Terraillon Dreamer, un petit galet lumineux qui facilite l’endormissement

Sport/Forme

Terraillon Dreamer, un petit galet lumineux qui facilite l’endormissement

le 12 avril 2021
0
Partager sur

Terraillon a développé un certain nombre d’appareils dédiés au sommeil, dont le Dreamer est l’un des derniers-nés. Ce petit galet lumineux au prix accessible promet de nous aider à nous endormir plus facilement et paisiblement.

Notre avis sur Terraillon Dreamer


La marque française Terraillon est particulièrement connue pour ses balances culinaires. Mais depuis plusieurs années, elle s’intéresse aussi à la santé connectée, notamment au sommeil. Contrairement aux autres appareils que Terraillon propose pour surveiller le sommeil, le Dreamer, lui, n’est pas connecté. Adoptant la forme d’un galet, ce petit appareil qui tient dans la main propose une aide à l’endormissement grâce à deux modes, développés en collaboration avec le Centre Européen du Sommeil. Le mode coucher de soleil prépare le corps à s’endormir en douceur tandis que le mode cohérence cardiaque consiste à synchroniser sa respiration sur un rythme plus lent, pour se détendre et s’endormir plus rapidement. Comme les essais réalisés par Terraillon l’ont montré, tout le monde n’est pas forcément réceptif à ces méthodes. Pour notre part, nous l’avons été. Le mode coucher de soleil nous a particulièrement séduit. Sans nous permettre systématiquement de nous endormir plus rapidement, il nous a permis à chaque fois un endormissement paisible et des nuits qui nous ont semblé plus sereines.

Pourquoi on craque
Terraillon Dreamer, un petit galet lumineux qui facilite l’endormissement
Pour son prix accessible
Pour son mode lumière d’ambiance ou veilleuse qui ne le cantonne pas à l’aide au sommeil
Pour sa compacité : il n’est pas envahissant et on peut l’emporter facilement
Prix de lancement : 50 euros

Un fonctionnement très simple avec trois modes


Comment un petit objet au fonctionnement aussi simple pourrait-il bien nous aider à nous endormir ? Cela a de quoi intriguer. D’autant que le fonctionnement du Dreamer est on ne peut plus simple : il dispose seulement d’un port USB pour recharger sa batterie (le câble est fourni) et arbore trois boutons sensitifs sur sa surface. Ces derniers commandent trois modes. L’un est destiné à créer une lumière d’ambiance colorée à choisir parmi 16 millions de couleurs – dans ce mode, il peut également servir de veilleuse par exemple pour se lever la nuit. Les deux autres sont des aides à l’endormissement.
L’un d’eux simule un coucher de soleil. Il dure 20 minutes pendant lesquelles l'éclairage diminue et change de couleur progressivement, passant du jaune au orange puis au rouge avant de s'éteindre. Il est pensé pour aider l’utilisateur à s’endormir en douceur.
Enfin, le dernier mode est baptisé « cohérence cardiaque ». Pendant 15 minutes, à un rythme régulier, le Dreamer s’éteint puis s’illumine d’un éclairage rouge. L’objectif est de caler sa respiration sur le rythme de la lumière, pour adopter le rythme respiratoire qui correspond à celui du sommeil.
Du fait de sa simplicité d’utilisation, le Dreamer peut être utilisé à n’importe quel âge, aussi bien par les enfants que les adultes ou les personnes âgées. D’ailleurs, Terraillon propose des offres spéciales pour les familles qui souhaitent acheter plusieurs Dreamer à la fois.
L’autre avantage de ce petit appareil, c’est qu’il est très compact, occupe très peu de place sur une table de nuit (on peut même le ranger dans un tiroir en journée) et qu’on peut aussi l’emporter facilement avec soi en week-end ou en voyage. La batterie, qui se charge en 80 minutes selon Terraillon, assure une autonomie d’environ une semaine (8 cycles).

