Lumière pulsée, épilation indolore pour peau durablement douce

Beauté/Santé

Lumière pulsée, épilation indolore pour peau durablement douce

le 20 mai 2020
0
0
0
0

L’épilation à lumière pulsée ou IPL (Lumière Pulsée Intense) est très tentante : elle promet une peau douce, débarrassée des poils durablement, sans devoir prendre de rendez-vous en institut. Autre avantage : il s’agit d’une méthode d’épilation indolore. Enfin, il est possible de traiter quasiment toutes les zones du corps et même le visage. Mais quelques précautions s’imposent avant de craquer. Homap vous guide et vous donne les clés pour choisir le meilleur épilateur à lumière pulsée, celui qui vous convient.

Ce qu’il faut savoir avant d’acheter un épilateur IPL

 

Avant de se précipiter pour s’offrir l’épilateur à lumière pulsée dernier cri, il faut prendre quelques points en considération afin de ne pas être déçu.
- D’abord, cette technologie ne fonctionne pas sur toutes les teintes de peau, notamment les plus foncées, ni sur les poils trop clairs (blancs, gris, blond clair et parfois roux).
- Il faut également éviter d’utiliser ce type d’appareil sur les tatouages, sur les cicatrices, sur les grains de beauté, les taches de rousseur ou sur une peau abîmée (brûlure, eczéma, verrue, maladie de peau…).
- De même, les femmes enceintes ou qui allaitent doivent éviter d’utiliser la lumière pulsée. À éviter encore sur les jambes lorsqu’on a des varices. Et en cas de doute, mieux vaut demander l’avis de son médecin.
- Il ne faut pas s’attendre à des résultats immédiats dès la première utilisation : il faut absolument respecter le rythme préconisé les premiers mois.
- Il faut éviter de l’utiliser en plein cœur de l’été, juste avant la plage. On s’abstient de l’utiliser dans les deux jours avant et après une exposition au soleil.

 

Braun
IPL PL5124
De 300 à 349 euros

400 000 flashs

Fréquence 1 à 2 s

2 modes doux et extra doux

Philips
Lumea Advanced
De 250 à 299 euros

250 000 Flashs

Fréquence 1 à 2 s

Corps - Stylo pour visage

Tanda
TDB-A3588
De 200 à 249 euros

300 000 flashs

Corps, visage

Touche Ice (froid)

Que peut-on espérer de l’épilateur à lumière pulsée ?


L’épilation à lumière pulsée est parfois qualifiée d’épilation « semi-définitive », même s’il faut faire des retouches de temps en temps. Toutefois, le rythme de repousse des poils est fortement ralenti et ils repoussent plus clairsemés, si bien qu’une fois passée l’étape des 4 premières séances, on peut se contenter d’une séance de retouche par mois puis de plus en plus espacées (toutes les 4 à 8 semaines). Au bout d’un certain temps d’utilisation, certains poils ne repoussent quasiment plus : les fabricants promettent une réduction de la pilosité de presque 80% au bout d’une dizaine de séances.


Comment fonctionne l’IPL ?


L’épilateur émet des impulsions lumineuses absorbées par la mélanine des poils et véhiculés jusqu’à leur racine. Le follicule pileux est ainsi endormi par la chaleur en quelque sorte et son cycle de repousse s’en trouve interrompu.
La mélanine, qui pigmente le poil, est indispensable au bon fonctionnement de cette technologie. C’est pour cette raison que la lumière pulsée est inefficace sur les poils trop clairs, qui ne contiennent pas assez de mélanine.
Pour la même raison, l’utilisation de cette technologie n’est pas adaptée aux peaux foncées : elles peuvent absorber la lumière et il y a un risque de brûlures, de cloques voire de dépigmentation. Les résultats optimaux sont obtenus sur une peau claire et des poils foncés.

 

Beurer
IPL 8500 + HL 35
De 350 à 399 euros

300 000 flashs

Capteur couleur de peau

Rasoir sans fil en +

Braun
PL3012
De 200 à 249 euros

300 000 flashs

2 modes

Sensoadapt

Remington
IPL6250
De 100 à 150 euros

100 000 flashs

5 intensités

2 modes

Pour obtenir des résultats, il faut tenir le rythme

Il est très important de respecter le rythme d’épilation lors des premières séances. Les quatre premières doivent être régulières et espacées de deux semaines, puis les suivantes doivent être réalisées au bout de 4 semaines – certains fabricants préconisent un traitement toutes les semaines pendant 4 à 12 semaines. Dans le cas de la lumière pulsée, il s’agit véritablement d’un « traitement » à suivre à la lettre.
En effet, cette technologie n’est efficace que pendant la phase de croissance du poil (dite anagène). Or, tous les poils d’une zone du corps ne sont pas dans la même phase au même moment – d’où l’importance de respecter le planning préconisé.
Il faut également savoir qu’il est nécessaire de raser ou d’épiler la zone juste avant de la traiter à la lumière pulsée. D’ailleurs, certains fabricants fournissent un rasoir à main avec l’appareil.
Vérifier avec quelles teintes de peaux et de cheveux l’appareil est compatible
La lumière pulsée ne convenant pas à toutes les teintes de peaux ou de poils, avant de jeter votre dévolu sur un modèle, vérifiez s’il est adapté à votre carnation ainsi qu’à la couleur de vos poils - car la compatibilité varie d’un épilateur à l’autre. Les fabricants mettent à disposition des tableaux qui s’apparentent à des nuanciers.

