi nommés programmes de cuisson, cuisson guidée ou encore « préconisation de température ». Le but est d’aider l’utilisateur à toujours réussir ses cuissons. Pour cela, il faut naviguer dans les menus pour choisir parmi des groupes d’aliments plus ou moins précis : parfois simplement « tartes et quiches », parfois des recettes plus précises comme « lasagnes » ou « tartes aux pommes » pour que le four préconise la température, le mode et le temps de cuisson. Dans certains cas, on peut même renseigner le poids d’une viande et la cuisson souhaitée (rosé, saignant, à point…).
Désormais, la plupart des fours haut de gamme disposent de tels assistants.
Si vous n’êtes pas sûr de vous en cuisine, cela peut donner un bon coup de pouce. En revanche, si vous êtes un cuisinier averti, peut-être que vous n’avez pas besoin d’une telle option.
Quel que soit votre profil, si vous jetez votre dévolu sur un four disposant d’un assistant ou d’un guide des recettes, n’hésitez pas à le manipuler avant de vous décider. Car en multipliant les options et sous-menus, en mêlant les commandes sensitives, boutons physiques et molettes, certains fours sont devenus complexes à utiliser. La navigation au sein des menus n’est pas toujours des plus intuitives.

 

Et la connectivité ?

 

Certains fours sont connectés à Internet en Wi-Fi. Cela permet notamment de disposer d’une base de recettes illimitée. L’application guide l’utilisateur pas-à-pas et lance automatiquement le préchauffage, gère le réglage des modes et de la température. On peut considérer la connectivité comme un « super assistant de cuisson », sans limite et évolutif.
Les fours connectés offrent aussi la possibilité d’effectuer les réglages ou de lancer le préchauffage à distance depuis un smartphone, et d’y suivre la cuisson, des fonctions loin d’être indispensables. Les fonctionnalités liées à un diagnostic en cas de panne et à la mise en relation avec le SAV nous semblent plus pertinentes.
Enfin, sachez que les fours pourvus d’assistants vocaux débarquent sur le marché : via une enceinte connectée (Amazon Alexa ou Google Home), vous pouvez leur donner des ordres vocalement, par exemple pour lancer le préchauffage ou régler la température. Cela évite de toucher le panneau de commande avec les mains pleines d’huile, par exemple.

Schneider
SCFP6070X5
549 euros

Chaleur tournante

 

Pyrolise

 

70 l

Indesit
IFW 5841 JP IX
449 euros

Pyrolise

 

Couleur inox

 

Turn & Cook

AEG
SenseCook
1499 euros

3 modes de cuisson

 

Vapeur

 

Sonde intégrée

Des accessoires et options pas anodins



Qu’est-ce qui fait la différence entre un four multifonction d’entrée de gamme et un modèle haut de gamme ? La présence de certains accessoires et options peut faire grimper le prix - pour un four multifonction, il s’étend de 250 € à plus de 2000 €. En l’occurrence, certaines de ces options peuvent s’avérer bien utiles et méritent réflexion avant un achat.
- Pour commencer par les accessoires, quasiment tous les fours sont fournis avec une lèchefrite - parfois deux, mais tous ne disposent pas du même nombre de grilles. Or, cela peut être utile, surtout si l’appareil promet de pouvoir cuisiner sur plusieurs niveaux en même temps.
- Le tournebroche, également, est loin d’être livré avec toutes les références du marché. À considérer si vous êtes amateur de volailles rôties.
- Les rails télescopiques ne sont pas toujours fournis. Ces accessoires sont très pratiques, notamment pour sortir de gros plats du four. Attention : sachez que certains fours sont équipés de rails télescopiques, mais pas sur tous les étages de cuisson ; à vérifier.
- Concernant les accessoires, souvenez-vous : ils ne sont pas tous compatibles avec la pyrolyse. Il faudra donc vous atteler à les enlever du four avant cette opération de nettoyage et même parfois démonter les rails télescopiques. Les accessoires dits pyrolysables sont tout de même bien pratiques.
- La sonde à viande n’est pas toujours fournie ; utile pour les cuisiniers avertis, elle permet de surveiller la température de cuisson à cœur. Généralement, elle se branche sur l’une des parois latérales ou fonctionne parfois sans fil.
- Option confortable, la fermeture douce ou assistée évite que la porte claque.
- De rares fours haut de gamme disposent même d’une porte escamotable, ce qui facilite l’enfournage et le retrait des plats, puisqu’elle se rétracte intégralement sous l’appareil, vous laissant en approcher facilement.
- Certains modèles disposent aussi d’une option porte froide, rassurante, notamment pour les parents de jeunes enfants.
- Le préchauffage rapide, de plus en plus commun, limite l’attente avant d’enfourner un plat.
- Si vous êtes un cuisinier confirmé, peut-être êtes-vous adepte de la cuisson à basse température – sachez donc que tous les fours du marché ne permettent pas de s’adonner à cette méthode de cuisson lente (à moins de 100°C).
- Enfin, on trouve certains modèles qui disposent de deux cavités plus ou moins séparées. Outre la promesse de consommer moins d’énergie, à l’usage, cela permet de cuire deux plats différents en même temps, à des températures distinctes. Plutôt bien vu.

 

 

 

Vous pourriez être intéressé par
RECEVOIR LA NEWSLETTER
OK