Senya My Little Chef, ce robot cuiseur multifonction vaut-il son (tout petit) coût ?

Préparation culinaire

Senya My Little Chef, ce robot cuiseur multifonction vaut-il son (tout petit) coût ?

le 20 décembre 2019
0
1
0
0

Senya s’est lancé sur le créneau des robots cuiseurs multifonction à petit prix. Son modèle My Little Chef propose donc de nombreux usages pour un tarif à moins de 300 euros. Afin de savoir ce que l'on peut attendre réellement du robot Senya, nous l'avons testé pendant plusieurs semaines. Et voici notre avis...

Notre avis sur Senya My Little Chef

 

Installée dans le nord de la France, la jeune marque Senya commercialise du petit électroménager culinaire, comme la machine à thé Tea Time. L’un de ses derniers bébés est le robot cuiseur multifonction My Little Chef lancé à un prix défiant la concurrence – moins de 300 euros. Et c’est dire quand on sait quelle guerre fait rage dans le secteur des robots d’entrée de gamme.

Nous l’avons testé durant plusieurs semaines pour savoir s’il valait le coût et donc le coup. Finalement, est-il vraiment capable de s’acquitter de toutes les tâches promises ? Oui. Mais c’est au prix de quelques efforts pour se familiariser avec ses réglages et parfois de quelques tâtonnements.

S’adresse-t-il à tous les publics ? Non. Les amateurs de cuisine avertis y trouveront leur compte car ils sauront plus facilement se débrouiller des réglages et tirer profit des nombreuses fonctions. Ils apprécieront notamment de l’utiliser comme un assistant en cuisine pour confectionner sans effort des préparations de base comme une sauce, une crème pâtissière, une crème anglaise, une pâte à pain, à pizza ou à gâteaux et pourquoi pas des soupes ou cuissons à la vapeur. De même, les débutants qui veulent se lancer un peu plus dans la cuisine maison, par exemple pour consommer plus de produits frais, peuvent s’en satisfaire, à condition d’être prêts à y accorder du temps.

En revanche, nous conseillons aux utilisateurs qui veulent être totalement assistés et pris par la main de passer leur chemin. Car il ne rivalise pas dans ce domaine  avec des robots haut de gamme mais qui valent plus de trois, voire quatre, fois le prix du Senya.

Le Senya My Little Chef fait donc le travail mais sa prise en main est beaucoup moins intuitive et pratique qu'un Thermomix, Kenwood ou Magimix. En matière d’équipement, il fait l’impasse sur un grand écran en couleur ou sur la présence de recettes où l’on est guidé pas-à-pas. Mais surtout, son écosystème de recettes est infiniment moins riche. Or, si l’on veut cuisiner quotidiennement avec ou se lancer dans des recettes complexes élaborées, cela n’est pas anodin. Le Senya My Litle Chef demeure au final un modèle polyvalent financièrement accessible qui « fait le job ».

Pourquoi on craque
Senya My Little Chef, ce robot cuiseur multifonction vaut-il son (tout petit) coût ?
Pour son prix très accessible
Parce qu’il remplit comme promis de nombreuses fonctions
Pour son panneau de commande sensitif dans l’ensemble plutôt intuitif
La balance fournie
Prix de lancement : 299 euros

De nombreuses fonctions pour un petit prix et un encombrement limité

 

En robot cuiseur multifonction qui se respecte, le Senya My Little Chef promet de hacher, mixer, cuire à la vapeur, mijoter, battre, émulsionner, mélanger… Il y a bien une fonction qu’il ne remplit pas contrairement à quelques modèles du marché : râper et découper les crudités. Mais étant donné le prix auquel il est vendu, on peut aisément le lui pardonner.

L’appareil est fourni avec un bol isotherme de 2 L, un petit panier vapeur qui s’installe à l’intérieur, un grand panier vapeur à deux étages à placer sur le bol, une lame multifonction, un fouet papillon, un pétrin (en métal qui tient la route), une spatule et son couvercle dont le bouchon fait office de doseur. Le robot ne pesant pas, Senya livre également une balance de cuisine, un petit geste appréciable.

