La tomate est de saison, et il ne faut pas s’en priver

Chronique du bon goût

La tomate est de saison, et il ne faut pas s’en priver

le 26 juillet 2018
0
2
2
0

Elle est à elle toute seule, un festival de couleurs, de formes, de textures… et de saveurs ! La tomate et ses milliers de variétés inspirent en cuisine un foisonnement de recettes sans compter ses bienfaits en termes de nutrition. Encore faut-il la choisir avec soin auprès de producteurs de qualité pour profiter de ses richesses gustatives et ne pas hésiter à sortir des variétés les plus banales de ce fruit légume.


Les mille et une vies de la tomate


La tomate est le légume le plus consommé en France. Dans les faits, la tomate est un fruit qui fut même utilisé comme plante d’ornement lors de son arrivée en France au 16esiècle après sa découverte en Amérique du Sud. Appelée « Tomatl » par les Aztèques, elle n’a cessé d’inspirer les civilisations, une fois arrivée en Europe et réellement appréciée comme aliment au XVIIe siècle. Dénommée « pomme d’or » en Italie et « pomme d’amour » en Provence, la tomate devient l’une des reines de la gastronomie méditerranéenne pour, peu à peu, être cultivée dans le reste de l’Europe.


Sortez de la ronde !


Aujourd‘hui, la tomate est toujours un aliment de prédilection. Les ménages français en consomment en moyenne plus de 14 kilos par an selon une étude de Kantar Worldpanel mais cela concerne principalement les tomates rondes, allongées et cerise. Or, plus de 12 000 variétés de tomates existeraient dans le monde ! Sans faire le tour de la planète, il est possible de savourer des tomates plus originales dont les noms même sont autant de promesses gustatives, hautes en couleur, à l’instar de la tomate ananas, la Yellow Red Pear et sa forme en poire, la Green Zebra ou encore la Noire de Crimée. Même les tomates cerise qui se croquent en bouche bénéficient de variétés aux couleurs chamarrées telle cette petite tomate mirabelle ou la prune noir. Chaque variété a sa saveur distinctive, des plus ou moins acidulées aux fruitées, des fondantes aux croquantes…

La tomate est de saison, et il ne faut pas s’en priver

Une source d’inspiration culinaire


De même, il y a celles qui se dégusteront plutôt crues pour maximiser leur gout, découpées en tranches et arrosées d’un léger filet d’une excellente huile d’olive ou de noisette ainsi que d’autres se prêteront à la cuisson comme les classiques rondes, les oblongues ou les cotelées. En garniture, on pense bien sûr à la pizza mais une tarte à la tomate, découpée en rosace sur une pate brisée badigeonnée d’une moutarde à l’ancienne de qualité mettra à l’honneur ce légume fruit ! On pense aussi bien sûr à l’usage en sauce des rondes ou ovales et en coulis… Mieux encore, on prépare l’été ses concentrés de tomates qui, une fois mis en conserve, se feront utiles l’hiver venu en cuisine. De quoi éviter d’acheter des concentrés de tomate en magasin… et éviter les additifs de ces produits transformés, révélés par des applications comme Yuka


Misez sur les tomates locales !


Reste à bien choisir ses tomates si possible au marché ou en circuit court chez l’exploitant si on ne dispose pas de son propre petit potager. On évitera ainsi les tomates importées qui ont muri artificiellement lors de leur transport. Avec 602 000 tonnes de tomates produites, la France est le 5ème producteur de tomate en Europe loin derrière l’Espagne au premier rang. La production française est localisée essentiellement en Bretagne, en Provence Côte d’Azur et Val de Loire mais il y aura toujours des plants de tomate et de différentes variétés à dénicher dans les régions françaises. Pour peu que la minéralité du terroir soit assortie d’un ensoleillement maximale comme en Corse, ce seront des saveurs qusi se passeront même d’un quelconque accompagnement!

La tomate est de saison, et il ne faut pas s’en priver

Du choix à la conservation


Outre une peau lisse et sans tâches, la souplesse d’une tomate vérifiée d’une légère pression du doigt est une première garantie de la qualité du légume, sa fermeté variant selon son degré de maturité mais le pédoncule reste la clé du choix selon qu’il raconte déjà les senteurs vertes du jardin.
Côté conservation, on oublie le réfrigérateur, le froid neutralisant le parfum et les saveurs (sauf en hors saison ou venant des grandes surfaces). Les tomates avec leur pédicule qui garde leur fraîcheur se conservent à température ambiante pendant 3 à 4 jours mais loin d’une source de chaleur. Autant de conditions pour bénéficier des bienfaits de ce fruit légume !


Le bonus beauté


Peu calorique, la tomate ne contient pas seulement une grande quantité d’eau mais également des atouts nutritionnels que ce soit en matière de minéraux (potassium, magnésium) ou en vitamines (C et E). Concentré de beauté, la tomate hydrate et purifie la peau ! En revanche, les estomacs délicats exigeront d’enlever la peau et les pépins, la tomate pouvant être un peu irritante.
Autre atout de la tomate, les joyeuses couleurs, les formes étonnantes et l’expérience gustative réconcilient les enfants avec le principe de légume !

Vous pourriez être intéressé par
RECEVOIR LA NEWSLETTER
OK