Terraillon Dreamer, un petit galet lumineux qui facilite l’endormissement

Inspiré des recherches du Centre Européen du Sommeil


Si le fonctionnement du Dreamer paraît simple, il s’inspire de nombreuses recherches menées par le Centre Européen du Sommeil basé à Paris, avec lequel Terraillon a d’ailleurs développé les modes d’aide à l’endormissement du Dreamer. Qu’il s’agisse de la durée des programmes ou de leur nature, rien n’a été laissé au hasard.
Concernant le coucher de soleil, certains réveils utilisent déjà cette méthode pour aider à l’endormissement (en plus du simulateur d’aube pour le réveil). La diminution progressive de la luminosité prépare le corps à s’abandonner dans le sommeil, d’autant que la couleur de la lumière joue aussi un rôle important. Alors que certaines lumières tendent à nous maintenir éveillés, la lumière rouge, au contraire, ne bloque pas la sécrétion de mélatonine (hormone du sommeil).
C’est pour cette raison que Terraillon utilise également une lumière rouge pour le mode « cohérence cardiaque » du Dreamer. Ce dernier est une sorte de guide sur lequel on se concentre pour caler sa respiration : on inspire quand la lumière s’allume progressivement, on expire quand elle diminue. Cela permet de synchroniser sa respiration sur le rythme respiratoire du sommeil (plus lent qu’en veille). Il correspond à environ 6 respirations par minute. En ralentissant volontairement le rythme de la respiration, on aide son corps à plonger dans le sommeil. Et ce mode aurait une autre vertu : en se concentrant sur la lumière et sur sa respiration, on éloigne les pensées et ruminations qui peuvent parfois nuire à l’endormissement.
Etant donné qu’on perçoit la lumière même à travers les paupières, nul besoin de garder les yeux ouverts. Selon Terraillon, on peut utiliser les deux modes d’aide à l’endormissement même les yeux fermés.

Terraillon Dreamer, un petit galet lumineux qui facilite l’endormissement

Alors, est-ce que ça fonctionne ?


Est-il indispensable de s’équiper d’un Dreamer pour apprendre à maîtriser sa respiration pour s’endormir ? Non. On peut très bien faire ces exercices de respiration sans ce petit galet ; les adeptes de méditation et de yoga par exemple ont l’habitude d’en réaliser. En ce sens, le Dreamer constitue une aide.
Quant aux modes d’aide à l’endormissement proposés par le Dreamer (coucher de soleil et cohérence cardiaque), les utilisateurs y sont plus ou moins réceptifs. Le fabricant français est très transparent sur ce point. Selon les tests cliniques qui ont pu être réalisés, deux utilisateurs sur trois s’endorment plus facilement grâce au Dreamer, en moins de 15 minutes. Si jamais on n’est pas convaincu, on peut toujours utiliser l’appareil comme lumière d’ambiance nomade.

Nous avons eu l’occasion de le tester pendant plusieurs semaines et notre corps s’y est montré assez réceptif. Nous avons eu une préférence pour le mode coucher de soleil, qui nous a particulièrement plu. Nous l'avons trouvé plus facile à utiliser les yeux fermés (par rapport au mode cohérence cardiaque). Nous avons aussi apprécié qu’il ne demande pas d’effort de concentration, contrairement au mode cohérence cardiaque : ces longues inspirations et expirations ne nous ont pas paru très naturelles à l’état de veille, même si au prix de quelques efforts, la détente est bien au rendez-vous. Au contraire, nous avons trouvé le mode coucher de soleil fort agréable et certains soirs, dans un état proche du sommeil, nous aurions presque eu l’impression de ressentir la chaleur du soleil.
Nous ne sommes pas forcément tombés dans les bras de Morphée systématiquement au bout du cycle de 15 à 20 minutes. Mais nous avons eu l’impression de nous endormir plus rapidement que d'habitude et surtout avec une sensation d’apaisement qui nous a permis de passer des nuits plus calmes.

Partager sur
Vous pourriez être intéressé par
RECEVOIR LA NEWSLETTER
OK