Quel composteur choisir pour faire du bon  compost en appartement ou dans sa maison

Tendance

Quel composteur choisir pour faire du bon compost en appartement ou dans sa maison

le 30 janvier 2022
0
Partager sur

Le compostage de vos biodéchets assure l’allègement de vos sacs poubelles mais également la possibilité de créer votre propre terreau à la maison. Comment faire son compost dans sa cuisine ? Quels appareils utiliser ? Quelles sont les règles à suivre ? Suivez le guide avec Homap.

L'envie de composter ans la tendance du Fait Maison

 

Le fait-maison à partir d’une alimentation saine en direct des circuits courts est devenu résolument tendance. Certains vont même jusqu’à cultiver leurs propres légumes et herbes en cuisine et disposent même d’un légumier pour bien conserver leurs primeurs ! Plus globalement, le tri sélectif est entré dans les mœurs avec des poubelles intégrées sous le plan d’eau dans un meuble de cuisine dédié pour bien répartir, papier et carton d’un côté, verre de l’autre tandis que les déchets alimentaires seront entreposés dans un sac poubelle classique. Les ruraux quant à eux ont l’habitude depuis belle lurette d’entreposer leurs déchets organiques dans un coin de leur jardin afin de le transformer en humus et pouvoir en utiliser les bienfaits pour leurs plantes.

 

Le compost n’a a priori pas sa place en zone urbaine.

A l’heure de la hausse de la taxe des déchets ménagers, certaines municipalités proposent désormais la mise en place de composteurs partagés en ville ou au sein des résidences d’un composteur général, chacun pouvant y verser ses déchets ménagers pour récupérer in fine le compost. Cette matière sous forme de terreau et de liquide remplace ainsi les engrais chimiques de jardinage pour ajouter des nutriments à ses plantations urbaines. A défaut d’un composteur partagé dans son immeuble ou dans votre quartier, il est tout fait possible de fabriquer un petit composteur chez soi que ce soit en intérieur ou sur le balcon. Il y a cependant quelques règles à suivre pour bien composter et récupérer un humus à même de fertiliser vos plantes.

Photo de Une : Les Transfarmers

Quel composteur choisir pour faire du bon  compost en appartement ou dans sa maison
Sans aller jusqu’à changer de cuisine, il est possible aujourd’hui de s’équiper de petits bacs à compost de cuisine, dénommés également bio-seaux. Certaines marques proposent ainsi des composteurs compacts qui s’installent dans une cuisine équipée en se glissant dans des meubles de cuisine coulissants dédiés au tri ménager tel Freezyboy (en photos)

Quels déchets mettre dans votre composteur ?

 

Les déchets organiques composent une grande partie de nos poubelles. Pour les composter, il faut avant tout bien mélanger matières humides et sèches. Vos cartons d’emballage retrouvent ainsi une nouvelle vie en étant au préalable coupés en morceaux. La boite d’œufs en carton sera ainsi recyclée de même que l’emballage de livraison cartonnée de votre dernière commande de petit électroménager.
Côté déchets alimentaires, fanes et épluchures de légumes et de fruits seront stockés dans votre composteur. En revanche, tout produit carné, déchets de produits laitiers ou résidus de poissons sont proscrits. Les coquilles d’oeuf , une fois blanc et jaune utilisés, seront concassés pour être jetés dans votre composteur. Le marc de café et les feuilles de thé utilisés sont de même, les bienvenus dans votre composteur. En revanche, on évitera les citrons pressés et autres agrumes qui empêchent une décomposition rapide de même que les oignons et l’ail sans compter les noyaux.
Le mélange entre matières sèches comme des morceaux de carton non imprimés et matières humides propres aux déchets organiques assurent ainsi bien mélangés, une aération de votre compost et sa facilité à se décomposer.

Photo de Une : concept les Transfarmers

Acheter le bon composteur
Bon à savoir

Certains composteurs sont électriques, permettant un séchage et un broyage des biodéchets plus rapide.

Bon à savoir

Pour bien composter, il faut avant tout bien mélanger matières humides et sèches

Bon à savoir

Des modèles de composteurs de cuisine sont disponibles dans le commerce, à des prix très abordables.

Fabriquer son composteur soi-même

 

Il n’est pas très compliqué de disposer de son propre composteur en appartement. Vous pouvez ainsi récupérer un pot en terre cuite disposant de trous, assortis de deux soucoupes, l’une servant de socle au pot, l’autre de couvercle. La terre cuite poreuse et les trous permettront ainsi d’aérer votre compost. Dans le fond de votre composteur réalisé par vous-même, étalez de la matière sèche puis remplissez de déchets organiques et mélangez ensuite régulièrement le tout avec de nouveaux morceaux avec des bouts de carton et des déchets biodégradables. Si vous avez posé votre composteur sur le balcon, veillez à le mettre à l’abri des intempéries et du soleil. Le délai de décomposition prend plus de six mois.

