Les Biens en commun, un service de location de petit électroménager mutualisé

Le fil Homap

Les Biens en commun, un service de location de petit électroménager mutualisé

le 1er septembre 2021
0
Partager sur

Une nouvelle initiative écoresponsable vient de voir le jour avec Les Biens en commun. Le principe : mutualiser les appareils de petit-électroménager au sein de résidences, à l’image des vélos et trottinettes en libre-service. L'objectif : faciliter l’échange et l’entraide pour consommer de manière plus responsable.

Un aspirateur dans le hall pour tout l'immeuble

Tout le monde connaît le principe des Vélib et autres trottinettes en libre-service. Mais la location d’appareils de petit électroménager n’avait encore jamais été proposée sur ce modèle. C’est désormais chose faite avec l’initiative Les Biens en commun (LBEC), développée par un jeune entrepreneur, Yann Lemoine. Besoin d’un appareil à raclette pour une soirée entre amis, d’un sèche-cheveux ou encore d’un aspirateur ? Rien de plus simple ! Descendez dans le hall d’entrée de votre immeuble et servez-vous !
Conçue autour du concept de services et de partage, les appareils sont stockés dans des casiers connectés, installés dans les halls d’entrée des bâtiments et sont accessibles à travers une interface numérique permettant notamment leur réservation. Pour accéder à ce service, il suffit de créer un compte en ligne et l’utilisateur a le choix entre un abonnement mensuel pour une utilisation illimitée des appareils, ou bien un paiement à l’usage. Le service étant géré par une entreprise, les utilisateurs n’ont pas à se soucier de l’entretien, ni de la réparation, ou du remplacement des appareils. LBEC annonce déployer des appareils de qualité, écofriendly et assurer les utilisateurs contre les risques de casse accidentelle.

Les Biens en commun, un service de location de petit électroménager mutualisé
Yann Lemoine, fondateur de Les Biens en Commun, souhaite créer l’équivalent « petit électroménager » du vélo en libre-service et faire de ce service la façon standard d’utiliser ces appareils en lieu et place de la propriété dans le monde d’après.

Une alternative à la propriété

« Les Biens en Commun a le potentiel d’améliorer la vie de chacun tout en réduisant l’impact environnemental de tous. De plus, il permet également de recréer du lien social dans les résidences en encourageant l’échange et l’entraide. Au vu des enjeux actuels auxquels font face nos sociétés, je pense que c’est vraiment un projet d’intérêt général », explique Yann Lemoine qui compte développer le concept à travers une entreprise de l’économie sociale et solidaire. L’initiative est actuellement en phase d’expérimentation dans une résidence étudiante lyonnaise, avec le soutien de grands groupes que sont Seb, Leroy Merlin, Boulanger et BPI. Elle pourrait par la suite se déployer dès l’an prochain avec 5 à 10 nouvelles résidences, qu’elles soient privées, étudiantes, seniors ou même dans les commerces et bureaux.
Aujourd’hui, chaque foyer possède une trentaine d’appareils et d’outils dont ils ne se servent qu’occasionnellement. Pour lutter contre le gaspillage et la surconsommation d’équipements, mais aussi pour aider les foyers les plus modestes et les jeunes actifs ou étudiants, l’initiative peut séduire une certaine frange de la population. Mais les appareils électroménagers en location, et notamment les appareils de cuisson qui ont servi à d’autres, sauront-ils attirer les utilisateurs ? Seule l’expérience déterminera le succès du concept, mais l’initiative a le mérite d’exister et surfe sur une tendance de fond qu’est celle de la consommation responsable.

A lire également…
Electroménager reconditionné : bon plan ou fausse bonne idée ?
Partager sur
Vous pourriez être intéressé par
RECEVOIR LA NEWSLETTER
OK