Electroménager reconditionné : bon plan ou fausse bonne idée ?

Mieux acheter

Electroménager reconditionné : bon plan ou fausse bonne idée ?

le 24 mai 2021
0
Partager sur

Par rapport à l’achat de neuf, un appareil électroménager reconditionné permet de faire des économies. Et comparés aux appareils d’occasion, les modèles reconditionnés, remis en état par des professionnels, rassurent. Qu’est-ce qu’un appareil reconditionné ? Est-ce vraiment intéressant d’acheter son électroménager reconditionné ? Et à quoi faut-il prêter attention ?

Qu’appelle-t-on le reconditionné ?

Si l’achat d’appareils high-tech reconditionnés est parfaitement entré dans les mœurs – smartphones et consoles de jeux en tête – pour l’électroménager, ce marché se développe doucement mais sûrement.

De nombreuses études le montrent : les Français sont de plus en plus nombreux à acheter des articles de seconde main – prêt-à-porter, appareils high-tech, mobilier, équipement de la maison… 29% d’entre eux ont déjà acheté un équipement de la maison reconditionné (selon l’étude GfK Mieux consommer). Dans le cas de l’électroménager, on a souvent besoin d’être rassuré sur l’état de l’appareil et surtout sur sa durée de vie. De ce point de vue, le reconditionné rassure et présente certains avantages.

Sur Internet, on trouve de nombreuses définitions de l’occasion et du reconditionné. Elles admettent généralement que les appareils d’occasion sont vendus en l’état tandis que les produits reconditionnés passent d’abord entre les mains de professionnels qui les remettent en état avant la vente.
Mais dans les faits, la démarcation n’est pas si claire. Notez d’ailleurs qu’il n’existe pas de définition légale ni de standard ou de norme s’appliquant à l’occasion et au reconditionné. Si les appareils reconditionnés (qui sont aussi des produits d’occasion) passent systématiquement entre les mains de professionnels pour être remis en état, c’est aussi le cas de certains appareils vendus comme produits d’occasion par certains vendeurs (principalement Darty).

Il est également important de savoir que les sites ou magasins qui vendent de l’électroménager reconditionné ne se fixent pas tous les mêmes standards et ne font pas les mêmes promesses (nettoyage, changement de pièce, remise à niveau…). Enfin, les services qui accompagnent la vente varient eux aussi d’un vendeur à l’autre (notamment les garanties – nous y reviendrons). C’est sur ces points qu’il faut être vigilant pour bien comprendre ce que l’on achète. 

En 2020, l’éco-organisme Ecosystem, en charge de la collecte et du recyclage des équipements électriques et électroniques, a fourni 600 000 appareils (électroménagers et autres) à Envie (lien sur image) et Emmaüs qui les ont rénovés.

D’où viennent les appareils reconditionnés ?


Un dernier point doit être pris en compte quand on achète de l’électroménager reconditionné : les appareils ne proviennent pas des mêmes circuits et n’ont donc pas connu la même durée d’utilisation.
Dans le cas des appareils reconditionnés par les marques ou par les distributeurs, il s’agit la plupart du temps d’appareils issus de leur propre stock, qui ont été ouverts pour une démonstration, ont reçu un choc pendant une livraison, qui présentent un défaut esthétique ou que les clients ont renvoyés suite à une rétractation. Ils ont donc peu servi, voire pas du tout, mais ne peuvent être considérés comme neufs. Ils sont donc testés, nettoyés, remis en état, des pièces sont changées si nécessaires, puis ils sont vendus reconditionnés.
En revanche, les appareils reconditionnés par exemple par les acteurs de l’économie sociale et solidaire (comme Envie et Emmaüs), eux, ont déjà connu une première vie. Ils proviennent de la collecte d’appareils électriques et électroniques. Il s’agit de produits dont les particuliers se séparent pour diverses raisons : une panne que le propriétaire ne souhaite pas faire réparer, un nouvel achat plus adapté aux besoins… 

Derrière le site Reconomia (lien sur image) on trouve l'enseigne ElectroDépôt. Les appareils sont remis à neufs par des artisans réparateurs qui ensuite les proposent via le site au consommateur. L'économie promise peut aller jusque 40% par rapport au produit neuf.

Est-ce avantageux financièrement ?


Forcément, selon le parcours de l’appareil, le prix pratiqué n’est pas le même. Par exemple, chez les distributeurs comme Fnac-Darty, par rapport à l’achat d’un appareil électroménager neuf, en optant pour un modèle reconditionné, l’économie est de l’ordre de 30% environ. Elle atteint plutôt 50% si on achète chez Envie.
Et par rapport à de l’occasion, l’économie demeure un peu moins importante (jusqu’à 70 voire 80%), ce qui est logique étant donné que des professionnels ont œuvré à remettre l’appareil en état. Le prix de la tranquillité…

Il est possible de trouver tout type d’appareils électroménagers reconditionnés mais l’offre concerne en majorité de gros appareils électroménagers – en particulier des réfrigérateurs, lave-linge, sèche-linge, lave-vaisselle… C’est aussi ce qui est le plus recherché par les consommateurs. Cela est lié au fait que ces appareils ont une durée de vie assez longue et une certaine valeur. D’ailleurs, c’est aussi pour cette raison que les spécialistes du reconditionnement s’y intéressent plus : entre la main d’œuvre et le prix d’éventuelles pièces détachées, passer plusieurs heures à réparer un grille-pain d’entrée de gamme ou une bouilloire n’est pas rentable.
Toutefois, l’offre se développe un peu, notamment sur les petits appareils électroménagers de valeur, comme les aspirateurs robots, les robots culinaires ou les machines à café avec broyeur par exemple.