L’équipement est assez classique pour un robot cuiseur multifonction, mais complet, surtout au vu du prix. Bien entendu, ce robot n’est pas aussi compact qu’un blender par exemple et il faudra également prévoir une place pour ranger le panier vapeur extérieur. Mais il a le mérite de remplir plusieurs fonctions en cuisine, avec un encombrement limité. Il pourra par exemple remplacer batteur, blender, blender chauffant, fouet, mixeur et éventuellement cuiseur vapeur. Tout cela, encore une fois pour un prix accessible.

Senya My Little Chef, ce robot cuiseur multifonction vaut-il son (tout petit) coût ?

Des programmes et réglages sur un écran sensitif

 

Le robot Senya My Little Chef fait l’impasse sur le grand écran en couleur que l’on trouve sur certains modèles du marché. Sur toute la partie droite, on trouve une molette rotative et un écran sensitif affichant des icônes rétro-éclairés (judicieusement accompagnées des réglages inscrits en toutes lettres) permettant de choisir les modes – vapeur, pétrir, mijotage, soupe, nettoyage - et de régler les paramètres tels que vitesse de rotation des lames, puissance, durée et température.

Pour la plupart des modes (qui pour certains comportent plusieurs programmes), les réglages sont assez simples et plutôt intuitifs. Par exemple, on effleure le mode vapeur : le robot affiche le premier programme disponible P1 ainsi que tous les paramètres automatiques (sa durée, sa température…). Si l’on appuie une seconde fois sur l’icône vapeur, le programme P2 s’affiche avec tous ses réglages. Pour modifier les réglages en question, idem, on appuie sur l’icône correspondante par exemple « temps », on tourne la molette pour choisir la durée et on appuie sur la molette pour valider. C’est plutôt simple et pratique.

Seuls les deux programmes dédiés à la préparation de soupe sont déroutants car leur durée n’est pas réglable. De plus, celle-ci ne s’affiche pas sur l’écran du robot lorsqu’on les sélectionne, si bien que pour savoir à quoi ils correspondent, il faut s’armer du mode d’emploi. Autre surprise : contrairement aux autres programmes, pendant la préparation d’une soupe, le robot n’affiche pas la durée restante mais un décompte du temps. À tout moment, on sait donc depuis combien de temps le programme a commencé mais pas combien de temps il va encore durer. Senya nous en a expliqué la raison : le robot réajuste les phases du programme (cuisson et mixage) en fonction de la montée en température, qui elle dépend de la quantité d’aliments présente dans le bol. L’intention est louable mais à l’usage, ces programmes ne sont pas pratiques.

D’autant que leur durée n’étant pas réglable, pour cuire certains légumes durs comme de la courge butternut durant nos essais, la durée des programmes soupe ne suffit pas. Il faut d’abord cuire les légumes « manuellement » (sans utiliser les programmes, en lançant une cuisson à partir des réglages de température et de temps) puis enchaîner avec un programme soupe. Pour certaines soupes, il ne faut donc pas espérer placer tous les ingrédients dans la cuve, régler le robot et revenir quand c’est prêt. Même si les blenders chauffants et certains robots cuiseurs du marché en sont capables.

Senya My Little Chef, ce robot cuiseur multifonction vaut-il son (tout petit) coût ?

Prévoir du temps pour se familiariser

 

Comme promis, le Senya My Little Chef est capable de préparer de nombreuses recettes maison, y compris d’accomplir certaines tâches un peu pénibles comme pétrir de la pâte. Toutefois, avec lui, il ne faut pas s’attendre à être totalement pris par la main, d’autant qu’il embarque des programmes mais pas de recettes. Il faut en effet un peu de temps et de pratique pour se familiariser avec la « bête » - les programmes pour préparer la soupe en sont un bon exemple.

Mais il y a une autre raison à cela. Même lorsque l’on a l’habitude de cuisiner, on le fait bien souvent de manière intuitive et il peut s’avérer difficile de répercuter les réglages sur le robot Senya. Par exemple, si l’on veut préparer une simple mayonnaise, on sait qu’il faut commencer par placer dans le bol du robot un jaune d’œuf avec de la moutarde, du sel et du poivre puis battre – donc utiliser le fouet papillon. On se doute aussi qu’on ajoutera l’huile petit à petit par le trou du couvercle… Très bien, mais à quelle vitesse doit-on faire tourner le fouet et pendant combien de temps ? Autre exemple : quelle température prévoir pour cuire du poisson à la vapeur ? Pour un certain nombre de recettes, même simples, la question se pose.