Pour accélérer le processus, on peut s’orienter vers un lombricomposteur. Il s’agit d’un bac à compost comprenant des vers de terre. Ces petites bestioles vont travailler pour vous en accélérant le compostage pour peu que vous ayez bien mélangé les déchets organiques sans os et produits carnés ou poissonneux ! Autre élément assurant une décomposition rapide de vos déchets dans votre bac à compost, le bokashi est une poudre issue de champignons composée de micro-organismes qui accélère la décomposition tout en enrichissant l’humus le sol.
En trois à quatre mois, vous pourrez ainsi récupérer votre terreau et un liquide. Ce dernier est un vrai condensé d’engrais qu’il fait cependant utiliser à petite dose, dans une bouteille d’eau pour arroser vos plantes et fertiliser en douceur votre végétation. Enfin, un mélange correct de son compost n’assure aucune mauvaise odeur. Le recyclage de ses déchets ne pose donc aucun souci en intérieur !

Quel composteur choisir pour faire du bon  compost en appartement ou dans sa maison
Le concept imaginé par la marque Les Transfarmers est à la fois pratique et esthétique. On peut y cultiver une plante en la nourrissant du compost issu du récipient. Comme les photos le montrent, c'est une belle occasion d'impliquer ses enfants.

Des composteurs de cuisine prêts à l'emploi

 

Selon un sondage réalisé en 2019 par Ipsos, 9 français sur 10 trient leurs déchets et 7 sur 10 déclarent souhaiter se lancer dans le compostage de leurs déchets naturels biodégradables. La réglementation mise en place pour 2023 obligera les collectivités à mettre à disposition des citoyens, une solution de collecte et de traitement des biodéchets. Autant dire que les fabricants et acteurs du monde de la cuisine se sont aussi penchés sur la question afin de proposer des solutions ingénieuses au sein même de l’espace culinaire. Le fabricant italien Aran Cucine a ainsi présenté chez Esprit Cuisine, un ilot modulaire dont les façades étaient réalisées à partir de planches de bois recyclées, issues des vieilles gondoles vénitiennes mais l’ilot comprend également un espace intégrant un composteur pour facilement y décomposer ses biodéchets.
Sans aller jusqu’à changer de cuisine, il est possible aujourd’hui de s’équiper de petits bacs à compost de cuisine, dénommés également bio-seaux. Certaines marques proposent ainsi des composteurs compacts qui s’installent dans une cuisine équipée en se glissant dans des meubles de cuisine coulissants dédiés au tri ménager tel Freezyboy. Ce composteur de cuisine est également équipé d’un système de réfrigération à moins cinq degrés afin d’éviter les mauvaises odeurs. Reste qu’un mélange régulier des déchets humides avec des bouts de certains évitent de facto tout effluve nauséabond comme on l’a dit ci-dessus. Un large éventail de bacs à compost de format classique et posable est aussi disponible en distribution.

Néanmoins, certains se singularisent par leur fonctionnement deux en un. En témoigne le pot de fleurs composteur des Transfarmers. Cette jardinière intègre ainsi d’un côté, un pot classique de plante et de l’autre un pot composteur où l’on jette ses déchets. Assortie d’un bouchon en liège pour refermer le composteur, un second bouchon en liège referme l’accès latéral au compost fertilisé. Rien ne vous empêchera ainsi régulièrement de mettre un peu de compost dans le bac associé pour fertiliser sa plante. A la clé, un système astucieux mais également décoratif, la partie supérieure du pot composteur pouvant être choisi en émail de couleur.

Quel composteur choisir pour faire du bon  compost en appartement ou dans sa maison
Au lieu de plusieurs mois de compostage, un broyeur électrique tel le Foodcycler de Sage transforme vos déchets en quelques heures en écochips séchés et miniaturisés.

Le composteur électrique pour réduire plus vite

 

Les plus méthodiques prendront vite gout à bien mélanger leurs déchets humides et secs pour leur bac à compost en cuisine. Reste une solution de facilité, à savoir le composteur électrique qui permet de réduire à minima ses déchets de façon automatique. Surtout, un composteur électrique accélère la décomposition et le broyage en procédant à trois étapes essentielles : le séchage et la stérilisation des déchets alimentaires, le broyage et enfin le refroidissement.

Au lieu de plusieurs mois de compostage, un broyeur électrique tel le Foodcycler de Sage transforme vos déchets en quelques heures en "écochips" séchés et miniaturisés. Le tout est réalisé sans dégagement d’odeur grâce à des filtres à charbon intégrés. Avantage majeur de ce type de composteur ? vous pouvez y jeter des déchets de produits carnés ou des arêtes de poissons. Il digère ainsi tout pour le transformer en paillettes de déchets. Il faudra cependant veiller au type de composteur électrique choisi selon sa consommation électrique affichée. De même, vous n’aurez pas la satisfaction d’obtenir l’or noir qu’est le liquide ou le terreau obtenu pour fertiliser vos plantes.

A lire également…
Pour une alimentation fraîche, saine et locale, il est bon de penser circuit court
Les potagers d'intérieur, quand l'électroménager a la main verte
Comment ranger, ou même cultiver, fruits, légumes et herbes dans sa cuisine
Partager sur
Vous pourriez être intéressé par
continuer sans accepter
J'accepte
RECEVOIR LA NEWSLETTER
OK