Comment choisir les bons programmes de son lave-linge ?

Chronique du bon usage

Comment choisir les bons programmes de son lave-linge ?

le 27 février 2019
0
3
1
0

Etes-vous sûr de bien utiliser votre lave-linge ? On se contente parfois de choisir un ou deux programmes alors que le choix est beaucoup plus large. En prenant un peu de temps, on obtiendra un linge mieux lavé et on réalisera des économies. Comment ? En suivant nos conseils dans cette chronique du bon usage...

Nos (mauvaises ?) petites habitudes et nos attentes

 

Si vous n’exploitez pas toutes les possibilités de votre lave-linge, rassurez-vous, il n’y a pas que vous. Selon une étude récemment menée par le Gifam  (groupement des marques d’appareils pour la maison), les consommateurs utilisent peu de programmes différents : 2, voire 3 au maximum. Il s’agit généralement de ceux qu’ils ont testés et éprouvés, pour ne pas abîmer leurs vêtements. L’étude révèle que les programmes courts sont privilégiés, pour coller au mieux aux emplois du temps. Enfin, avant même de laver du linge rapidement, l’attente principale des consommateurs est de faire des économies d’eau et d’énergie.

Certaines de ces habitudes pourraient être changées, notamment en ce qui concerne l’utilisation des programmes. Voilà quelques astuces pour bien utiliser votre lave-linge et bien laver votre linge tout en limitant l’impact sur les factures.

 

Comprendre comment fonctionne un lave-linge


Pour laver du linge, trois éléments sont essentiels (ce sont justement ceux sur lesquels on intervient en changeant de programme) : la température de l’eau, la durée de cycle et le brassage du linge. Baisser la température de l’eau permet de réaliser des économies car cela consomme moins d’électricité. Cependant, on risque d’obtenir un moins bon résultat de lavage. Donc, le lave-linge augmente généralement la durée du cycle pour que le linge lavé avec de l’eau moins chaude soit brassé plus longtemps – ce que font généralement les cycles éco. Sauf, que cela n’est pas tellement dans l’air du temps… La mode est aux cycles rapides car rares sont les utilisateurs concevant d’attendre plusieurs heures qu’une lessive se termine.

C’est ainsi que sont nées certaines technologies mises en avant par les fabricants et promettant d’améliorer le brassage du linge – c’est un peu le mouvement des lavandières appliqué au 21ème siècle. Certaines technologies visent aussi à raccourcir les cycles tout en lavant à basse température, par exemple en produisant de la mousse dans le tambour ou en injectant l’eau et le produit lessiviel préalablement mélangés.

Il convient de noter que les lave-linge récents sont bien plus économiques. Selon une campagne de mesure réalisée par le Gifam en 2016, dans les foyers français, un lave-linge consomme en moyenne 92 kWh/an : une consommation réduite de 45% par rapport à 2008.

Comment choisir les bons programmes de son lave-linge ?

Comment bien utiliser les programmes et économiser ?


Pour un cycle équivalent, si vous lavez à 30°C plutôt qu’à 40°C, vous économisez de l’énergie, à plus forte raison si le programme est rapide. Et à 20°C, vous consommez moitié moins d’énergie qu’à 40°C. Laver son linge en coton ou synthétique « normalement sale » à 30°C est suffisant pour obtenir des résultats de lavage équivalents. Et cela préserve également les textiles car plus la température est élevée, plus les fibres « souffrent ». Idem pour le linge de maison : à moins qu’il soit très taché, un lavage à 60°C suffit ; inutile de le laver à 90°C.
Baisser les températures de lavage est tout à fait possible, d’autant qu’on lave notre linge de plus en plus souvent : une chemise ou un pantalon portés une journée ne sont généralement pas bien sales. En ce qui concerne les tenues de football qui ont subi les taches d’herbe et de boue ou les bavoirs du petit dernier peinturlurés de purée de carotte, c’est différent : augmenter la température peut s’avérer nécessaire.