Senya My Little Chef, ce robot cuiseur multifonction vaut-il son (tout petit) coût ?

Un site de recettes complémentaire

 

Si l’on s’en tient au mode d’emploi, on peut se sentir un peu dépourvu. Car celui-ci propose trois tableaux différents. Le premier explique quel accessoire choisir, quelle vitesse et quelle durée sélectionner pour utiliser les fonctions (pétrissage, mixage, cuisson des légumes à la vapeur…). Le second reprend les vitesses et leur correspondance avec les fonctions (rissoler, préparer des sauces, mélanger de la pâte…). Enfin, pour chaque programme, un tableau fournit des indications sur les réglages de chacun ainsi que les paramètres ajustables (par exemple P1 vapeur : 120°C ajustable, puissance 7, vitesse de rotation des lames 0 et durée de 30 min, ajustable de 10 à 60 min). Il aurait été bienvenu de la part de Senya de prévoir un tableau regroupant toutes ces informations pour simplifier la vie de l’utilisateur. Et aussi d’y inscrire des conseils plus précis correspondant au moins à des recettes de base comme préparer une mayonnaise, une chantilly ou battre des blancs en neige.

 

Quant au petit livret de recettes fourni, il s’avère très succinct – et parfois hasardeux. Par exemple, si l’on suit les proportions pour préparer la soupe de lentilles aux lardons (1 L d’eau pour 200 g de lentilles et 200 g de lardons), on se retrouve plutôt avec un bouillon de lentilles. Ces dosages mettront tout de suite la puce à l’oreille d’un utilisateur qui a l’habitude de cuisiner. Mais un novice peut s’en tenir aveuglément à la recette et se trouver déçu du résultat. De plus, ce mini livret ne contient qu’une trentaine de recettes, dont les produits frais ne correspondent d’ailleurs pas à toutes les saisons.

Pour utiliser plus sereinement le robot Senya My Little Chef, mieux vaut se rendre sur le site dédié (recettes.senya.fr). Les recettes sont plus nombreuses et bien expliquées. On y trouve par exemple la « recette » tant espérée de la mayonnaise (même si dans notre cas, nous recherchions principalement les réglages adéquats).

Senya My Little Chef, ce robot cuiseur multifonction vaut-il son (tout petit) coût ?

Promesse tenue au prix de quelques efforts

 

On l’aura compris, le robot Senya My Little Chef ne prend pas totalement son utilisateur par la main et il faudra à ce dernier de la patience ainsi que quelques efforts - notamment pour trouver certaines informations dans le mode d’emploi ou sur le site. Et au bout d’un certain temps d’utilisation, une fois familiarisé avec le robot, il devient plus aisé de l’utiliser (avec ses modes ou manuellement) quand on sait un peu mieux à quoi correspondent ses réglages.

Au final, si l’on est prêt à faire l’effort, quelle que soit la recette ou la préparation que l’on réalise, les résultats sont là. Cet appareil est effectivement capable de réaliser des pâtes, des soupes (notre velouté de courges butternut aux épices est toujours un délice), des préparations de base comme des blancs en neige (nous l’avons testé pour réaliser une mousse au chocolat)…

Quant aux recettes disponibles sur le site dédié, nous devons tout de même prévenir qu’elles sont loin d’être aussi nombreuses et aussi élaborées que celles proposées par des ténors du marché.

Mais le prix du My Little Chef est loin d’être comparable. Une fois ces points considérés, le Senya My Little Chef se montre effectivement polyvalent et capable. Si l’on est prêt à y passer un peu de temps pour apprendre à l’apprivoiser et pouvoir peut-être l’utiliser manuellement afin de réaliser ses propres recettes, alors ce robot polyvalent My Little Chef « vaut le coût ».

Senya My Little Chef, ce robot cuiseur multifonction vaut-il son (tout petit) coût ?
Vous pourriez être intéressé par
RECEVOIR LA NEWSLETTER
OK