Table de cuisson avec hotte intégrée : ce 2 en 1 tendance est-il fait pour vous ?

Cuisine

Table de cuisson avec hotte intégrée : ce 2 en 1 tendance est-il fait pour vous ?

le 2 février 2019
0
4
2
3

La table de cuisson avec hotte intégrée est passée de confidentielle à très tendance. L'offre est aujourd'hui plus large, techniquement aboutie et avec de belles performances. Le prix reste élevé mais ce sont deux appareils en un seul. Installation, entretien, performances… Homap vous dit tout pour ne pas vous tromper dans votre choix...

Une installation sans contrainte… ou presque

 

Ces tables de cuisson disposent d’une hotte intégrée (ronde, ovale ou rectangulaire), installée au centre ou à l’arrière de la table. On trouve aussi des modèles à hotte escamotable : elle disparaît dans le meuble placé sous la table de cuisson lorsqu’elle n’est pas utilisée.
Ces appareils combinés présentent l’avantage de pouvoir être installés à peu près n’importe où, dans n’importe quelle cuisine, quelle que soit sa configuration : sur un îlot central, sous une fenêtre ou encore dans un espace très haut de plafond… Au contraire d’une hotte classique qui doit être adossée à un mur ou sous un meuble de cuisine (hotte casquette).

En contrepartie, il faut savoir que toute la mécanique de la hotte est installée dans le meuble placé sous la table de cuisson. Certes, les blocs n’occupent pas tout l’espace, mais ce point ne doit pas être négligé – par exemple si vous comptiez installer votre table de cuisson au-dessus de votre four. L’encombrement varie d’un modèle à l’autre et selon son installation. Et une contrainte supplémentaire s’ajoute si vous souhaitez que la hotte soit installée en mode évacuation.

Falmec
Sintesi
De 2500 à 2999 euros

Filtre charbon zeolithe

Encombrement réduit

Design italien

Novy
Panorama
De 3500 à 3999 euros

S'adapte à la hauteur du plat

 Verre noir opaque

 Commandes tactiles

Whirlpool
WVH92K
De 1500 à 1999 euros

4 zones

 maintien au chaud

 4 boosters hotte

À évacuation ou recyclage, au choix


Tous les modèles peuvent être commandés en configuration hotte à évacuation (les graisses sont filtrées puis l’air est expulsé en dehors de la maison) ou à recyclage (l’air filtré est rejeté dans la cuisine). Les accessoires pour réaliser l’installation sont différents ; il suffit donc de faire le choix en amont. Une hotte à évacuation offre de meilleurs résultats mais nécessite une ouverture sur l’extérieur.
Sur les fiches descriptives des tables-hottes, les données techniques et l’encombrement sont communiqués dans les deux configurations, en mode recyclage ou en mode évacuation.

Smeg
HOBD682D
2899 euros

4 zones de cuisson

Hotte automatique

moteur étanche

Siemens
EX875LX34E
De 200 à 2499 euros

Technologie InudctionAir

Zones flexibles

Fonction Powermove

Bora
Classic 2.0

Commandes automatiques

 Teppanyaki

 Surface de cuisson 24 cm

Des modèles haut de gamme toutes options


Pour choisir, il faut scruter à la fois les fonctionnalités de la table de cuisson et celles de la hotte. Toutes les marques ont pourvu leur table-hotte de leurs technologies les plus élaborées. Il s’agit donc de modèles toutes options, sur lesquels on retrouve des zones de cuisson flexibles, un ajustement automatique de la vitesse de filtration (selon l’utilisation de la table de cuisson), des capteurs évitant les débordements ou de brûler les aliments pendant la cuisson, des réglages de la zone de cuisson qui «suivent» un ustensile si on le déplace… Sur certains modèles, on trouve également une fonction maintien au chaud, une minuterie et une touche «stop&go» qui réduit instantanément la puissance au niveau minimum.
En bref, toutes ces tables de cuisson sont très bien pourvues, ce qui explique que le prix d’entrée ne soit guère inférieur à 3000 €.