Conseils pour utiliser les programmes efficacement 


- Pensez à jeter un œil aux étiquettes des vêtements pour savoir à quelle température il est recommandé de les laver ; inutile de laver à une température plus élevée que nécessaire. Vous aurez sans doute des surprises. Par exemple celle de constater que les t-shirts en coton ou en matière synthétique que vous lavez à 40°C depuis des lustres doivent en fait être lavés à 30°C.
- Si vous lavez des vêtements en coton ou synthétique, un programme à 30°C suffit
- Si vous lavez du linge de maison, le cycle à 60°C est suffisant
- Les programmes « laine » ou « délicat » conviennent au lavage des lainages et de vêtements fragiles comme la lingerie. La température et les mouvements de tambour sont limités pour préserver le linge.
- Si vous avez le choix entre plusieurs programmes disponibles à la température qui vous convient (30°C par exemple), privilégiez le plus court, surtout si votre linge n’est pas particulièrement sale. Car même si la phase de chauffage de l’eau est celle qui consomme le plus d’énergie, plus le programme est long, plus l’appareil consomme inévitablement de l’énergie.
- Méfiez-vous des cycles ultra courts ou ultra rapides (une quinzaine de minutes) : ils servent plutôt à rafraîchir le linge et ne lavent pas vraiment. Ils sont utiles pour éliminer des odeurs sur des vêtements portés seulement une soirée par exemple ou pour rafraîchir des vêtements restés trop longtemps au fond de l’armoire.
- De plus, ces programmes ultra courts conviennent à de petites charges : bien souvent 2 kg voire moins quand votre machine peut en recevoir 8 ou plus. C’est pratique pour dépanner ponctuellement lorsqu’on manque de temps, mais laver de petites charges c’est utiliser de l’eau et de l’électricité pour faire tourner une machine seulement à moitié pleine (même si les lave-linge récents pèsent le linge pour utiliser le moins de ressources possible). Laver son linge à pleine charge permet d’économiser 45% d’énergie par rapport à deux lavages à demi-charge (source Gifam).
- Regardez le mode d’emploi de votre lave-linge : les programmes et leur utilisation y sont détaillés. Vous saurez ainsi quels programmes courts sont adaptés à un véritable lavage.
- Enfin, un dernier conseil qui a plutôt trait au soin de votre linge qu’aux économies : évitez de mélanger le blanc et la couleur.
À savoir : certains lave-linge évaluent la consommation d’énergie avant de lancer un cycle de lavage. C’est le cas de modèles connectés ou bien certains l’affichent sur leur écran numérique. Vous pouvez ainsi jouer avec les réglages pour choisir le programme adapté le moins énergivore.

Comment choisir les bons programmes de son lave-linge ?

L’intérêt de la connectivité


La connectivité, de plus en plus présente sur les lave-linge, a été beaucoup raillée en ses débuts dans le domaine du gros électroménager. Et pourtant, s’il y a un intérêt, c’est celui d’offrir une aide précieuse dans le choix des programmes. La plupart des marques se sont fixé le même but en développant leurs lave-linge et leurs applications : fournir les meilleurs résultats de lavage tout en économisant de l’énergie et de l’eau. En effet, l’étiquette énergie étant devenue incontournable sur le gros électroménager, la recherche de performances énergétiques est totalement rentrée dans le cahier des charges des fabricants lorsqu’ils développent un lave-linge.
C’est en cela que la connectivité peut aider : si vous lavez du coton et que votre linge n’est pas taché, l’application va automatiquement vous orienter vers le programme adapté et économique. Si votre linge est taché d’herbe, de vin, de purée de carotte, là encore l’application fournit les meilleurs conseils de lavage, voire des programmes spécifiques.
Enfin, la connectivité permet de lancer un cycle de lavage à distance. Il y a certes un côté un peu pénible : il faut avoir chargé le linge et la lessive en partant travailler le matin par exemple. Toutefois, mieux qu’un départ différé ou une fin différé, cela permet de lancer le cycle lorsqu’on a une vision précise sur son emploi du temps. Et donc de mieux composer avec des programmes un peu plus longs, peut-être.


Et pour économiser aussi de la lessive ?


Le dosage automatique, de plus en plus présent sur les lave-linge assure une certaine tranquillité d’esprit. Des réservoirs accueillent la lessive et l’adoucissant, dispensés automatiquement pendant des semaines, voire pendant presque un mois (tout dépend évidemment du rythme d’utilisation). L’autre avantage c’est que ces lave-linge dispensent exactement la bonne quantité de lessive selon le cycle, la dureté de l’eau et la quantité de linge. À la clé des économies, car on dose rarement bien le détergent et on a d’ailleurs souvent tendance à le surdoser.

Vous pourriez être intéressé par
RECEVOIR LA NEWSLETTER
OK