 

Le réglage automatique de l’intensité lumineuse

L’intensité lumineuse des flashs est réglable selon plusieurs niveaux : plus la peau est mate et plus on augmente l’intensité. Si elle est trop importante, cela peut provoquer des sensations de brûlure et d’inconfort voire des rougeurs.
Certains appareils détectent automatiquement la teinte de peau pour régler l’intensité adéquate, ce qui est pratique et sécurisant. Certains vont même plus loin en mesurant constamment ce paramètre afin de s’adapter à la zone traitée (par exemple des jambes bronzées ou des aisselles plus claires).

Philips
Lumea Prestige
De 500 à 549 euros

250 000 flashs

4 accessoires 

Visage, corps, aisselle et maillot

Silk'n
Jewel
De 100 à 150 euros

200 000 flashs

Corps visage

Home Pulsed Light

Calor
Derma Perfect
De 200 à 250 euros

Corps

3,5 flashs secondes

5 intensités


Corps, visage ou les deux ?

 

D’une manière générale, il est possible de traiter quasiment toutes les zones du corps féminin ou masculin à la lumière pulsée y compris le maillot. Cependant, il ne convient pas à l’épilation des parties génitales ni à l’élimination de la barbe pour les hommes.
Certains épilateurs à lumière pulsée se cantonnent à une utilisation sur le corps. D’autres peuvent également être utilisés sur le visage (mais toujours sous les pommettes - jamais au niveau des sourcils et des yeux). Cela dépend des accessoires, notamment des embouts qui permettent de réduire la taille de la fenêtre diffusant la lumière.
La dimension de la fenêtre principale, combinée à la fréquence des flashs a également une incidence sur la rapidité de traitement. Quand on sait qu’il faut déplacer petit à petit l’épilateur après chaque impulsion lumineuse, traiter toute une zone peut prendre du temps. Cela revêt peu d’importance si l’on souhaite principalement épiler des aisselles et le visage par exemple. En revanche, si l’on compte s’épiler les jambes ainsi que le maillot, mieux vaut choisir un modèle à large fenêtre, dont les flashs sont rapides.

 

Nombre de flashs et flash continu


Le nombre de flashs correspond à la durée de vie de l’ampoule : de 100 000 pour les épilateurs les moins endurants à 400 000. Il est préférable d’opter pour un appareil qui permet un grand nombre de flashs, en particulier si l’on souhaite traiter plusieurs zones du corps ou de grandes zones. Si l’on se contente des aisselles par exemple, en sachant que l’on espace les utilisations au fil du temps, 200 000 flashs peuvent suffire.
Il est encore plus important de vérifier si l’ampoule peut être remplacée, ce qui n’est pas toujours le cas.
Certains épilateurs proposent un mode flash continu en plus du flash manuel. C’est pratique pour les grandes zones régulières comme les jambes ; cela évite d’appuyer sur la gâchette chaque fois que l’on désire déclencher un flash. En la gardant pressée, les impulsions sont continues et il n’y a qu’à déplacer l’appareil. Le mode manuel en revanche est recommandé pour les zones courbes comme le maillot : cela laisse le temps de repositionner l’épilateur entre deux flashs.

Avec ou sans fil ?


Il existe des modèles sans fil, qui offrent une plus grande liberté de mouvement et ne nécessitent pas d’être à proximité d’une prise électrique. Parfaits pour traiter de petites zones (visage ou aisselles) sans fil à la patte et sans risquer de panne.
Les modèles filaires, eux, ne risquent pas d’être à court de batterie, par exemple si l’on traite plusieurs zones du corps. Enfin, on peut opter pour un appareil qui fonctionne sur batterie ou en liaison filaire pour du dépannage.
Certains épilateurs à lumière pulsée adoptent la forme d’un pistolet ; ils sont généralement plus encombrants. D’autres, celle d’un épilateur électrique classique. À chacun ses préférences selon ses habitudes...


Les épilateurs connectés


Ils se connectent généralement au smartphone en Bluetooth. Ils apportent quelques fonctionnalités pratiques comme un planning des séances avec des rappels sous forme de notification. Certains proposent aussi un décompte des flashs pour évaluer la durée de vie de l’ampoule et anticiper son changement.
Certains fabricants mettent une application à disposition des utilisateurs, qui offre des fonctions semblables, sans pour autant que leur épilateur soit connecté. C’est un plus, surtout pour respecter le rythme des séances, si important les premières semaines d’utilisation.

Trouver le meilleur épilateur lumière pulsée sur
Cuisine estivale
B_
Vous pourriez être intéressé par
RECEVOIR LA NEWSLETTER
OK