Elica
NikolaTesla
De 1500 à 1999 euros

Induction

Hotte centrale

Prix accessible

Bosch
PVS851F21E
NC

4 foyers induction

3600 watts

 Selection simple des zones de cuisson

Miele
KMDA 7633 FL
De 3500 à 3999 euros

4 zones induction 

Table et hotte connectées

4 vitesses d'aspiration 

Ce qu’il faut vérifier attentivement


Il y a tout de même quelques points à ne pas perdre de vue. Le premier concerne vos habitudes culinaires : sont-elles en adéquation avec ces appareils ? Ces tables-hottes captent la buée, la fumée et les odeurs avant même qu’elles aient eu le temps de monter et de se répandre dans la cuisine : tout est aspiré à fleur de table. Si vous privilégiez systématiquement des récipients à bords hauts (cocotte, casserole familiale et fait-tout) le système perd un peu de son intérêt. Dans ce cas, autant vous tourner vers un modèle à hotte escamotable, dont la hauteur s’adapte à celle des récipients (jusqu’à une trentaine de centimètres), les émanations seront ainsi captées immédiatement.
Attention au débit d’air et au niveau sonore. La vitesse de fonctionnement de la hotte s’adapte automatiquement, garantissant une élimination efficace des odeurs, des fumées et de la vapeur, quel que soit ce que l’on cuisine. Mais les performances ne sont pas identiques en mode évacuation ou recyclage. De plus, il ne faut certainement pas attendre de ces appareils combinés les mêmes performances que celles d’une «grosse» hotte à évacuation dédiée… autant que les amateurs de fritures soient avertis.
Idem pour le niveau sonore, qui varie selon l’installation, mais aussi d’un modèle à l’autre. L’ajustement automatique de la vitesse garantit que la hotte fonctionne juste à la vitesse adéquate, n’engendrant pas plus de bruit que nécessaire. Toutefois, si la table-hotte est installée sur un îlot au milieu d’une cuisine ouverte par exemple, autant privilégier la moins bruyante.
Enfin, il ne faut pas perdre de vue les performances de la table de cuisson. Toutes sont pourvues de zones flexibles, mais il faut vérifier le nombre total de zones (en général 4), le nombre de zones flexibles (souvent deux) et surtout leur configuration. Mieux vaut que leur nombre et leur forme correspondent à vos habitudes culinaires : si vous cuisinez surtout dans de petites casseroles, vous n’avez pas les mêmes besoins que si privilégiez grands plats et cocotte familiale.
Certaines de ces tables disposent d’une trappe mobile, pour ouvrir ou refermer la hotte ; sa fonction n’est qu’esthétique, car sur tous les modèles, l’aspiration peut être stoppée si on ne souhaite pas l’utiliser.

Table de cuisson avec hotte intégrée : ce 2 en 1 tendance est-il fait pour vous ?

L’entretien


Pas de panique, l’entretien ne présente pas de complication particulière. Celui de la table de cuisson est classique : il faut y passer régulièrement une éponge ou un chiffon doux humide, en évitant les matières abrasives.
Sous la hotte, un bac de récupération protège des éventuels débordements. Les éléments principaux – grille de protection, filtre à graisse et bac – se démontent et sont encore plus faciles d’accès que ceux d’une hotte aspirante classique. Dans la plupart des cas, tous ces éléments peuvent être lavés au lave-vaisselle. La fréquence de nettoyage dépend de l’utilisation ; prévoir un nettoyage du filtre à graisse une fois par mois environ.
Si la hotte est installée en mode recyclage, un filtre à charbon (contre les odeurs) complète le dispositif. Installé sous la table de cuisson, dans le meuble, il est relativement accessible. Selon les fabricants, ce filtre doit être régulièrement changé ou régénéré (en le passant au four).
Dans tous les cas, ces tables disposent de voyants indiquant à quel moment leurs filtres doivent être lavés, régénérés ou changés.
Pour finir, un réservoir de «trop plein», installé lui aussi dans le meuble sous l’appareil, seconde le premier bac de récupération. Il faudra aussi le déloger et le nettoyer de temps en temps.

B_
B_
Vous pourriez être intéressé par
RECEVOIR LA NEWSLETTER
OK