Electroménager reconditionné : bon plan ou fausse bonne idée ?
Chez Darty (lien sur image), tous les appareils sont nettoyés, testés et remis à niveau (occasion ou reconditionnés).

Où acheter son électroménager reconditionné ?

D’abord auprès de spécialistes qui jouissent de plusieurs décennies d’expérience dans le domaine du reconditionnement, à l’instar d’Envie ou Emmaüs. Ces acteurs historiques de l’économie sociale et solidaire vendent de l’électroménager reconditionné dans leurs magasins mais disposent aussi désormais de leurs propres sites Internet, sur lesquels on peut commander et se faire livrer.
Autre canal d’achat possible : les distributeurs comme Fnac-Darty (avec leurs offres Fnac 2nde Vie et Darty Occasion – sachant que l’électroménager est surtout présent chez Darty), Boulanger (l’offre est baptisée 2nd Life) ou encore Rue du Commerce. Avec des distinctions concernant la provenance et l’état des produits. Chez Darty, la différence entre occasion et reconditionné tient au fait qu’une pièce ait été changée dans le second cas mais tous les appareils sont nettoyés, testés et remis à niveau (occasion ou reconditionnés). Rue du Commerce fait pour sa part une distinction entre les produits dits « comme neuf » issus d’une rétractation de client (« il n’a aucune trace d’utilisation » peut-on lire sur le site) et les appareils estampillés « reconditionnés » qui eux ont bien eu une première vie. Enfin, chez Boulanger, il s’agit à la fois d’appareils qui ont été retournés par des clients ou abîmés mais également de produits qui ont déjà servi dans le cadre d’une location.
Certains sites spécialisés dans la vente d’appareils reconditionnés, bien connus pour les appareils high-tech (en particulier les smartphones), se mettent aussi à l’électroménager, à l’instar de Backmarket. L’électroménager reconditionné qui y est vendu provient de spécialistes du reconditionnement, de la vente d’électroménager ou de marques - par exemple Dyson y propose ses propres produits reconditionnés ou encore le groupe BSH (Bosch Siemens).
Les sites historiquement connus pour les petites annonces d’appareils d’occasion s’y mettent aussi. Des appareils électroménagers reconditionnés se vendent par exemple sur la marketplace d’Ebay ; d’ailleurs le site dispose même d’un onglet dédié. Philips y vend par exemple son petit électroménager reconditionné.

Certains réparateurs, comme Murfy (lien sur image), vendent eux aussi de l'électroménager reconditionné. Ce dernier propose de récupérer gratuitement, sur rendez-vous, les appareils électroménagers dont les particuliers souhaitent se débarrasser. Ils sont réparés et remis en état quand c’est possible puis revendus directement sur le site de Murfy.

Livraison, garantie : quels services associés ?

Le fait que des professionnels aient testé, vérifié et éventuellement réparé avant de revendre rassure les acheteurs. Mais les services associés à la vente d’électroménager reconditionné contribuent aussi à dynamiser ce marché. D’abord, la grande majorité des vendeurs d’électroménager reconditionné livrent les appareils et parfois même les installent.
Autre avantage et non des moindres : chez la quasi-totalité des vendeurs, les appareils reconditionnés sont garantis, souvent 6 mois et même jusqu’à 1 an.


Le hic ? Il n’y en aura pas pour tout le monde !
Les consommateurs sont de plus en plus nombreux à opter pour de l’électroménager reconditionné, à la fois pour des raisons économiques mais aussi de plus en plus pour des raisons écologiques (achat en « circuit court », réutilisation, allongement de la durée de vie des appareils, préservation des ressources…).
Et hélas, c’est là le hic, il n’y a pas suffisamment d’appareils reconditionnés pour répondre à la demande, à tel point que certains vendeurs comparent ce type d’achat à une « chasse au trésor ». Les acteurs du secteur sont unanimes : ils se font dévaliser et dès qu’un appareil est mis en vente il est aussitôt acheté. Pourtant, les appareils électroménagers déjà utilisés et réparables ne manquent pas. Mais réparer et reconditionner coûte de l’argent et prend du temps, sachant que la France manque aussi cruellement de réparateurs. Si on est décidé à acheter de l’électroménager reconditionné, il faut donc s’armer de patience ou accepter de faire quelques concessions. Car l’autre inconvénient du reconditionné, c’est qu’il y a forcément moins de choix que quand on achète neuf.
En conclusion, acheter de l’électroménager reconditionné est un bon plan, financièrement et avec des services associés aussi pratiques que rassurants (livraison, garantie), à condition d’être prêt à faire quelques concessions quant aux fonctionnalités (il n’y a pas forcément un choix très étendu) ou à traquer activement l’appareil dont on a besoin. Pour ne pas être déçu, il convient aussi de vérifier quel circuit a suivi le produit avant d’être revendu mais aussi quels standards de qualité et quels services assurent le vendeur.

A lire également…
Réparer son électroménager en vidéo avec un Pro ? C'est possible et facile
Vous préférez faire réparer plutôt que racheter ? L'indice de réparabilité va vous aider
Electroménager : bien comprendre la nouvelle étiquette énergie
Partager sur
Vous pourriez être intéressé par
RECEVOIR LA NEWSLETTER
OK